8 animaux qui vivent dans la neige

Préparés pour résister aux tempêtes et au climat glacial auquel ils sont exposés, ces animaux disposent de techniques de camouflage grâce auxquelles ils réussissent à chasser.
8 animaux qui vivent dans la neige

Dernière mise à jour : 10 janvier, 2022

Les zones enneigées représentent un véritable défi pour les êtres vivants qui les habitent. Non seulement ils doivent résister à un froid inhabituel, mais ils doivent adapter leur pelage et leurs caractéristiques physiques à un environnement blanc dans lequel il est très difficile de circuler. Pour cette raison, les animaux à sang chaud et plus « évolués » (animaux endothermes) sont les seuls à s’aventurer dans la neige et les endroits glacés.

Croyez-le ou non, ces espèces ont su très bien s’adapter aux climats froids et aux mois où tout blanchit. Découvrez ci-dessous des espèces qui savent vivre dans un endroit si inhospitalier, avec des températures inférieures à zéro et des précipitations sous forme de flocons blancs.

1. Le renard roux, un des animaux qui vivent dans la neige

Le renard roux (Vulpes vulpes) est l’un des canidés les plus connus après le chien. On le trouve en Europe, en Asie et en Amérique du Nord. Il a également été introduit en Australie. Pendant des siècles, on le considérait comme un symbole dans les cultures indigènes.

Un renard regarde la caméra.

Ce beau canidé peut être trouvé dans différents écosystèmes (toundra, forêt, taïga, plateau, prairies et côtes), car il s’adapte très bien au climat et à la flore. En hiver, son pelage peut devenir un peu plus claire pour se fondre dans la neige.

Le renard roux est très silencieux et prudent. Il chasse la nuit, et le jour il se cache sous les buissons ou dans des terriers parmi les rochers.

2. Le chat sauvage

Semblable en apparence à un chat domestique, ce mammifère sauvage (Felis silvestris) vit en Europe, en Asie et dans certaines régions d’Afrique. De petite taille, mais de constitution robuste, le chat sauvage a un pelage tigré gris qui lui permet de marcher dans la neige sans problème.

Le chat sauvage vit dans la neige.

Hors la saison des amours, le chat sauvage est un animal solitaire, avec son propre territoire de 2 km². Il peut chasser de jour comme de nuit. Il se nourrit d’oiseaux, d’amphibiens et de rongeurs et ne s’approche pas des humains, contrairement à son homologue domestique.

Lorsque la phase des chaleurs commence, les mâles recherchent des femelles en dehors de leurs « limites » territoriales pour se reproduire. Les mères mettent bas après un peu plus de 3 mois de gestation, dans des terriers ou dans les anfractuosités de rochers. Jusqu’à 8 petits peuvent naître dans une même portée. Ces derniers ouvrent les yeux au bout de 12 jours et deviennent indépendants à 4 mois.

3. Le blaireau européen

Il existe 3 espèces de blaireaux, tous appartenant au genre Meles, qui descendent de spécimens ayant vécu au Pliocène : celui du Japon, celui d’Asie et celui d’Europe. Ce dernier, Meles meles ou blaireau européen, est petit, robuste et quelque peu « allongé ». Il peut mesurer jusqu’à 80 centimètres de long (dont 20 centimètres correspondent à sa queue) et peser environ 13 kilos.

Prédateur : blaireau

Le blaireau fait partie des animaux qui vivent dans la neige et qui ont su s’adapter à l’environnement, grâce à ses pattes qui ne s’enfoncent pas dans la neige et qui lui permettent de marcher vite. De plus, son museau long et mobile lui permet de trouver de la nourriture « enfouie » dans la terre enneigée.

4. Le lièvre variable vit dans la neige

C’est un mammifère de la famille des Léporidés, à laquelle appartiennent également les lapins. Il vit dans les écosystèmes montagneux et polaires de la Sibérie, de la Pologne, de l’Irlande, du Royaume-Uni et dans les Alpes, entre autres. Le nom scientifique de l’espèce est Lepus timidus.

Le lièvre variable vit dans la neige.

Son pelage change selon la période de l’année : en hiver, il est presque blanc, et en été, il est brun ou grisâtre, à l’exception du ventre et des pattes qui restent blancs. Cela a tout son sens, car cet animal doit passer inaperçu aux yeux de ses nombreux prédateurs.

Cet animal a de très longues oreilles, des pattes courtes et un corps robuste. Il vit dans de petits terriers et se nourrit de branches, d’herbe ou de feuilles.

5. L’élan

Nous associons l’élan (Alces alces) au Père Noël et à des endroits enneigés comme la Finlande ou l’Ecosse. Ce mammifère emblématique est un habitant typique des forêts nordiques et il attire l’attention pour ses grands bois, présents uniquement chez les spécimens mâles.

Un élan.

C’est le plus gros cerf du monde et il a su très bien s’adapter au froid : son nez réchauffe l’air avant qu’il n’entre dans les poumons, ses pattes fortes l’aident à marcher sur la neige et son pelage augmente sa température corporelle lorsque la température est inférieure à zéro.

6. La panthère des neiges

Peu de félins sont aussi majestueux et imposants que la panthère des neiges (Panthera uncia). Ce précieux mammifère vit dans les montagnes d’Asie centrale, qui s’étendent jusqu’à 6000 mètres d’altitude. On ne sait pas grand-chose de lui, car il a des habitudes insaisissables et choisit des endroits inhospitaliers pour proliférer.

Le léopard des neiges vit dans la neige.

Le pelage de ce félin est grisâtre à blanc. De plus, il a de très longs poils protecteurs, ainsi qu’une queue d’une longueur exceptionnelle. Il utilise ce dernier membre pour se rouler dessus en boule et conserver la chaleur pendant les périodes les plus froides de l’année.

Malheureusement, cette espèce est en situation de vulnérabilité : elle est victime de la chasse par l’homme.

7. L’ours blanc, un des animaux qui vit dans la neige

Il est impossible de ne pas citer l’ours blanc. Cet ursidé fascinant (Ursus maritimus ) représente l’un des plus grands carnivores de la Terre. Il peut mesurer plus de 2 mètres et peser plus de 500 kilogrammes. Il habite l’environnement polaire et les zones gelées de l’hémisphère nord.

Malheureusement, ce super prédateur est menacé par un danger qui n’a ni dents ni griffes : le changement climatique. La fonte des pôles et l’augmentation des températures mondiales posent un sérieux problème à l’ours blanc.

8. Le renard arctique

Ce renard a un pelage complètement blanc et très dense pendant l’hiver. Le renard arctique (Vulpes lagopus) mesure entre 30 et 55 centimètres de long et pèse en moyenne 3,5 kilos.

Le renard arctique vit dans la neige.

Il se nourrit principalement de mammifères et d’oiseaux, sa proie préférée étant le lemming. Ce mammifère est typique des toundras d’Amérique du Nord et d’Eurasie.

Cela pourrait vous intéresser ...
Les 11 animaux avec la meilleure audition
My Animals
Lisez-le dans My Animals
Les 11 animaux avec la meilleure audition

Découvrez ici les animaux avec la meilleure audition de la planète. Certains se démarquent aussi par leur vue et leur intelligence.



  • Doncaster, C. P., Dickman, C. R., & Macdonald, D. W. (1990). Feeding ecology of red foxes (Vulpes vulpes) in the city of Oxford, England. Journal of Mammalogy, 71(2), 188-194.
  • Chernov, Y. I. (1988). The living tundra. CUP Archive.
  • Brightman, M., Grotti, V. E., & Ulturgasheva, O. (Eds.). (2012). Animism in rainforest and tundra: personhood, animals, plants and things in contemporary Amazonia and Siberia. Berghahn Books.
  • Miller, L. K. (1978). Physiological studies of arctic animals. Comparative Biochemistry and Physiology Part A: Physiology, 59(4), 327-334.
  • Bliss, L. C., Courtin, G. M., Pattie, D. L., Riewe, R. R., Whitfield, D. W. A., & Widden, P. (1973). Arctic tundra ecosystems. Annual Review of Ecology and Systematics, 4(1), 359-399.