Qu'est-ce que l'œdème pulmonaire chez le chien ?

21 août, 2020
De nombreux processus pathologiques sont liés à des troubles de divers organes. C'est le cas de l'œdème pulmonaire, une affection relativement fréquente aux causes possibles diverses.

La toux des chiens peut masquer de nombreuses affections. Certaines sont liées à des troubles qui surviennent exclusivement dans le parenchyme pulmonaire, tels que les processus inflammatoires. D’autres, bien qu’ils aient une conséquence directe sur le poumon, peuvent provenir d’altérations d’une autre partie du corps. On sait déjà que la maintenance de l’équilibre dans le corps est une opération délicate. Par conséquent, une petite pathologie dans un système ou organe peut avoir des conséquences dans un autre. A cette occasion, nous allons parler d’œdème pulmonaire chez le chien.

Définition de l’œdème pulmonaire

De nombreux lecteurs connaissent le mot œdème, car il s’agit d’un terme fréquemment utilisé pour décrire une accumulation pathologique de liquide dans certains tissus corporels.

Dans le cas particulier de l’œdème pulmonaire, il s’agit d’une accumulation de liquide dans le tissu pulmonaire, dans les espaces alvéolaire et interstitiel.

Un chien souffrant d'un oedème pulmonaire.

 

Comment savoir si votre chien a un œdème pulmonaire ?

Le diagnostic d’œdème pulmonaire doit toujours être posé par un vétérinaire clinicien, au moyen de techniques d’imagerie médicale, généralement des rayons X.

Le diagnostic présumé de l’œdème pulmonaire en observant seulement les symptômes est souvent difficile, car le système respiratoire a une variété symptomatique relativement limitée et de nombreux processus pathologiques partagent les mêmes symptômes.

En général, si le chien a un œdème au niveau des poumons, il peut présenter :

  • Toux, plus fréquente après une longue période allongée : après avoir été dans cette position pendant une longue période, le liquide dans le poumon, par gravité, “s’installe”, ce qui provoque une aggravation des quintes de toux
  • Difficulté respiratoire : il est possible d’observer si le chien adopte des positions anormales pour respirer. Il peut aussi produire des bruits respiratoires anormaux
  • Écoulement mousseux rose du nez ou de la bouche

Pourquoi se produit-il ?

Pour expliquer les altérations qui peuvent produire un œdème pulmonaire, nous allons diviser la classification en deux sections, œdème pulmonaire cardiogénique et non cardiogénique.

Œdème pulmonaire cardiogénique

L’œdème pulmonaire cardiogénique se produit du fait d’un trouble primaire situé dans le système circulatoire. Dans les poumons normaux, le liquide exsude des capillaires pulmonaires dans l’espace interstitiel et retourne à la circulation à travers les vaisseaux lymphatiques pulmonaires.

Tout ce processus dépend des pressions circulatoires, de sorte qu’en cas de modification de ladite pression, plus de liquide est exsudé qu’il n’est possible d’en collecter, provoquant un œdème pulmonaire.

Les causes possibles de l’œdème cardiogénique sont :

  • Tous les types de maladies cardiaques, telles que les cardiomyopathie dilatées ou restrictives
  • La persistance du canal artériel
  • Des problèmes de valve cardiaque, tels que l’endocardiose valvulaire mitrale

Œdème pulmonaire non cardiogénique

Ce type d’œdème pulmonaire survient lorsqu’il y a une accumulation anormale de liquide dans le tissu pulmonaire en l’absence de maladie cardiaque. Autrement dit, si la cause n’est pas dans le système circulatoire, l’œdème est dit non cardiogénique.

Les mécanismes impliqués dans le développement de ce type d’œdème sont variés, mais ils sont liés à l’augmentation de la perméabilité vasculaire pulmonaire, ce qui permet au fluide de s’infiltrer dans  le tissu interstitiel et les alvéoles.

En général, les causes de ce type d’œdème peuvent être :

  • Obstruction des voies aériennes supérieures : par exemple, une paralysie pharyngée, une blessure traumatique au cou causée par un collier serré ou un collier punitif, des processus tumoraux ou des abcès
  • Choc électrique, par morsure de câble
  • Maladie neurologique aiguë, telle qu’un traumatisme crânien ou des convulsions
  • Inhalation de fumée ou de substances toxiques
  • Septicémies, c’est-à-dire infections généralisées de la circulation sanguine
L'oedème pulmonaire chez le chien implique un traitement.

 

Traitement médical

Les œdèmes cardiogéniques sont généralement les plus courants. Le traitement cible généralement la cause principale, à savoir la maladie cardiaque.

En revanche, pour accélérer l’absorption et l’élimination du liquide interstitiel, l’utilisation de diurétiques peut être recommandée. En fait, l’administration de ce type de médicament est généralement indiquée chez la plupart des chiens souffrant de maladies cardiaques.

L’œdème non cardiogénique, moins fréquent, disparaît généralement avec la seule élimination de la cause principale, dans la mesure du possible.