Les 6 rongeurs les plus intelligents

Nous vous invitons ici à découvrir quels sont les rongeurs les plus intelligents qui existent. Vous vous demanderez comment tant d'ingéniosité tient dans un si petit corps !
Les 6 rongeurs les plus intelligents

Dernière mise à jour : 14 août, 2021

La survie des petits animaux est en jeu plusieurs fois par jour. En l’absence de force et d’armes naturelles, de nombreuses espèces doivent se tourner vers leur cerveau : c’est le cas des rongeurs les plus intelligents qui existent.

Des études observationnelles et expérimentales ont montré que les rongeurs sont dotés d’une intelligence extraordinaire (entendue comme la capacité de s’adapter à l’environnement). Une partie de l’appréhension que suscitent certaines espèces, au-delà du fait qu’elles peuvent être envahissantes, vient du fait qu’elles mettent souvent l’intelligence humaine à l’épreuve.

Les rongeurs sont des mammifères placentaires. On estime qu’il y a 2 280 espèces actuellement connues, ce qui en fait l’ordre le plus nombreux de la classe des mammifères.

Ils se caractérisent par leurs incisives acérées à croissance continue, qu’ils utilisent pour ouvrir et ronger les coquilles des graines qui composent leur alimentation. Beaucoup d’entre eux consomment d’autres aliments, comme des herbes ou de petits insectes.

En général, ce sont des animaux nocturnes ou crépusculaires qui font partie du régime alimentaire de nombreux prédateurs. Par conséquent, leur seule véritable arme pour se défendre consiste à déjouer leur chasseur.

A cela, il faut ajouter que la plupart des espèces sont grégaires. La coopération, l’empathie et la complexité de leurs relations sociales augmentent donc leurs chances de survie.

Les rongeurs les plus intelligents du monde dépendent de leur ruse pour survivre un autre jour.

1. La gerbille de Mongolie (Meriones unguiculatus), l’un des rongeurs les plus intelligents

Ce petit rongeur vit en groupes de 40 spécimens maximum au sein de réseaux complexes de terriers souterrains. Il vit dans les zones désertiques de Mongolie et de Chine, où il se nourrit principalement de graines.

Les gerbilles sont connues pour leur incroyable capacité de saut et pour faire partie des rongeurs les plus intelligents qui soient, apprenant à grande vitesse ce qui se passe autour d’elles : où leurs prédateurs se trouvent, où trouver de bonnes quantités de graines ou de bonnes voies d’évacuation. De plus, elles communiquent de manière complexe avec leurs pairs pour transmettre toutes ces informations.

L'un des rongeurs les plus intelligents.

2. Le castor

Le genre Castor est connu pour sa capacité à modifier l’environnement en fonction de ses besoins. Les barrages que construisent les castors sont non seulement assez solides pour contenir le débit d’une rivière, mais ils sont aussi adaptés à la nature du courant : s’il est faible, le barrage est droit, mais s’il s’agit d’un courant rapide, le barrage a une forme convexe pour résister à l’impact.

L’objectif de la création de ces barrages, en plus d’être à l’abri des prédateurs, est de générer un havre d’eau calme dans lequel nager et se nourrir pendant l’hiver sans encombre. De plus, lorsque l’eau gèle par temps froid, le mouvement des branches flottantes à la surface l’empêche de se solidifier, donnant aux castors la possibilité de sortir du terrier si nécessaire.

Un des rongeurs les plus intelligents.

3. Le rat musqué (Ondatra zibethicus)

Ce rongeur ressemble un peu aux castors (il est même connu sous le nom de “faux castor”), car il construit également des terriers dans les rivières et les étangs, mais il est de plus petite taille et ses tanières ont la forme d’un monticule, et non d’une digue. De plus, ils ajoutent une “porte” faite de branches et de feuilles, qu’ils renouvellent chaque jour.

Originaire d’Amérique du Nord, le rat musqué a été introduit en Europe en tant qu’espèce envahissante. Grâce à sa capacité à vivre en eau saumâtre et douce, ainsi qu’à son régime omnivore, il peut s’adapter à presque tous les environnements. De plus, il résiste à la pollution générée par l’homme.

Un rat musqué dans l'herbe.

4. Les écureuils font partie des rongeurs les plus intelligents

La sous-famille des Sciurinae, à laquelle appartiennent généralement les écureuils arboricoles et volants, comprend plus de 270 espèces. Les écureuils font partie des rongeurs les plus intelligents pour leur capacité à anticiper les besoins nutritionnels qu’ils auront en hiver : ils enterrent et accumulent la quantité nécessaire de nourriture.

Le problème est que les écureuils se volent la nourriture entre eux s’ils ne se cachent pas bien au moment de l’enterrer. Il arrive aussi qu’ils ne se souviennent pas exactement de l’endroit où ils l’ont cachée, mais cela n’est pas un problème : c’est là que réside leur grand potentiel en tant que disperseurs de graines et « planteurs d’arbres ».

Un écureil.

5. Le capybara (Hydrochoerus hydrochaeris)

Le capybara est le plus gros rongeur du monde : il mesure près d’un mètre de haut. Ces animaux vivent en groupes familiaux et ont une grande variété de vocalisations pour communiquer entre eux, que ce soit pour avertir d’un danger ou pour interagir. On a découvert chez eux des comportements prosociaux et une grande sensibilité à la réciprocité.

Un comportement prosocial est un comportement au profit des autres et non de soi-même.

Les capybaras font partie des rongeurs les plus intelligents au monde.

6. Le rat brun (Rattus norvegicus)

Les rats ne pouvaient pas ne pas figurer sur cette liste et ils pourrait probablement occuper le podium. Leur adaptabilité et leurs relations sociales complexes ont été largement étudiées pendant des années.

Ils coopèrent entre eux pour résoudre des énigmes. Leur mémoire spatiale et opérationnelle est excellente. Et ils prennent même soin de leurs camarades blessés.

Les rats vocalisent dans des tons inaudibles – équivalents aux rires humains – lors de la socialisation par le jeu. Il en était de même avec les chercheurs.

Pèse sur ces animaux une stigmatisation, pas encore complètement résolue, selon laquelle ce sont des créatures sales qui transmettent des maladies. Certains experts soulignent que la capacité des rats à détecter et à exploiter les défaillances des humains lorsque ces derniers tentent des les éliminer  peut y être pour quelque chose.

Cependant, à chaque nouvelle découverte, ce mythe est démantelé. En effet, les rats ont une nature éveillée et sociable.

Les rats sont des animaux qui vivent cachés dans votre maison.

L’étude de l’intelligence évolue à mesure que les rongeurs (et autres animaux) démontrent qu’il existe de nombreuses façons de percevoir et d’opérer avec l’environnement. Chaque forme de vie a besoin de capacités cognitives spécifiques pour sa survie, et le fait que ces capacités ne ressemblent pas à celles des humains ne signifie pas qu’elles sont inférieures.

Cela pourrait vous intéresser ...
Comment prendre en charge les tumeurs chez les rongeurs ?
My AnimalsLisez-le dans My Animals
Comment prendre en charge les tumeurs chez les rongeurs ?

Les rongeurs doivent aussi être suivis par le vétérinaire...Avec l'âge, les tumeurs sont courantes chez les rongeurs. Quels sont les différents typ...



  • Skyrienė, G., & Paulauskas, A. (2012). Distribution of invasive muskrats (Ondatra zibethicus) and impact on ecosystem. Ekologija58(3).
  • Lalot, M., Liévin-Bazin, A., Bourgeois, A., Saint Jalme, M., & Bovet, D. (2021). Prosociality and reciprocity in capybaras (Hydrochoerus hydrochaeris) in a non-reproductive context. Behavioural Processes188, 104407.
  • Davis, H. (1996). Underestimating the rat’s intelligence. Cognitive brain research, 3(3-4), 291-298. https://doi.org/10.1016/0926-6410(96)00014-6
  • Matzel, LD y Sauce, B. (2017). Diferencias individuales: estudios de casos de inteligencia de roedores y primates. Revista de psicología experimental: aprendizaje y cognición animal, 43 (4), 325–340. https://doi.org/10.1037/xan0000152