Les hamsters hibernent-ils ? Découvrez-le ici !

Un hamster peut hiberner si les conditions du milieu ne sont pas favorables. Pour éviter cela, garantissez une bonne température à votre animal et assurez-vous qu'il a suffisamment de nourriture.
Les hamsters hibernent-ils ? Découvrez-le ici !

Dernière mise à jour : 03 décembre, 2020

Dans la nature, les hamsters ont l’habitude d’hiberner. En tant qu’animaux de compagnie, ils ne le font pas. Cela s’explique par la stabilité de la température et l’abondance de ressources dont ils disposent dans leur milieu artificiel : l’environnement étant optimal, ils n’ont pas besoin de faire baisser leur activité métabolique pour économiser de l’énergie.

Ces animaux sont les rongeurs les plus populaires en tant qu’animaux domestiques. Le hamster doré, le hamster russe et le hamster roborowski font partie des premiers animaux à avoir atterri dans une maison.

Il est donc naturel qu’un maître se demande, à un moment, si son hamster va hiberner à une période de sa vie. Nous vous expliquons ici comment faire en sorte que cela ne se produise pas.

En quoi consiste l’hibernation ?

L’hibernation correspond à un état de léthargie continue dans lequel se plongent certains animaux au cours de la période hivernale. À cette époque de l’année, le métabolisme de l’animal baisse jusqu’au niveau minimal. Par ailleurs, la fréquence respiratoire et cardiaque, comme la température, chutent aussi.

Au cours de cette phase, les animaux ne mangent pas, ne boivent pas, n’urinent pas et ne défèquent pas. Ils restent immobiles et certains d’entre eux, comme l’ours brun, restent dans cet état pendant très longtemps.

Aussi surprenant que cela puisse paraître, cette espèce reste en léthargie pendant 152-213 jours de suite. L’animal passe donc plus de temps endormi qu’éveillé.

L’hibernation est provoquée de façon hormonale. L’horloge biologique interne participe à ce phénomène et prépare l’animal à hiberner face à certains signaux du milieu, comme la baisse des températures ou les ressources alimentaires qui se font plus rares.

Avant l’hiver, quand le climat est favorable et que les aliments sont nombreux, les animaux consomment de grandes quantités de nourriture riche en calories et stockent l’excès en tant que graisse dans le tissu adipeux. Comme vous pouvez l’imaginer, ils se préparent au froid qui arrive.

Cela permet à de nombreuses espèces de mammifères de pouvoir passer tout l’hiver « endormies » dans leurs terriers ou refuges. Elles n’ont ainsi pas à sortir chercher à manger à un moment où la nourriture se fait rare et où les températures sont très basses.

L’énergie nécessaire pour maintenir les constantes vitales de base est obtenue grâce à la réserve de graisse que l’animal a accumulée avant l’hibernation. Cette réserve les isole également du froid. Tous les animaux n’hibernent pas, et ceux qui hibernent ne le font pas tous de la même façon.

Dans des conditions favorables, les hamsters n'hibernent pas.

Les hamsters peuvent-ils hiberner ?

Comme beaucoup de petits mammifères, les hamsters peuvent hiberner. En fait, ils le font dans leur état naturel : les conditions dans un milieu sauvage sont très différentes de celles que l’on retrouve dans une cage à l’intérieur d’une maison.

L’hibernation est un phénomène physiologique, mais elle est conditionnée par les conditions externes. Dans la nature, les hamsters commencent à se préparer à hiberner quand la température descend à 15 degrés.

Un autre facteur important pour induire l’hibernation des hamsters est la quantité de lumière quotidienne. Moins d’heures de soleil et une baisse des températures sont des indicateurs du changement de saison et, par conséquent, marquent le moment de la préparation de l’animal à sa période de léthargie.

Un hamster qui vit dans des conditions de froid et d’obscurité a plus de probabilités d’hiberner qu’un hamster qui vit dans un environnement froid mais avec une lumière intense pendant au moins douze heures quotidiennes. D’autres facteurs importants pour déclencher ce comportement chez l’animal sont l’administration d’aliments, l’isolement et le stress.

Comment savoir si les hamsters hibernent ?

Il est rare qu’un hamster domestique hiberne, mais si les conditions ne lui sont pas favorables, il pourra le faire. Lorsqu’il est dans cet état, on peut facilement penser que l’animal est mort, mais ses constantes vitales – même si elles sont plus lentes – se maintiennent.

Au cours de l’hibernation profonde, la fréquence cardiaque de l’animal se réduit à seulement quatre battements par minute. Son rythme respiratoire, lui, peut baisser jusqu’à une respiration toutes les deux minutes.

En outre, l’animal adopte une position toute recroquevillée, avec les pattes un peu plus rigides que d’habitude, mais celles-ci se tendent facilement si on les touche un peu. Par ailleurs, les moustaches peuvent se contracter de manière subtile si on les touche.

Si l’animal était mort, son corps serait beaucoup plus rigide – ce qui correspondrait au rigor mortis. De plus, il n’afficherait aucun signe de vie après 24 heures à une température ambiante de 20 degrés ou en cas de manipulation par le maître..

Comment éviter que mon hamster hiberne ?

Tout semble indiquer que plus l’environnement est sévère, plus il est probable que l’animal hiberne. Pour éviter qu’un hamster n’entre en hibernation, il est nécessaire de recréer des conditions environnementales favorables. On peut y parvenir en prenant en compte les paramètres suivants :

  • Une température supérieure à 15 degrés.
  • Suffisamment de nourriture et d’eau.
  • De la lumière pendant au moins 12 heures quotidiennes.
  • À travers l’interaction avec l’animal et en lui offrant un enrichissement environnemental.
Dans la nature, les hamsters hibernent.

Comme nous avons pu le voir, l’hibernation d’un hamster peut être évitée en obéissant à une série de paramètres très simples. Avec une température environnementale adéquate et suffisamment de nourriture, vous pourrez profiter de l’activité énergique de ce petit rongeur pendant tout son cycle vital.

It might interest you...
Le hamster d’Europe : un mammifère en grave danger
My AnimalsLisez-le dans My Animals
Le hamster d’Europe : un mammifère en grave danger

Récemment, l'état du hamster d'Europe ou commun (Cricetus cricetus) est passé de « vulnérable » à « en danger critique ».



    • Charles P. Lyman, and Paul O. Chatfield. Physiology of Hibernation in Mammals.
    • The Golden Hamster – its Biology and Use in Medical Research Chapter 3 Hibernation and Effects of Temperature Roger A. Hoffman.