L'importance du pH dans l'aquarium

11 août, 2020
Le pH est un facteur très important de l'aquarium car les changements brusques peuvent sérieusement nuire à la santé des plantes et des animaux qui s'y trouvent.

Pour garantir le bien-être des poissons de l’aquarium, il est nécessaire d’effectuer un bon entretien de ce dernier. Pour cela, il faut prendre différents facteurs en considération. Tels que  la température, la salinité, la dureté de l’eau ou le pH dans l’aquarium. Nous allons, au fil de cet article, vous parler de l’importance du pH dans ces petits écosystèmes domestiques.

Qu’est-ce que le pH de l’eau ?

Le pH est une variante qui mesure le niveau d’acidité d’une dissolution ; il est lié à la concentration d’ions d’hydrogène (H+). Il existe une échelle du pH qui oscille entre les valeurs 0 et 14. La valeur de pH 7 correspond aux substances neutres, comme l’eau pure.

Les substances acides sont celles qui ont un pH inférieur à 7, et les basiques supérieur à 7.

L’eau est proche des valeurs neutres. Mais, même si une simple différence de dixièmes peut nous paraître anodine, les effets d’un changement de pH sur les plantes et les animaux d’un aquarium peuvent être significatifs.

Comment mesurer le pH de l’aquarium ?

Nous allons maintenant vous présenter les méthodes commerciales les plus efficaces pour mesurer le pH dans l’aquarium :

  • Testeur de pH ou pH-mètre : cet instrument se compose de deux électrodes, l’un servant de référence et l’autre étant sensible aux ions d’hydrogène. Ceci génère une différence de potentiel entre les deux électrodes et cette valeur se transforme en unités de pH. Pour commencer à utiliser le testeur de pH, il faut bien le calibrer avant de le plonger dans l’eau de l’aquarium
  • Bandelettes de pH : elles sont moins précises que le testeur de pH mais sont très faciles à utiliser et économiques. Il s’agit d’une série de bandes de papier qui réagissent avec une couleur différente selon l’acidité ou l’alcalinité de l’eau

Quel est le pH idéal pour l’aquarium ?

Le pH idéal varie en fonction des espèces qui composent l’aquarium. Il n’existe pas de niveau standard pour tous les poissons, même si la majorité peuvent vivre dans un rang compris entre 5,5 et 8,0 :

  • La mesure de pH recommandée pour des espèces continentales se situe entre 6,5 et 8,5
  • Les espèces amazoniennes comme les Guppy et Betta, entre 6 et 7
  • Les poissons d’Afrique orientale comme les cichlidés africains, entre 7,5 et 8
  • De leur côté, les poissons rouges, l’espèce de poisson la plus connue dans le monde entier, préfèrent les eaux neutres entre 7 et 7,5

Il y a aussi un pH idéal pour les plantes de l’aquarium. Par exemple, Ceratophyllum demersum ou cornifle nageant, un exemplaire très utilisé dans l’aquariophilie, vit dans des conditions de pH de 6,5 à 7, tandis que la mousse de Java préfère des eaux acides en dessous de 7, même si elle perdure dans un rang large de pH compris entre 5 et 8.

Le pH n’est pas un paramètre fixe. Il peut varier selon le type de substrat, les restes d’aliments, la décomposition des plantes, les déchets organiques des poissons, la température, le niveau de CO2… Une variation de pH peut aussi avoir une incidence sur d’autres paramètres, comme la dureté de l’eau.

Le pH dans l'aquarium doit être équilibré.

Comment le pH affecte-t-il les poissons ?

Les poissons ont des mécanismes physiologiques pour s’adapter aux changements de pH (avec une petite marge). Lorsque nous introduisons un nouveau poisson dans l’aquarium, ce dernier a besoin d’un processus d’acclimatation.

L’enzyme anhydrase carbonique contribue à la régulation du pH du milieu interne. Si le sang est trop acide, par exemple à cause d’un excès de CO2 dans le milieu, le taux d’ions de bicarbonate augmente dans le plasma pour compenser le déséquilibre du pH. Et, au contraire, l’assimilation de CO2 et l’élimination d’ions de bicarbonate contribuent à diminuer le pH sanguin.

Le pH de l'aquarium, s'il n'est pas équilibré, peut affecter les poissons.

Symptômes d’une variation de pH

Cette capacité d’autorégulation est beaucoup plus développée chez des espèces qui vivent à des niveaux extrêmes de pH. Cependant, les poissons marins tropicaux sont adaptés à une plus grande stabilité de pH en raison de l’action des récifs : des variations minimes de ce paramètre (jusqu’à 0,1) pourraient provoquer des symptômes d’acidose ou d’alcalose :

  • Acidose : elle se produit à cause d’une chute brusque du pH. Le poisson peut perdre sa mobilité, son appétit, la sécrétion de muqueuse peut augmenter et ses branchies peuvent changer de couleur. L’hémoglobine peut être affecté, empêchant l’animal de respirer correctement et le désorientant, le faisant remonter à la surface pour ouvrir la bouche. Si le changement est très extrême, il peut même en mourir
  • Alcalose : elle est moins commune mais néanmoins typique lorsque les animaux arrivent chez eux à travers un service de transport, car le sac qui les contient, au bout de quelques heures, peut facilement s’alcaliniser. Dans ce cas, nous pouvons aussi voir des symptômes respiratoires, une nage incohérente et une pâleur au niveau de la coloration

Comme nous avons pu l’observer, le pH de l’eau est essentiel dans la survie et le bien-être des poissons de l’aquarium. Évaluer ce paramètre de façon hebdomadaire sera fondamental pour avoir un écosystème aquatique équilibré.

 

  • Cultura científica. ¿Qué es el pH?,2019.
  • Peces de acuario.net
  • Acuarema.com
  • La guía del acuario
  • Richar W Hill. Fisiología animal comparada.