5 curiosités sur les poissons colorés

14 juillet, 2020
Les poissons existent depuis plus de 450 millions d'années et sont des créatures remarquables. Au fil des siècles, ils ont réussi à parfaitement s'adapter pour survivre dans le milieu marin : c'est le cas des poissons colorés.

Les poissons aux couleurs vibrantes et avec des patrons variés sont l’une des caractéristiques les plus remarquables de l’écosystème des récifs. Ainsi, il est intéressant de savoir que ces animaux sont dotés d’une vision bien développée et d’une capacité à distinguer des couleurs et des patrons de couleurs. Les connaissances scientifiques sur la capacité visuelle des poissons colorés continuent progressivement d’augmenter. Ceci apporte quelques avantages dans la nature.

1. La couleur sert à communiquer et à attirer l’attention

Les couleurs et les patrons jouent un rôle important dans la communication au sein des espèces d’un récif. La grande variété de patrons de couleurs prouve que les poissons ont besoin de se reconnaître et de s’identifier entre eux dans cet environnement à haute densité de poissons qu’est le récif.

Chez certaines espèces, les mâles et les femelles ont différents patrons de couleurs. Ceci permet à chaque poisson d’identifier son/sa partenaire. La distinction entre mâles et femelles est d’une importance toute particulière, surtout au moment de la reproduction.

2. Les poissons colorés ont leur stratégie de camouflage

On pense que la richesse des patrons a été sélectionnée en tant qu’avantage évolutif. Les patrons permettent un camouflage et une dissimulation, ce qui a modifié la relation entre les prédateurs et les proies.

Ainsi, dans un récif, on peut observer des patrons de couleurs inhabituels comme des raies horizontales et verticales, des lignes qui cachent l’œil, des patrons de couleurs qui imitent l’environnement et bien d’autres encore.

Les poissons clown sont des poissons colorés

3. La couleur comme mise en garde

Le patron de couleur d’un poisson venimeux communique un message clair de par sa simple présence. Les couleurs préviennent les autres poissons du danger que peut supposer chacun.

Les couleurs de mise en garde sont caractéristiques des poissons toxiques ou venimeux. Parmi ces derniers, nous retrouvons le poisson-scorpion à antennes (Pterois antennata) avec des raies de couleurs marron rougeâtre, le poisson-coffre jaune (Ostracion cubicus) avec des points noirs, et beaucoup d’autres.

On sait que plusieurs patrons chez les poissons colorés inoffensifs ont évolué pour simuler des patrons de mise en garde. En adoptant ces patrons, les poissons se déguisent et trompent leurs possibles prédateurs. Ceci est connu sous le nom de patron de dissimulation.

La stratégie des patrons de dissimulation est d’exploiter la couleur et la forme d’autres poissons, au profit du poisson masqué.

4. Le changement de sexe existe chez les poissons et il s’accompagne d’un changement de la couleur et du patron

Plus de 500 espèces de poissons sont des hermaphrodites séquentielscela veut dire qu’ils naissent avec un sexe et, tout au long de leur vie, peuvent passer au sexe opposé. Les espèces qui changent de mâle à femelle sont des espèces protandres, tandis que celles qui changent de femelle à mâle sont dites protogynes.

En général, ces poissons vivent en formant un harem dans lequel il existe une femelle dominante, même si elles sont toutes sous la surveillance d’un mâle. Si le mâle meurt, la femelle dominante assumera le rôle de mâle agressif.7

Parmi les poissons colorés figure le poisson-globe

En quelques heures, elle affiche déjà un changement de comportement et fait la cour à d’autres femelles. Ensuite, elle acquiert progressivement les traits du mâle dominant. Le changement de sexe prend, au total, environ dix jours.

En général, les poissons qui changent de sexe changent aussi les couleurs de leur corps. Par exemple, le poisson Anthias – ou barbier – est orange lorsqu’il s’agit d’une femelle et passe au pourpre lorsqu’il devient mâle.

Le changement ne concerne pas que l’apparence. Le poisson connaît une transformation corporelle qui inclut ses organes reproducteurs. Ainsi, il finira par produire du sperme au lieu de produire des oeufs.

Des exemples de poissons qui sont des hermaphrodites séquentiels sont le poisson-clown, plusieurs espèces de poissons-perroquets, le labre nettoyeur (Labroides dimidiatus) ou la girelle à tête bleue (Thalassoma bifasciatum).

5. Les poissons colorés ne perçoivent pas leurs couleurs comme nous

Le point de départ naturel pour comprendre la raison pour laquelle les poissons sont colorés est le fonctionnement de leur yeux. Pour comprendre ce point, il est nécessaire de se rappeler que la couleur est une appréciation du cerveau humain.

Pour le dire de façon simple, la lumière touche un objet qui absorbe une partie de ses ondes électromagnétiques et reflète les autres, qui parviennent jusqu’à l’œil humain. Les ondes reflétées captées par l’œil humain sont ce que nous appelons les couleurs.

 

Cependant, l’œil humain ne voit pas la totalité des ondes qui composent la lumière. Le rang de lumière “visible” va du rouge au violet. Il existe des ondes au-dessus du rouge et en dessous du violet.

Les ondes électromagnétiques que l’œil humain ne peut pas percevoir se composent d’infrarouges et d’ultraviolets. Le spectre est plus large et inclut une gamme de différentes longueurs d’ondes.

La lumière et les couleurs chez les poissons

Les poissons, entre autres être vivants, peuvent percevoir des spectres de lumière non visibles par l’humain. Par conséquent, les poissons ont une image complètement différente du monde qui nous entoure.

De façon approximative, environ la moitié de tous les poissons peut détecter la lumière ultraviolette (UV). Par ailleurs, entre 20 et 30 % des poissons peuvent voir la lumière ultraviolette comme une couleur distincte.

Par exemple, les poissons-demoiselles – de la famille des pomacentridés – voient le spectre visible et détectent aussi la lumière UV. Étant donné que ce poisson se nourrit de plancton et que celui-ci reflète beaucoup de lumière dans le spectre UV, cette capacité représente pour eux un avantage substantiel.

La variété de capacité visuelle dépend de l’habitat des poissons et du degré de profondeur où ils vivent. On sait que les grands prédateurs ont tendance à être daltoniens.

Les experts affirment qu’avant de savoir pourquoi les poissons ont des couleurs brillantes, il est nécessaire de comprendre de quelle couleur ils sont réellement aux yeux des habitants du monde marin.

 

  • Todd, E. V., Ortega-Recalde, O., Liu, H., Lamm, M. S., Rutherford, K. M., Cross, H., … & Godwin, J. R. (2019). Stress, novel sex genes, and epigenetic reprogramming orchestrate socially controlled sex change. Science advances, 5(7), eaaw7006.
  • Urtubia Vicario, C. (2010). ¿ Por qué los primates son los únicos mamíferos que poseen visión tricromática?. IX CONGRESO NACIONAL DEL COLOR. ALICANTE p112-115
  • González-Martín-Moro, J., Hernández-Verdejo, J. L., & Jiménez-Gahete, A. E. (2017). Curiosidades sobre el sistema visual de los invertebrados. Archivos de la Sociedad Española de Oftalmología, 92(1), 19-28.
  • Benvenuto, C., Coscia, I., Chopelet, J., Sala-Bozano, M., & Mariani, S. (2017). Ecological and evolutionary consequences of alternative sex-change pathways in fish. Scientific reports, 7(1), 9084..