Que mangent les poissons ?

L'alimentation des poissons est complexe, car ils sont si variés au niveau taxonomique qu'ils brillent par leurs adaptations au niveau alimentaire.
Que mangent les poissons ?

Dernière mise à jour : 09 octobre, 2021

Les poissons sont fascinants d’un point de vue évolutif, car ils ont colonisé l’un des environnements les plus inhospitaliers de la planète : l’écosystème aquatique. Qu’ils soient d’eau douce ou d’eau salée, ces vertébrés ont des adaptations impensables chez un être vivant terrestre. Vous êtes-vous déjà demandé ce que mangent les poissons ?

Ces vertébrés peuvent adopter de multiples régimes alimentaires allant du parasitisme à la filtration. Nous vous présentons ici les exemples les plus fascinants de chaque adaptation liée à l’alimentation. Poursuivez donc votre lecture !

Les poissons

Avant d’entrer dans le vif du sujet, il nous paraît intéressant de les explorer d’un point de vue taxonomique. Tout d’abord, il faut souligner que ces animaux appartiennent au sous-embranchement des vertébrés et qu’ils forment un groupe paraphylétique.

Cela signifie que le taxon comprend tous les poissons et leurs ancêtres, mais les autres êtres vivants apparentés sont laissés de côté afin de ne pas compliquer la terminologie.

Tous les poissons sont des apodes (ils n’ont pas de membres), ont un certain type de squelette (osseux ou cartilagineux) et respirent grâce à l’utilisation de branchies, bien que certains puissent ne pas respecter cette dernière règle. Environ 9 9% des espèces décrites sont des actinoptérygiens, dont 95 % appartiennent à l’infraclasse Teleostei.

Cela signifie que presque tous les poissons existants sont des téléostéens ou “typiques” depuis une perspective morphologique. Ils ont un squelette osseux, le corps recouvert d’écailles, une vessie natatoire pour moduler leur emplacement dans la colonne d’eau et un corps fusiforme pour favoriser l’acte de nager.

Bien que la plupart des poissons soient des téléostéens, il en existe aussi des cartilagineux, comme les raies et les requins.

Un gros poisson arc-en-ciel.

Que mangent les poissons ?

Maintenant que vous en savez plus sur ce groupe d’animaux, nous sommes prêts à explorer l’alimentation des poissons selon les différents environnements qu’ils habitent et selon leurs stratégies vitales. Poursuivez donc votre lecture !

Les poissons carnivores

Les poissons carnivores ne mangent que des animaux vivants ou morts récemment. Les exemples les plus clairs de cette stratégie vitale se trouvent chez les Lamniformes, les requins étant les prédateurs de la mer par excellence.

Le représentant le plus connu des poissons carnivores est le grand requin blanc (Carcharodon carcharias). Ce géant de 5 à 6,4 mètres de long domine les zones de plateau continental, près des côtes, où l’eau est moins profonde.

La base de son régime alimentaire est constituée de grands mammifères aquatiques, tels que les lions de mer et les phoques. Les requins blancs sont des prédateurs mortels et imparables.

L'un des animaux les plus touchés par le changement climatique.

Les poissons herbivores

Comme leur nom l’indique, les poissons herbivores se nourrissent exclusivement de matières végétales. Ils sont très importants pour maintenir la stabilité des écosystèmes, car ils consomment les producteurs primaires (les plantes) et génèrent de la matière organique pour que les carnivores et les omnivores puissent se nourrir.

Il est difficile de trouver une espèce de poisson strictement herbivore, car même le pacu se nourrit parfois de petits crustacés. Quoi qu’il en soit, l’espèce Piaractus brachypomus en est un très bon exemple, puisque la base de son alimentation est constituée des fruits qui tombent des arbres sur les rives du fleuve Amazone.

Un poisson pacu montrant ses dents.

Les poissons omnivores

Sans aucun doute, la réponse générale à ce que mangent les poissons carnivores est « tout ». La plupart des espèces de ce groupe (en particulier celles d’eau douce) sont omnivores, ce qui signifie qu’elles consomment des plantes, des petites proies et des matières organiques en décomposition de toutes sortes.

L’un des exemples les plus clairs sur ce front est le poisson rouge (Carassius auratus). Doté d’un système digestif résistant, cet animal est capable de se nourrir de larves d’insectes, d’invertébrés adultes, de matières organiques en décomposition, de pousses de plantes et de nombreux produits végétaux (tels que bettes, pois, concombre et bien d’autres).

Que mangent les poissons ?

Que mangent les poissons détritivores ?

Les poissons détritivores se nourrissent de la matière organique en décomposition présente dans les sédiments ou le substrat. Ils ont généralement une petite bouche sub-terminale dirigée « vers le bas », car toute leur nourriture se trouve entre les pierres et le sable. Ils mangent de petites particules qui s’y sont déposées, des animaux morts et même des excréments d’autres espèces.

Le genre Corydoras en est un exemple clair. Ces poissons siluriformes ont une bouche spécialisée et des barbes qui les aident à détecter la matière organique entre les pierres. Ils font partie de l’appareil de nettoyage biologique de nombreux aquariums d’eau douce.

Que mangent les poissons ?

Que mangent les poissons parasites ?

Les poissons parasites utilisent un hôte pour s’alimenter. Pour ce faire, ils adhèrent à une partie de son corps et commencent à sucer son sang ou à gratter ses tissus. Ils doivent trouver un équilibre, car ils ne peuvent pas tuer leur victime immédiatement s’ils veulent continuer à se nourrir de ses réserves pendant un temps limité.

L’exemple le plus clair de ce groupe est la lamproie de rivière (Lampetra fluviatilis). Dotée d’un embout racleur en forme de ventouse, un spécimen adulte de cette espèce choisit les zones où se trouvent de gros poissons et y adhère. Elle gratte ensuite les tissus musculaires de son hôte et se nourrit de sa chair et de son sang.

Bouche d'une lamproie.

Que mangent les poissons filtreurs ?

Les poissons filtreurs se nourrissent des matières en suspension présentes dans la colonne d’eau. Ils ont besoin pour cela d’un appareil buccal hautement spécialisé, car le flux d’eau doit entrer en permanence dans leur bouche et piéger suffisamment de microparticules pour qu’ils puissent se nourrir.

L’exemple parfait de ce groupe est le requin baleine (Rhincodon typus). Il garde son immense gueule ouverte, pompe l’eau par ses branchies et récupère les particules qui le nourrissent : phytoplancton, necton, macroalgues et krill. Parfois, il mange des crustacés et des bancs de petits poissons, mais seulement parfois.

Que mangent les poissons ?

Les poissons corallivores

Que mangent les poissons avec un mot si étrange ? La réponse est simple : les poissons corallivores se nourrissent de corail, c’est-à-dire d’animaux sessiles appartenant au phylum Cnidaria. Les poissons perroquets sont un exemple, en particulier l’espèce Bolbometopon muricatum.

Les poissons corallivores décomposent la matière minérale présente dans les roches en mangeant des coraux. Ce travail est très important, car il génère du substrat.

Que mangent les poissons coralliens ?

En somme, la réponse à la question posée est plus complexe qu’il n’y paraît au premier abord. Ces animaux sont incroyablement variés et, par conséquent, leur régime alimentaire change également considérablement d’un taxon à l’autre. Cependant, nous pouvons dire que la plupart des membres de ce taxon sont omnivores.

Cela pourrait vous intéresser ...
Combien de poissons pouvez-vous mettre dans votre aquarium ?
My Animals
Lisez-le dans My Animals
Combien de poissons pouvez-vous mettre dans votre aquarium ?

Savoir combien de poissons vous pouvez mettre dans un aquarium est essentiel pour que votre aquarium reste stable sur le long terme.