7 conseils pour prendre soin d'une tortue terrestre

Les tortues terrestres sont des reptiles fascinants d'un point de vue éthologique et physique. Cependant, elles ont des exigences très élevées.
7 conseils pour prendre soin d'une tortue terrestre

Dernière mise à jour : 21 novembre, 2021

Toutes les tortues – aquatiques et terrestres – appartiennent à la classe des reptiles et à l’ordre des Testudines. Tant au niveau taxonomique que biologique, une distinction importante est faite entre celles qui vivent dans l’eau et celles qui vivent sur terre. Les soins à prodiguer à une tortue sont nombreux et peu de personnes peuvent les prodiguer pleinement.

En général, on appelle tortue tout chélonien appartenant à la famille des Testudinidae, en particulier au genre Testudo. L’une des espèces les plus célèbres de ce groupe dans le monde de la terrariophilie est la tortue sillonmée (Centrochelys sulcata), mais il en existe bien d’autres. La tortue léopard (Stigmochelys pardalis) est un autre spécimen connu.

Chaque espèce de tortue a ses propres exigences. Cependant, il existe quelques règles générales qui peuvent être appliquées à (presque) toutes. Nous vous expliquons ici les points clés pour que ce vertébré à la longue durée de vie puisse vous accompagner (ainsi que vos enfants) toute une vie.

1. Assurez-vous de la légalité de l’espèce de tortue que vous allez acheter

Beaucoup de tortues sont menacées dans leur environnement naturel. Un exemple clair de cette situation est la tortue à soc (Astrochelys yniphora), qui a été classée « en danger critique » par l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). Par conséquent, le commerce et la vente de cette espèce sont strictement interdits.

Bien que d’autres espèces de tortues aient une bonne vie en captivité, elles sont menacées dans la nature. C’est pourquoi elles figurent dans certaines annexes CITES et nécessitent des documents de libération spéciaux au moment de l’adoption. Pour toutes ces raisons, assurez-vous que votre achat est légal.

Cela va sans dire, mais la tortue achetée doit provenir d’un élevage en captivité. N’encouragez pas le vol de spécimens.

Une tortue mangeant de la laitue.

2. Le terrarium d’une tortue doit être immense

Toutes les tortues n’atteignent pas la même taille, mais à partir de maintenant, nous prendrons la tortue sillonnée (Centrochelys sulcata) comme exemple, car c’est l’une des plus connues dans le monde de la terrariophilie.

Un spécimen adulte de cette espèce peut mesurer jusqu’à 83 centimètres et peser jusqu’à 100 kilogrammes. Comme vous pouvez l’imaginer, garder un animal de cette taille est une tâche ardue.

Bien que les jeunes spécimens puissent être conservés dans des terrariums normaux – 1 mètre de long x 50 centimètres de large, par exemple -, au fur et à mesure de leur croissance, il sera nécessaire de les installer sur une terrasse extérieure.

Au minimum, l’animal aura besoin d’un terrain de 10 mètres carrés (5 mètres de long x 2-3 mètres de large) et d’une clôture en bois d’environ 60 centimètres de haut.

Par ailleurs, les tortues sont de bons animaux fouisseurs, elles auront donc besoin d’un substrat mou pour créer leurs tanières. Cela signifie aussi que la clôture qui servira à délimiter le terrain doit également être enterrée dans le sol entre 70 et 80 centimètres de profondeur.

Une tortue adulte doit vivre dans un espace extérieur. 

3. Maintenez une bonne température

Certaines tortues vivent dans des environnements tropicaux. D’autres résident dans des zones désertiques et entrent en brumation – processus similaire à l’hibernation – lorsque le froid arrive.

Cependant, tous ces êtres vivants sont ectothermes, ils ont donc besoin de températures relativement élevées pour mener à bien leurs processus métaboliques de base.

La plupart des tortues terrestres supportent bien des températures allant jusqu’à 37°C, et celles-ci ne devraient en aucun cas descendre en dessous de 15°C. Si votre terrasse est trop froide, vous devrez créer une serre pour garder l’animal et installer un système de chauffage rudimentaire.

Certaines espèces entrent en brumation durant l’hiver et il est possible de sauter cette étape. Renseignez-vous à ce sujet. 

4. L’éclairage, un paramètre important pour une tortue

Une tortue n’a pas besoin d’une source de lumière spécifique. Cependant, celles qui vivent dans des serres ou des maisons couvertes auront besoin d’une ampoule UVA/UVB pendant la journée pour traiter le calcium obtenu dans l’alimentation et produire de la vitamine D3. Le projecteur doit être puissant, car il éclairera une parcelle assez grande.

5. Contrôlez l’humidité

La plupart des tortues ont besoin d’un taux d’humidité compris entre 40 et 60 %, car elles proviennent d’environnements arides ou semi-arides. Dans la plupart des cas, les paramètres environnementaux suffiront à atteindre cet équilibre, mais vous devez également placer un petit bol d’eau dans l’installation pour que le chélonium puisse boire.

Pendant les mois les plus chauds de l’année, vous pouvez utiliser le jet d’un tuyau pour humidifier périodiquement l’environnement de votre tortue.

6. Offrez à votre tortue une alimentation variée

Les tortues terrestres sont éminemment herbivores. Par conséquent, la majeure partie de leur alimentation sera composée d’herbe naturelle, de chou vert, de feuilles d’artichaut, de laitue, de foin frais, de chou frisé et d’autres mélanges riches en carotène.

Ces aliments devraient représenter 75 % de leur menu. Les 25 % restants doivent correspondre à des fruits, à des légumes et à quelques fleurs.

Gardez à l’esprit que les tortues obtiennent de l’eau grâce à leur alimentation. Par conséquent, elles doivent manger tous les jours, et en abondance. De plus, tous les aliments non consommés depuis plus de 24 heures doivent être retirés de leur environnement, afin d’éviter les maladies.

Les légumes et les fruits ne devraient pas être le pilier de l’alimentation d’une tortue. Les aliments les plus plus importants pour elles sont les légumes verts et les feuilles.

7. Ayez du temps à votre disposition

Prendre soin d’une tortue nécessite beaucoup de temps. Non seulement vous devrez nourrir votre animal tous les jours et éliminer ses excréments périodiquement, mais vous devrez également assimiler que l’animal va vivre plus longtemps que vous. La durée de vie moyenne de bon nombre de ces espèces se situe entre 60 et 100 ans.

Vous devez garder à l’esprit que la tortue va vivre plus longtemps que vous. Vous devez donc avoir quelqu’un de disponible pour prendre en charge l’animal lorsque vous ne serez plus de ce monde. 

Une tortue sulcata.

En résumé, prendre soin d’une tortue n’est pas une tâche facile. Les chéloniens terrestres vivent longtemps et sont gigantesques. Si vous n’avez pas de jardin et que vous habitez dans une région très froide, il est préférable d’opter pour un autre animal exotique.

Cela pourrait vous intéresser ...
Ma tortue ne mange pas : pourquoi ?
My Animals
Lisez-le dans My Animals
Ma tortue ne mange pas : pourquoi ?

Lorsqu'une tortue ne mange pas, il se peut qu'elle souffre d'une maladie ou que son habitat soit inapproprié. Apprenez-en plus ici sur ce comportem...