Grenouille lychen : habitat et caractéristiques

Il existe environ 11 espèces regroupées sous le genre Theloderma. Plusieurs d'entre elles sont également connues sous le nom de grenouilles lychen. Theloderma corticale porte le nom spécifique de grenouille lychen vietnamienne, en raison de sa distribution.
Grenouille lychen : habitat et caractéristiques
Cesar Paul Gonzalez Gonzalez

Rédigé et vérifié par le biologiste Cesar Paul Gonzalez Gonzalez.

Dernière mise à jour : 27 décembre, 2022

La grenouille lychen tire son nom de l’apparence curieuse de sa peau, dont elle se sert pour passer inaperçue et se protéger des prédateurs. Cet aspect particulier est ce qui a amené plusieurs personnes à capturer cet animal pour l’avoir comme animal de compagnie exotique. En effet, la plupart des spécimens mis en vente ont été prélevés directement dans leur habitat naturel.

Le nom scientifique de cette espèce est Theloderma corticale. Elle appartient à la famille des Rhacophoridae. Les spécimens inclus dans ce taxon vivent dans des zones tropicales où la végétation abonde et où les températures sont chaudes. Poursuivez donc votre lecture pour en savoir plus sur la grenouille lychen. Sans l’ombre d’un doute, son apparence vous fascinera !

Habitat et répartition

Cet espèce vit dans les forêts tropicales et subtropicales d’Asie. Sa distribution couvre le nord du Vietnam, la Chine et le Laos, depuis des hauteurs de 470 mètres d’altitude à près de 1500 mètres. On peut la trouver à l’intérieur des étendues d’eau, des grottes, des falaises et même dans les arbres, à la seule condition qu’il y ait suffisamment d’humidité dans l’environnement.

Une grenouille lychen sur fond noir.

Caractéristiques physiques

La grenouille lychen a une peau bosselée particulière qui ressemble à la texture d’une mousse de roche. Son motif de couleur est varié et comprend des nuances de vert, de noir et de gris. Elle mesure environ 7 centimètres de long et ses yeux présentent certaines caractéristiques mimétiques.

Les doigts de cet amphibien présentent une sorte de disque peu défini, mais qui conserve les mêmes caractéristiques irrégulières de son corps. Ces structures sont assez collantes et c’est ce qui lui permet d’adhérer aux surfaces. De plus, elle a des muscles efficaces au niveau de ses pattes arrière, qui lui permettent de se déplacer avec de longs sauts.

Le comportement de la grenouille lychen

La grenouille lychen tire grand parti de ses caractéristiques physiques : elle passe une grande partie de la journée immobile dans des plans d’eau ou attachée à un rocher. Passant pour de la mousse, elle évite ses prédateurs et peut traquer ses proies. Si elle est découverte, elle s’enroule autour d’elle-même et fait semblant d’être morte.

Comportement alimentaire

Le régime alimentaire de la grenouille lychen est basé sur différents arthropodes. Elle consomme généralement des vers, des cafards, des larves de moustiques et des grillons, mais elle peut consommer bien d’autres invertébrés. Étant statique, elle n’a généralement pas besoin de manger fréquemment ; les adultes tiennent entre 1 et 2 jours sans ingérer de nourriture.

Comportement reproducteur

La reproduction de cette espèce a lieu entre avril et juin. La saison démarre avec les incroyables vocalisations des mâles, moins fortes que celles des autres espèces de grenouilles. De nombreux experts les qualifient de “mignonnes” et “douces”.

Les femelles sont attirées vers les sites d’accouplement, qui sont généralement des cavités rocheuses avec de grandes quantités d’eau. À l’intérieur de ces endroits, un phénomène appelé amplexus (une sorte d’étreinte) se produit, qui permet à la fécondation externe d’avoir lieu. Cela rapproche suffisamment les partenaires, de manière à ce qu’ils libèrent tous les deux leurs gamètes (ovules et sperme) dans l’eau en même temps.

Les œufs fécondés éclosent entre 7 et 14 jours après l’amplexus ; c’est à ce moment-là que commence le stade larvaire de l’espèce (têtard). Pendant cette phase de son cycle de vie, la grenouille lychen est aquatique et herbivore, mais elle peut devenir cannibale si les conditions sont défavorables. À l’âge de 3 mois, l’amphibien se métamorphose et prend l’apparence normale d’une “grenouille”.

Il y a encore beaucoup d’inconnues sur le cycle de vie de cette grenouille. Selon une étude publiée sur Asian Journal of Conservation Biology, la température détermine probablement le sexe des nouveau-nés. Cependant, il n’y a toujours pas de recherche concluante pour confirmer ou réfuter cette affirmation.

Le statut de conservation de la grenouille lychen

L’Union internationale pour la conservation de la nature classe cette grenouille parmi les espèces les moins préoccupantes. En effet, sa répartition est relativement large et il n’y a pas suffisamment d’informations sur l’état de ses populations.

Malgré cela, cet amphibien fait face à des dangers importants et constants, tels que la perte de son habitat et l’invasion de champignons chytrides. La peau des grenouilles est assez sensible et toute modification de la qualité de l’eau peut leur être fatale. Cela, sans tenir compte du changement climatique, qui a un impact négatif important sur ce groupe d’animaux.

Une grenouille lychen à l'intérieur d'un terrarium.

Cet amphibien a commencé à gagner en popularité en tant qu’animal de compagnie exotique, c’est pourquoi il a commencé à être extrait de la nature. Ces actions qui visent à satisfaire la demande commerciale ne font qu’aggraver l’état de l’espèce. Pour cette raison, il sera sans doute bientôt reclassé dans une catégorie de risque, afin de le protéger de l’exploitation.

Cela pourrait vous intéresser ...
Grenouille ibérique : habitat et caractéristiques
My Animals
Lisez-le dans My Animals
Grenouille ibérique : habitat et caractéristiques

La grenouille ibérique est une espèce endémique de la péninsule ibérique qui habite des systèmes montagneux aux eaux cristallines et fraîches.



  • IUCN SSC Amphibian Specialist Group. 2017. Theloderma corticale. The IUCN Red List of Threatened Species 2017: e.T59033A87476136. https://dx.doi.org/10.2305/IUCN.UK.2017-2.RLTS.T59033A87476136.en.
  • Ginal, P., Muehlenbein, L. E., & Roedder, D. (2021). The advertisement calls of Theloderma corticale (Boulenger, 1903), T. albopunctatum (Liu & Hu, 1962) and T. licin McLeod & Ahmad, 2007 (Anura: Rhacophoridae). North-Western Journal of Zoology, 17(1).
  • Nguyen, T. Q., & Ziegler, T. Larval development, stages and an international comparison of hus-bandry parameters of the Vietnamese Mossy Frog Theloderma corticale (Boulenger, 1903)(Anura: Rhacophoridae).
  • Huang, H., Chen, Z., Wei, Z., Bu, R., & Wu, Z. (2018). DNA barcoding revises a misidentification on mossy frog: New record and distribution extension of Theloderma corticale Boulenger, 1903 (Amphibia: Anura: Rhacophoridae). Mitochondrial DNA Part A, 29(2), 273-280.
  • Mian, H., Guo-Hua, Y., Hong-Man, C., Chang-Le, L., Li, Z., Jin, C., … & Orlov, N. L. (2017). The taxonomic status and distribution range of six Theloderma species (Anura: Rhacophoridae) with a new record in China. Russian Journal of Herpetology, 24(2), 99-127.
  • Grosjean, S., Delorme, M., Dubois, A., & Ohler, A. (2008). Evolution of reproduction in the Rhacophoridae (Amphibia, Anura). Journal of Zoological Systematics and Evolutionary Research, 46(2), 169-176.

Le contenu de Mes Animaux est rédigé à des fins informatives. Il ne remplace pas un diagnostic, un conseil ou un traitement professionnel. En cas de doute, il est conseillé de consulter un spécialiste de confiance.