Grenouille taureau américaine : un mauvais animal de compagnie

11 février, 2021
Il est nécessaire de prendre conscience du danger du trafic d'animaux exotiques car, comme la grenouille taureau américaine, il s'agit dans certains cas d'espèces invasives potentielles.

Les amphibiens font désormais leur apparition dans les maisons de nombreux passionnés d’animaux exotiques. Cependant, il faut être conscients du risque qu’implique le fait d’avoir ce type d’animaux.

En effet, dans de nombreux cas, ils finissent leur vie en étant libérés dans la nature, où ils peuvent rapidement proliférer et entrer en compétition avec les espèces autochtones. La grenouille taureau américaine en est un exemple.

Originaire d’Amérique du Nord, cette espèce a réussi à envahir d’autres zones d’Amérique, d’Asie et d’Europe. C’est pourquoi cet amphibien est inclus dans la base de données du Groupe de spécialistes en espèces invasives de l’UICN et classé parmi les 100 pires espèces exotiques invasives de la planète.

La grenouille taureau américaine : un amphibien de grande taille

L’un des aspects les plus frappants de cet animal est sa grande taille. Un exemplaire adulte mesure de 10 à 20 centimètres de long. Par ailleurs, les plus grands individus peuvent peser jusqu’à un kilogramme.

La grenouille taureau américaine est de couleur vert olive, avec des taches verdâtres ou café. Sa tête est large et plane, avec un pli à chaque œil, qui borde tout le tympan.

Un trait essentiel pour différencier les sexes est la taille du tympan. Ce dernier a un diamètre supérieur à celui des yeux chez les mâles et égal à celui des yeux chez les femelles.

Son ventre est blanchâtre, avec des taches rayées grises. Ses pattes arrières, elles, présentent de nombreuses taches sombres sous forme de rayures.

Zoom sur la tête d'une grenouille taureau.

Pourquoi la grenouille taureau américaine est-elle devenue une espèce invasive ?

Les espèces invasives partagent entre elles la faculté d’occuper un large rang d’habitats et de se nourrir d’un grand nombre d’espèces. Cela fait partie de leur succès dans des environnements différents de leur lieu d’origine. La grenouille taureau américaine prolifère en tant qu’espèce invasive grâce à ses attributs suivants.

Un rang élevé de tolérance thermique

Les grenouilles commencent à être actives à partir de 15°C dans l’eau. À des températures inférieures à 1°C, l’activité motrice cesse. Dans leur habitat naturel, elle reste dans des eaux entre 24 et 33°C, avec une température ambiante qui peut aller de 26°C à 42°C et une humidité relative entre 33 % et 100 %.

De très nombreuses pontes par an

L’époque de reproduction a généralement lieu au printemps et en été. Le nombre d’œufs par ponte de chaque femelle frôle les 20 000. Il peut même atteindre les 40 000 chez les mères les plus grandes. Si les facteurs environnementaux sont favorables, ces grenouilles peuvent pondre plusieurs fois par an.

Les œufs éclosent en environ trois ou cinq jours. Les têtards – qui atteignent les 20 centimètres de long – peuvent se métamorphoser en seulement six mois dans des eaux chaudes. Nous sommes là face à un rythme de reproduction démesuré.

La grenouille taureau américaine : une espèce opportuniste

Cet animal adapte son alimentation en fonction des proies qu’elle trouve dans son milieu. La grenouille taureau américaine se nourrit de tout type d’invertébrés terrestres, aquatiques et volants, ainsi que des vertébrés qui s’approchent suffisamment d’un exemplaire adulte.

Cette espèce chasse en étant à l’affût : elle reste immobile et camouflée par la végétation autour d’elle. Son point fort n’est pas la vitesse mais la tromperie. En effet, dès qu’une proie passe devant elle, elle se jette sur elle.

La grenouille est capable de dévorer des poissons, des têtards, des tortues et de petits serpents ainsi que des souris ou des chauve-souris qui viennent boire dans les flaques. Sa capacité d’alimentation est telle qu’elle peut passer de longues périodes sans manger après un repas copieux.

Les têtards sont – en général – herbivores mais, l’analyse du contenu de leur estomac a mis en évidence la présence d’excréments et d’autres restes organiques, en plus de petits invertébrés aquatiques. Il semblerait donc que, comme leurs parents, tout ce qui peut remplir leur estomac leur convienne.

Une grande plasticité environnementale

La grenouille taureau américaine peut occuper n’importe quel type d’habitat d’eaux stagnantes ou avec peu de mouvement, surtout si elle dispose d’un feuillage abondant et de restes végétaux en décomposition.

En plus de tout cela, la grenouille taureau américaine est capable de supporter des niveaux de pollution relativement élevés, ce qui lui permet d’utiliser des habitats dégradés par l’activité humaine. Certains experts vont même plus loin en suggérant que cette espèce affiche une préférence pour ces « écosystèmes artificiels ».

Le danger des espèces invasives

Tous ces facteurs font de la grenouille taureau américaine une espèce au grand potentiel pour s’installer dans des écosystèmes différents du sien. Elle peut ainsi chasser ou facilement déplacer les espèces autochtones.

Par ailleurs, l’introduction d’espèces invasives conduit à un autre problème associé : la transmission de nouvelles maladies. La grenouille taureau américaine peut être l’hôte de champignons, de bactéries et de virus comme Batrachochytrium dendrobatidisun agent pathogène qui affecte gravement la santé des amphibiens.

Des grenouilles invasives.

Un programme a été mis en place pour le contrôle et l’éradication de cette espèce invasive dans la nature. Ce plan inclut des mesures de conscientisation et de sensibilisation particulièrement dirigées aux passionnés d’animaux exotiques.

  • Catálogo Español de Especies Invasoras. Lithobates catesbeianus.