Salamandre de Jackson : sa redécouverte au Guatemala après 42 ans

La salamandre de jackson a des ventouses sur ses pattes qui lui permettent de grimper aux arbres. Cette capacité est l'une des raisons pour lesquelles elle est peut-être passée inaperçue pendant si longtemps.
Salamandre de Jackson : sa redécouverte au Guatemala après 42 ans

Dernière mise à jour : 18 novembre, 2021

Les salamandres font partie des groupes les plus menacés qui existent. Cela est dû en grande partie à la contamination des plans d’eau et à la modification de leur habitat. Pour cette raison, il est de plus en plus difficile de trouver certains de ces spécimens. La salamandre de Jackson ne fait pas exception.

Cette dernière a été vue pour la première fois en 1975 et a disparu pendant des années sans laisser de trace. Le nom scientifique de cette espèce est Bolitoglossa jacksoni et elle appartient à la famille des Plethodontidae.

Ce groupe de salamandres se caractérise par l’absence de poumons, elles ont donc besoin de beaucoup d’humidité pour pouvoir respirer à travers leur peau. Poursuivez donc votre lecture pour en savoir plus sur ce curieux amphibien.

Salamandre de Jackson : les retrouvailles

La salamandre de jackson a été découverte dans la Sierra de los Cucumatanes, au Guatemala, lors d’une expédition menée par Paul Elías et Jeremy Jackson en 1975. Les deux collègues ont été étonnés par la belle couleur dorée et la forme qui caractérisent l’espèce.

Cependant, ils ignoraient que cette espèce n’allait plus être revue pendant une quarantaine d’années. En effet, au cours des années suivantes, diverses expéditions ont été menées pour rechercher cette espèce et d’autres, et la salamandre de Jackson n’a jamais été aperçue.

Pour cette raison, en 2016, plusieurs experts en amphibiens ont considéré que cette espèce était éteinte. Et ce, probablement en raison de la destruction de son habitat.

Les espèces les plus recherchées

En 2017, une organisation à but non lucratif appelée Global Wildlife Conservation a dressé une liste des 25 espèces manquantes les plus recherchées à l’époque. Ce mouvement avait pour objectif de localiser ces espèces pour confirmer qu’elles n’étaient pas éteintes. Parmi elles, figurait la salamandre jackson.

La Sierra de los cuchumatanes, une forêt difficile

L’un des grands défis pour trouver cet amphibien était de naviguer dans la forêt dans laquelle il vivait. En effet, l’humidité, la température et la végétation empêchent l’accès à différentes zones. De plus, de nombreux obstacles peuvent obstruer la vue, il n’est donc pas facile de marcher tout en cherchant des salamandres de Jackson.

Cet animal ne mesure pas plus de 6 centimètres de long.

Et comme si cela n’était pas suffisant, la salamandre de Jackson vit à une altitude minimale de 1 400 mètres au-dessus du niveau de la mer. Cette situation complique davantage les expéditions, les experts ont donc mis du temps à se préparer pour pouvoir rechercher l’amphibien.

Enfin, seules les périodes de fortes pluies sont propices à l’exploration de la zone. La raison en est que ces périodes encouragent les spécimens à s’exposer davantage.

Salamandre de Jackson : le gardien qui a redonné espoir

Malgré toutes les difficultés, une équipe de chercheurs a commencé à préparer une nouvelle expédition pour 2018. Parmi les membres se trouvait Carlos Vázquez Almazán, le conservateur de l’ Université de San Carlos de Guatemala qui participait déjà à la recherche des 25 espèces perdues.

En octobre 2017, Carlos a reçu un message d’un garde qui patrouillait dans la réserve d’amphibiens Finca San Isidro. Il y avait dessus une photo d’un bel amphibien doré, qui avait une bande noire le long de sa colonne vertébrale. Cet organisme correspondait parfaitement à la description de la salamandre de Jackson.

De cette façon, et quelques mois seulement après le début de la campagne de recherche, la salamandre jackson avait été redécouverte près de la zone où elle avait été aperçue pour la première fois. Au total, cette espèce a disparu pendant 42 ans.

Les dangers auxquels sont confrontés les amphibiens

Malgré le fait que cette espèce ait été localisée, les dangers auxquels elle est confrontée n’ont pas complètement disparu. Les amphibiens sont menacés par le réchauffement climatique, la pollution, la déforestation, le trafic d’espèces et d’autres facteurs écologiques. Ils sont considérés comme les animaux les plus susceptibles de disparaître.

En 2020, environ 2 200 espèces appartenaient à une catégorie à risque. Et de nombreuses autres ont connu un déclin important de leur population.

L’une des principales raisons à cela est leur grande sensibilité au niveau de la peau : tout changement dans l’environnement peut causer de graves dommages à leur santé. Par conséquent, divers espèces d’amphibiens sont sur le point de disparaître.

Un crapaud menacé d'extinction.

Le cas de cette salamandre est porteur d’espoir, car il semble indiquer qu’il est encore possible de remédier à la situation des amphibiens. Heureusement, de nombreuses organisations comme Global Wildlife Conservation sont déjà en action. Cependant, le soutien de la société fait défaut pour obtenir un impact réellement bénéfique pour tous.

Cela pourrait vous intéresser ...
Salamandre portugaise : habitat et caractéristiques
My Animals
Lisez-le dans My Animals
Salamandre portugaise : habitat et caractéristiques

La salamandre portugaise est l'un des amphibiens avec la plus grande queue au monde. Apprenez-en plus ici sur cette espèce particulière !



  • Frost, Darrel R. 2021. Amphibian Species of the World: Bolitoglossa jacksoni Elias, 1894. Consultado el 15 de noviembre de 2021, disponible en: https://amphibiansoftheworld.amnh.org/Amphibia/Caudata/Plethodontidae/Hemidactyliinae/Bolitoglossa/Bolitoglossa-jacksoni
  • Parra-Olea, G., M. García-París, and D. B. Wake. (2004). Molecular diversification of salamanders of the tropical American genus Bolitoglossa (Caudata: Plethodontidae) and its evolutionary and biogeographical implications. Biological Journal of the Linnean Society. London 81: 325–346.
  • Elias, P. 1984. Salamanders of the northwestern highlands of Guatemala. Contributions in Science. Natural History Museum of Los Angeles County 348: 1–20.
  • AmphibiaWeb (2020) Bolitoglossa jacksoni: Jackson’s Climbing Salamander. University of California, Berkeley, CA, USA. Consultado el 15 de noviembre de 2021, disponible en: https://amphibiaweb.org/species/3983
  • Whitfield, S. M., Lips, K. R., & Donnelly, M. A. (2016). Amphibian decline and conservation in Central America. Copeia, 104(2), 351-379.
  • Alvarado, J. G. A. (2021). Anfibios en peligro: amenazas y estrategias efectivas de conservación. Biocenosis, 32(1), 83-93.