Comment naissent et se reproduisent les léopards ?

La façon dont les léopards naissent et se reproduisent est fascinante. Apprendre à mieux les connaître est essentiel pour conserver les sous-espèces les plus vulnérables.
Comment naissent et se reproduisent les léopards ?

Dernière mise à jour : 07 mars, 2022

Les léopards font partie des grands félins dominants, rapides, agiles et audacieux, mais ils ne présentent pas toujours ces caractéristiques. A la naissance, ils sont aussi fragiles que les autres êtres vivants et dépendent des soins de leur mère pour surmonter les dangers de leur environnement. Savez-vous comment les léopards se reproduisent ?

Les léopards ou panthères (Panthera pardus) ont un comportement reproducteur à la fois intéressant et complexe. Poursuivez donc votre lecture pour en savoir sur ces mammifères fascinants.

Les principales caractéristiques des léopards

Avant d’entrer dans le vif du sujet, il convient d’avoir à l’esprit quelques caractéristiques générales sur les léopards. Ce sont des mammifères que l’on peut trouver dans divers habitats (forêts, jungles, savanes, maquis et même déserts). Ils passent la majeure partie de leur vie seuls.

Ces animaux ont un corps solide. Ils mesurent entre 91 et 190 centimètres de long, et ont une longue queue qui oscille entre 58 et 110 de long. Leurs pattes sont courtes mais musclées ; les pattes antérieures comptent 5 doigts tandis que les pattes postérieures en compte 5. Ils ont des griffes rétractables, utiles pour grimper aux arbres.

L’aspect le plus remarquable de leur apparence physique est la couleur de leur pelage, qui les distingue des autres grands félins et qui leur permet de se fondre dans leur environnement.

Le pelage de ces grands félins a une base jaune avec quelques zones blanches (ventre, poitrine, gorge, menton, partie inférieure de la queue). Ce pelage est recouvert de petits cercles noirs dont le centre est coloré de jaune, un jaune plus foncé que celui de la base.

Sur les pattes distales, le ventre, la gorge et la queue, ces taches sont plus grosses. Chaque pelage est unique, ce qui est utile pour l’identification des spécimens. Il existe également des spécimens au pelage entièrement sombre : ce sont les panthères noires.

Un léopard.

Les différentes sous-espèces

Il existe actuellement 9 sous-espèces de léopards. Certaines sont endémiques de localités spécifiques. Ces sous-espèces sont les suivantes :

  • Le léopard d”Indochine (Panthera pardus delacouri)
  • Le léopard ndien (Panthera pardus fusca)
  • La panthère de Chine du Nord (Panthera pardus japonensis)
  • La panthère de Ceylan (Panthera pardus kotiya)
  • La panthère de Java (Panthera pardus melas)
  • Le léopard d’Arabie (Panthera pardus nimr)
  • Le léopard de l’Amour (Panthera pardus orientalis)
  • Léopard de Berbérie (Panthera pardus africanus)
  • La panthère de Perse (Panthera pardus saxicolor)

Comment se reproduisent les léopards ?

Ces félins sont des animaux vivipares, comme chez le reste des mammifères. Ils présentent un dimorphisme sexuel : les mâles sont plus gros que les femelles. Malgré leurs habitudes solitaires, mâles et femelles passent quelques jours ensemble pour s’accoupler.

Les léopards sont polygames, c’est-à-dire qu’ils ont plusieurs partenaires au cours de leur vie. La reproduction peut avoir lieu à n’importe quelle saison de l’année, mais elle a généralement lieu pendant la saison des pluies, en raison de la plus grande abondance de nourriture.

Un léopard qui rugit.

La parade nuptiale

La parade nuptiale est un processus d’acceptation du partenaire complexe. Ce processus implique une séquence d’événements.

Au cours de ce processus, les femelles émettent des signaux chimiques par l’urine, ainsi que des sons, afin qu’un mâle puisse facilement la localiser. Ces événements se produisent pendant les chaleurs des femelles, qui sont généralement au nombre de 7.

Après l’arrivée du mâle, la femelle est chargée de faire le premier pas. Elle fait des mouvements de queue et frotte sa tête et ses flancs contre le mâle. Ce dernier réagit en se jetant sur elle et en lui mordant le cou. Le grognement fait partie de l’accouplement.

Les léopards sont des mammifères très actifs. Leur copulation en est le reflet.

La phase d’accouplement est courte, mais plusieurs rapports sexuels sont nécessaires pour que la femelle tombe enceinte. Les observations sur les léopards indiens montrent que la durée de la copulation oscille entre 12 et 80 secondes, avec une moyenne de 40 secondes.

Comment naissent les léopards ?

La gestation des panthères dure 3 mois (entre 90 et 105 jours). À la naissance, les petits ont les yeux fermés, peu de poils et des taches à peine accentuées. Le nombre maximum de spécimens par portée est de 6. Ce nombre a tendance à diminuer avec l’âge.

Les bébés léopards ont peu de mobilité et pèsent à peine 1 kilogramme. Ils naissent donc fragiles et sans défense, et dépendent entièrement de la mère. Cette dernière s’occupe d’eux sans relâche pendant les 3 premiers jours, puis interrompt son travail pour partir à la recherche de nourriture.

Les femelles prennent grand soin de leurs petits, afin qu’ils puissent survivre. Elles changent constamment d’abri pour tromper leurs ennemis.

Le développement des petits est un peu lent. Ils ouvrent les yeux au bout de 6.10 jours de vie. Ils consomment de la viande à partir de 2 mois, et le sevrage complet commence après 3 mois de vie.

Les études liées à la façon dont les léopards naissent et se reproduisent dans les populations sud-africaines indiquent que la durée des soins maternels est variable (9 et 35 mois). Ceux-ci reposent sur divers facteurs, comme le manque de ressources et le sexe de la progéniture.

Cela pourrait vous intéresser ...
Pourquoi vous ne devriez pas garder des animaux sauvages comme animaux de compagnie
My Animals
Lisez-le dans My Animals
Pourquoi vous ne devriez pas garder des animaux sauvages comme animaux de compagnie

Les animaux sauvages sont ainsi désignés pour une raison. Il est impossible de respecter leurs exigences dans un environnement domestique.



  • Allwin, B., Kalignan, P., Nag, P., Gopikrishnan, D., & Gokam, N. (2016). The reproductive behaviour of Indian Leopards (änthera pardus fusca). Journal of Veterinary Science & Technology, 7(5), 1-5.
  • Balme, G., Batchelor, A., De Woronin, N., Seymour, G., Grover, M., Macdonald, D, & Hunter, L. (2012). Reproductive succes of female leopards Panthera pardus: the importance of top-down processes. Mammal review. 43(3), 221-237.
  • Balme, G., Robinson, H.; Pitman, R., & Hunter, L. (2017). Flexibility in the duration of parental care: female leopards prioritise cub survival over reproductive output. Journal of Animal Ecology, 86, 1224-1234.
  • Farhadinia, M., Mahdavi, A., &Hosseini, F. (2009). Reproductive ecology of Persian leopard, Panthera pardus saxicolor, in Sarigol National Park, northeastern Iran. Zoology in the Middle East, 48, 13-16.

Le contenu de Mes Animaux est rédigé à des fins informatives. Il ne remplace pas un diagnostic, un conseil ou un traitement professionnel. En cas de doute, il est conseillé de consulter un spécialiste de confiance.