Comment naissent les fourmis ?

Les fourmis ou les formicidés n'ont pas la même apparence tout au long de leur cycle de vie. Elles subissent des transformations jusqu'à l'âge adulte, moment où elles arborent leur apparence typique.
Comment naissent les fourmis ?

Dernière mise à jour : 13 octobre, 2021

Les fourmis sont des insectes communs dans le monde entier. Elles sont travailleuses, fortes, intrépides et sont généralement vues en groupe. Elles ont une organisation extraordinaire qui leur permet de survivre ; leur succès repose sur la division des tâches. Mais savez-vous comment naissent les fourmis ?

Il existe plus de 10 000 espèces de fourmis ou de formicidés (famille des Formicidae), incluses dans l’ordre des Hyménoptères aux côtés des abeilles et des guêpes. Toutes passent par différentes étapes de la naissance à l’âge adulte. Poursuivez donc votre lecture pour en savoir plus sur le cycle de vie des fourmis.

Les fourmis

Les fourmis sont de petits insectes. Elles ne mesurent généralement pas plus de 2 centimètres de long.

Leur corps est divisé en 3 sections : une grosse tête avec une paire d’antennes inclinées et de fortes mâchoires, un thorax avec 3 paires de pattes et un abdomen qui peut consister en un aiguillon défensif chez certaines espèces. Certains spécimens ont des ailes membraneuses sur le thorax.

Généralement, elles sont noires ou brunes, mais il existe aussi des fourmis rouges, verdâtres ou jaunes. Leur répartition est large et on les trouve presque partout dans le monde, à l’exception de l’Antarctique.

Ces insectes occupent des environnements divers et vivent au sein d’une société organisée. Elles parviennent à survivre grâce à leur travail d’équipe.

Une fourmi Odontomachus monticola.

L’organisation sociale des fourmis

L’organisation des fourmis est l’un des aspects importants à aborder pour comprendre leur cycle de vie, et cette organisation n’est pas simple du tout. Il existe différents types de fourmis ou de castes au sein d’une même société, chacune ayant une fonction établie. Ce sont les suivantes :

  • Reines : il peut y en avoir une ou plusieurs par colonie et ce sont elles qui sont en haut de la hiérarchie. Ce sont aussi les plus grandes. Elles sont chargées de pondre les œufs. Ce sont des fourmis avec des ailes à leurs débuts, mais elles les arrachent au moment où elles forment une fourmilière. Elles peuvent vivre 10 ans ou plus.
  • Ouvrières : ce sont des femelles dépourvues d’ailes, les plus nombreuses et les plus petites. Elles remplissent différents rôles au sein de la fourmilière (défense, alimentation et construction, entre autres). Elles vivent peu de temps et chaque colonie compte des centaines ou des milliers d’ouvrières.
  • Mâles : ils ont des ailes et sont chargés de s’accoupler avec la reine pour qu’une nouvelle progéniture puisse se reproduire. Ils vivent très peu de temps, quelques jours seulement.

Comment les fourmis se reproduisent-elles ?

La reproduction des fourmis est assez particulière, puisque la fécondation de l’œuf (ou la non fécondation) déterminera le sexe de l’insecte. Lorsque la reine et le mâle s’accouplent, les œufs fécondés donnent naissance à des femelles, tandis que les œufs non fécondés produisent des mâles.

Les femelles ont donc une charge génétique complète, puisqu’elles sont issues de l’union de la mère et du père, de la reine et du mâle. De leur côté, les mâles possèdent la moitié des chromosomes qui ne proviennent que de la reine mère.

Les fourmis sont ovipares et leur reproduction a lieu dans les airs, c’est ce qu’on appelle le vol nuptial. Les mâles guident les femelles vers eux par des mécanismes chimiques ou vice versa (au moyen de phéromones). Après l’accouplement, les reines recherchent un endroit approprié pour pondre leurs œufs, généralement sous terre.

Comment naissent les fourmis ?

Ces insectes passent par plusieurs étapes ou phases pour compléter leur cycle de vie (œuf, larve, nymphe et adulte ou imago). Après la ponte des œufs de fourmis (et lorsque la gestation est terminée), vient l’éclosion des nouveaux membres de la colonie, mais ceux-ci arrivent sous forme de larves.

Les fourmis nouvellement écloses ont l’apparence d’un ver, généralement de couleur claire et de petite taille. Il est possible de distinguer une tête et plusieurs segments du corps. Les fourmis nouvellement écloses sont molles, mais se raffermissent pendant la croissance et la métamorphose.

À titre d’exemple, prenons l’espèce Solenopsis picea. Des études ont montré que les larves nouvellement écloses sont molles, avec une capsule céphalique ou une tête comprise entre 0,1 et 0,3 millimètres, alors qu’elles enregistrent une longueur totale de 0,1 à 1,44 centimètre (presque un centimètre et demi).

Bien que la taille de la larve semble petite, cette proportion est suffisante pour le développement de la fourmi. Après le stade larvaire, suit le stade nymphal, dans lequel certains spécimens sont enveloppés dans des cocons pour subir leur métamorphose et se développer comme l’adulte typique.

La durée totale du cycle de vie est variable dans les différentes espèces. Par exemple, chez la fourmi prédatrice, elle varie entre 23 et 50 jours, mais des périodes plus longues ont également été observées.

Certaines espèces ne passent pas par le stade de nymphe, de sorte que la métamorphose de la larve à l’adulte peut être observée à l’œil nu.

Un groupe de larves de fourmis.

Comment naissent les ouvrières ?

Comme nous l’avons vu, les ouvrières sont des femelles infertiles et sont produites après la reproduction sexuée d’un mâle et d’une reine. Cette dernière possède dans son corps une sorte de sac (spermathèque) dans lequel elle stocke le sperme du mâle et l’utilise tout au long de sa vie pour féconder les ovules, à l’exception de ceux des mâles.

Après le vol nuptial, la reine cherche un endroit optimal. Lorsqu’elle y parvient, elle perd ses ailes et reprend sa tâche principale : pondre des œufs. Elle essaiera de prendre soin d’eux et de les protéger au fur et à mesure qu’ils se développeront jusqu’au stade fondateur de la colonie.

Les premières fourmis ouvrières émergent de ces œufs, initialement sous forme de larves. Elles passent ensuite par le stade nymphal et deviennent enfin des adultes prêts à s’occuper de la reine et des autres œufs, à nourrir les larves et à défendre la colonie. Les premières ouvrières de la fourmilière sont connues sous le nom de infirmières.

Comment naissent les reines ?

Les reines sont aussi issues des œufs fécondés. Elles émergent aussi sous forme de larves, mais sont plus grosses et reçoivent une alimentation différente, plus adaptée à leur croissance en tant que future base d’une colonie. Cela a lieu de temps à autre, lorsque les conditions sont favorables et que la fourmilière est bien établie.

En général, les reines non fécondées – les princesses – développent des ailes qui leur permettent de se disperser et de coloniser d’autres endroits pour y installer leur fourmilière. Les reines les plus grandes ont plus d’opportunités de former des colonies indépendantes.

Les reines ont des réserves de graisse qui leur permettent de survivre pendant que les ouvrières se développent.

Chez certaines espèces, des reines aptères peuvent être produites, lesquelles développent leur colonie à proximité du nid de la mère. Il existe même des reines parasites qui sont responsables d’envahir les colonies.

Ces dernières parviennent à tuer ou à expulser la reine résidente. Mais elles peuvent aussi accueillir des ouvrières et d’autres reines pour travailler en leur nom.

Comment naissent les fourmis mâles ?

Pour engendrer des mâles, les spermatozoïdes ne sont pas nécessaires, puisqu’ils proviennent d’ovules non fécondés. Comme les autres fourmis, les larves émergent des œufs, puis passent par le stade nymphal et deviennent finalement des adultes ailés prêts à se reproduire. Leur espérance de vie est courte et ils périssent après l’accouplement.

Les fourmis dorment-elles ?

En somme, expliquer le cycle de vie des fourmis est complexe. Bien qu’elles aient une organisation fascinante à l’origine de leur succès dans le monde, ce sont des insectes fragiles et dépendants des soins lorsqu’elles émergent de l’œuf. De plus, les larves sont méconnaissables au premier coup d’œil et semblent très différentes des adultes. Incroyable, n’est- ce pas ?

Cela pourrait vous intéresser ...
Pourquoi certaines fourmis ont des ailes ?
My Animals
Lisez-le dans My Animals
Pourquoi certaines fourmis ont des ailes ?

Il y a des fourmis ailées qui s'envolent quand il pleut. Nous vous expliquons ici pourquoi et quel facteur conditionne la présence d'ailes.



  • Forti, L., da Silva, R., Protti, A, Caldato, N., Andrade, K., & Costa, A. (2019). Polygyne, oviposition, life cycle and longevity of the three subspecies of leaf-cutting ants, Acromyrmex subterraneus (Hymenoptera: Formicidae). Journal of natural history, 52(47-48), 3005-3016.
  • Heinze, J., & Tsuji, K. (1995). Ant reproductive strategies. Researches in population ecology, 37(2), 135-149.
  • Herrera, J., & Armbrecht, I. (2007). Ciclo de vida y potencial reproductivo de la hormiga depredadora Solenopsis cf. picea (Hymenoptera: Formicidae). Revista colombiana de entomología, 33(1), 64-69.
  • López-Riquelme, G., Ramón, F. (2010). El mundo feliz de las hormigas. Revista Especializada en Ciencias Químico-Biológicas, 13(1), 35-48.
  • Solenopsis picea, Animal Diversity Web (ADW). Recogido a 06 de octubre en https://animaldiversity.org/accounts/Solenopsis_picea/classification/