Origine et caractéristiques des cafards

20 juillet, 2020
Les cafards font partie de ces insectes qui suscitent une antipathie générale. Cela est dû, en partie, à leur capacité de survie presque illimitée. Ce n'est pas pour rien qu'ils sont considérés comme l'un des insectes les plus vieux de la planète.
 

On dit souvent que les cafards sont l’un des insectes les plus anciens, car on a trouvé des restes de fossiles datant de plus de 200 millions d’années. Ces insectes appartiennent à la famille des blattes, avec plus de 4500 espèces, dont la plupart vivent dans des régions tropicales.

Les cafards vivent généralement cachés dans les fissures et autres recoins inaccessibles des maisons. Sous des pierres ou l’écorce des arbres. Ils sortent seulement la nuit pour s’alimenter.

Certaines espèces sont étroitement liées aux habitations et se trouvent dans ces cas près des poubelles ou des égouts. Dans la cuisine et la salle de bain par exemple.

Origine et évolution des cafards

 

Les premiers fossiles compatibles avec le genre des cafards remontent à la période Carbonifère, il y a environ 300 millions d’années. Mais grâce à des enquêtes successives, on a découvert que ces fossiles ont donné naissance non seulement aux blattes, mais également à la mante et aux termites.

Par conséquent, les véritables origines des cafards datent des débuts du Crétacé. En effet, il existe suffisamment de preuves pour affirmer que les termites actuelles ont évolué à partir des cafards primitifs qui vivaient pendant les périodes Jurassique et Triasique.

Les cafards du genre Cryptocercus ainsi que la famille Blattidae sont plus proches des termites que les autres familles de cafards.

Caractéristiques générales des cafards d’aujourd’hui

La reproduction des cafards
 

Morphologie

Les cafards sont des insectes avec un corps ovale et aplati. Leur corps et leur tête sont protégés par une espèce de bouclier, d’antennes filiformes et de petits yeux. Ils possèdent de longues pattes, plates et épineuses, ainsi que de grandes ailes membraneuses. De plus, ils ont une bouche masticatrice.

Alimentation

Les cafards sont des animaux omnivores. Autrement dit, ils se nourrissent quasiment de tout. Comme les termites, ils sont capables de digérer eux-mêmes la cellulose, mais ils disposent d’un microbiote digestif qui les aide.

 

La reproduction des cafards

Les femelles de ces orthoptères pondent leurs oeufs avec des capsules à coquille dure. Certaines espèces portent ces capsules sur leur abdomen jusqu’à ce que les larves soient proches de l’éclosion. Tandis que d’autres les déposent dans un lieu sûr. La période d’incubation varie entre 15 jours à 3 mois, en fonction de l’espèce.

Par ailleurs, les nymphes des cafards ressemblent rapidement aux individus adultes. Sauf que leurs ailes sont peu développées.

Quelles sont les espèces les plus représentatives ?

Le cafard allemand (Blatte germanique) s’est propagé depuis l’Europe vers presque toutes les régions du monde. Il est beaucoup plus petit que le cafard américain (Periplaneta americana). Les spécimens mesurent environ entre 1,3 à 1,6 centimètres.

D’autre part, les cafards sont associés à l’habitat humain et sont considérés comme un fléau qui s’est répandu sur la quasi totalité des continents, excepté en Antarctique.

 
Les cafards sont très résistants

Le cafard américain ou rouge est originaire du tropique africain, mais se répand dans la plupart des régions tempérées du globe. Il peut atteindre jusqu’à 4 centimètres. Ce qui en fait l’un des plus grands cafards qui causent des invasions dans les villes.

Par ailleurs, la blatte orientale (Blatta orientalis) qui est abondante dans les maisons, mesure autour de 2,5 centimètres de long à maturité. Ses couleurs oscillent entre le marron foncé et le noir et leur corps est brillant.

L’une de leurs caractéristiques les plus représentatives est leur dimorphisme sexuel. Autrement dit, les mâles possèdent deux longues ailes qui couvrent la plus grande partie de leur corps, plus étroit que celui de la femelle.

Quelle est la raison de leur capacité de survie incroyable ?

Si on dit que les cafards sont l’un des plus anciens insectes du monde, c’est qu’ils possèdent certainement une immense capacité à survivre à des phénomènes par rapport à d’autres espèces. Comme c’est le cas des dinosaures.

Effectivement, les blattes font partie des animaux les plus résistants de la planète. Certaines espèces sont même capables de rester actives pendant un mois sans se nourrir.

 

Ces insectes peuvent survivre avec des ressources limitées, en ingérant n’importe quelle substance à leur portée. En outre, ils peuvent également vivre sans air durant 45 minutes ou ralentir les battements cardiaques.

Par conséquent, ils ont la possibilité de pouvoir vivre pendant une année. Ce qui est impensable pour la majorité des insectes.

Une expression dit que, face à toute apocalypse, les cafards repeupleront la terre. Même après une guerre nucléaire. Car leur résistance aux radiations est plus grande que celle des invertébrés.

 

Cette capacité de survie peut s’expliquer en termes de renouvellement cellulaire. N’importe quelle cellule en division est plus vulnérable aux effets de la radiation. C’est pourquoi, les cellules d’une blatte, qui ne se divisent qu’une seule fois à chaque phase de mue, sont plus résistantes.

Cependant, les cellules d’un vertébré prennent jusqu’à 48 heures pour effectuer une division. Ce qui les rend vulnérables aux radiations.

 

 
  • Blattodea [Internet]. Es.wikipedia.org. [cited 29 February 2020]. Available from: https://es.wikipedia.org/wiki/Blattodea
  • Pérez Más E. Insectos. [Barcelona]: Bruguera; 1978.