Hyène rayée : habitat et caractéristiques

La hyène rayée n'a pas peur des humains. Elle reste à proximité pour se nourrir de nos déchets.
Hyène rayée : habitat et caractéristiques

Dernière mise à jour : 17 février, 2022

Les hyènes sont des animaux très populaires pour leurs gémissements typiques semblables à des rires moqueurs. Actuellement, il y a 4 espèces qui habitent l’Asie et l’Afrique. L’une d’elles est la hyène rayée, qui reçoit ce nom en raison des rayures qui ornent ses pattes et son torse.

Cette espèce fait partie de la famille des Hyaenidae. Son nom scientifique est Hyaena hyaena. C’est l’une des plus petites hyènes, mais elles ne sont pas moins importante dans leur écosystème. Poursuivez donc votre lecture pour en apprendre plus sur cette espèce.

Habitation et répartition

Ce mammifère habite des régions arides, semi-arides et montagneuses. Il peut aussi habiter des zones de végétation boisée avec des fourrés ou des zones plus ouvertes, telles que des savanes avec des prairies ou des buissons épineux. Cependant, il préfère les endroits clairs, avec de l’eau disponible. Il tente d’éviter ceux avec une densité abondante d’arbres et des altitudes élevées. Il st toutefois possible de les trouver jusqu’à 3300 mètres d’altitude.

Ces hyénidés peuvent être proches des établissements humains. Ils aiment se nourrir d’ordures et de charognes, ils n’ont donc pas peur de l’homme.

Ces hyènes ont une large distribution en Afrique, couvrant des parties du nord, de l’est et de l’ouest. Elles sont aussi présentes au Moyen-Orient, dans le sous-continent indien et en Asie. On les trouve jusqu’au Caucase.

Une hyène rayée.
L’hyène rayée est une espèce de mammifère carnivore de la famille des Hyaenidae.

Les caractéristiques physiques de la hyène rayée

Le corps de la hyène rayée se compose d’une tête avec un museau pointu et noir – tout comme ses longues oreilles -, de 4 pattes avec 4 doigts chacune et de griffes rétractables. De plus, elle a une longue queue avec des poils épais. Les pattes postérieures sont plus courtes que les pattes antérieures.

Ce carnivore est de taille moyenne. Il mesure environ entre 65 et 80 centimètres de haut. Il n’y a pas de différences entre les mâles et les femelles. 

La caractéristique la plus distinctive de cette espèce est sa coloration grise ou brune avec des lignes noires proéminentes, horizontales sur les pattes et verticales sur le torse. La gorge est également rayée. Ce motif est la raison de son nom commun.

Son pelage est long. Elle peut le hérisser, afin de paraître plus grosse. Cette hyène a recours à ce comportement pour se défendre et intimider ses ennemis.

Le comportement de la hyène rayée

H. hyaena est généralement solitaire et a des habitudes nocturne. Cependant, pendant de courtes périodes de temps, ces hyènes peuvent être vues en groupes familiaux, en particulier dans leur tanière. Elles préfèrent se nourrir individuellement, contrairement aux autres espèces de hyènes.

Quant à leurs vocalisations, elles sont peu développées. Le répertoire vocal n’est pas varié, mais comprend des grognements, des gémissements et le rire caractéristique de ces animaux.

Les rencontres sociales entre différents spécimens impliquent des actions de reniflement du nez et la région anogénitale. En effet, ces hyènes ont des glandes anales qu’elles utilisent pour communiquer.

Les scientifiques affirment que les sons des hyènes contiennent des informations importantes sur le statut de l'animal.
Les scientifiques affirment que les sons des hyènes contiennent des informations importantes sur le statut de l’animal.

Comportement alimentaire

La charogne et les déchets humains sont les principales sourcse de subsistance de H. hyaena. Leur régime alimentaire est très varié : des animaux vertébrés, des invertébrés et surtout les grands mammifères, tels que les zèbres, les gazelles et les gnous. Sa mâchoire est très forte, ce qui lui permet de casser des os sans aucun problème.

Ce comportement de charognards est ce qui fait de ces hyènes des animaux indispensables. En effet, elles recyclent les nutriments et nettoient les écosystèmes où elles vivent.

Pour compléter leur régime alimentaire, ces hyènes consomment également des aliments végétaux, tels que des fruits, de sorte qu’elles peuvent être considérés comme des animaux omnivores. Cependant, c’est seulement le cas en période de pénurie. Elles consomment également des animaux plus petits tels que des reptiles, des oiseaux, des rongeurs et des insectes.

Comportement reproducteur

La reproduction de ce carnivore est sexuée. Elle a été décrite grâce à des observations faites en captivité. Le mâle poursuit la femelle pendant quelques jours jusqu’à ce que cette dernière lui permette de s’accoupler. L’accouplement se produit plusieurs fois en 24 heures.

La gestation de la hyène rayée dure 3 mois (90 jours). Après cette période, elle prépare son terrier pour l’accouchement. Elle peut donner naissance à environ 1 à 5 petits par portée. Les jeunes naissent impuissants, aveugles, avec une pelage entre blanc et gris et avec des rayures noires claires.

Les mères nourrissent leurs petits avec du lait maternel pendant quelques mois. Cependant, elles commencent à introduire des aliments solides dès le premier mois. Pour ce faire, elles sélectionnent des morceaux de nourriture qu’elles emmènent à la tanière. Mâles et femelles atteignent leur maturité sexuelle entre 2 et 3 ans.

Le statut de conservation de la hyène rayée

Malgré sa large répartition, ce hyénidé est classé dans la catégorie “quasi menacée” sur la liste rouge de l’Union internationale pour la conservation de la nature, il n’est donc pas exempt de danger dans son habitat naturel. De plus, dans la région méditerranéenne, il est classé comme “vulnérable”.

Ses principales menaces sont les humains. C’est un animal très persécuté pour avoir attaqué des cultures et pillé les tombes. Certaines parties de leurs organes sont également utilisées en médecine traditionnelle ; leurs peaux font l’objet d’un commerce illégal dans certaines localités. De plus, bien que cela semble étrange, les jeunes sont utilisés comme animaux de compagnie dans certains pays.

La hyène rayée est un mammifère très important dans son écosystème, car elle est responsable du recyclage des nutriments et du nettoyage de l’environnement des déchets laissés par d’autres animaux. Cela est dû à sa préférence pour la charogne. Cela nous rappelle que tous les êtres vivants sont indispensables à l’équilibre écologique, y compris les carnivores qui peuvent sembler désagréables.

Cela pourrait vous intéresser ...
Chez les hyènes, ce sont les femelles qui dominent
My Animals
Lisez-le dans My Animals
Chez les hyènes, ce sont les femelles qui dominent

La domination des hyènes femelles est radicale... Les mâles sont relégués au bas de la hiérarchie ! Apprenez-en plus ici !



  • AbiSaid, M., & Dloniak, S. (2015). Hyaena hyaena. The IUCN Red List of Threatened Species 2015: e.T10274A45195080.
  • Alam, M., Khan, J., Phatak, B. (2015). Striped hyena (Hyaena hyaena) status and factors affecting its distribution in the Gir National Park and Sanctuary, India. Folia Zoologica, 64(1), 32–39.
  • Bhandari, S., Ram, D., Psaralexi, M., Sgardelis, S. (2021). Habitat preference indicators for striped hyena (Hyaena hyaena) in Nepal. Global Ecology and Conservation, 27, e01619.
  • Hyaena hyaena. Animal Diversity Web (ADW). Recuperado a 09 de febrero de 2021 en: https://animaldiversity.org/accounts/Hyaena_hyaena/
  • Jdeidi, T., Masseti, M., Nader, I., de Smet, K., & Cuzin, F. (2010). Hyaena hyaena. The IUCN Red List of Threatened Species 2010: e.T10274A3188449.
  • Parker, A. (2006). Behavioral ecology of the striped hyena (Hyaena hyaena). [Tesis de doctorado, Montana State University]. http://citeseerx.ist.psu.edu/viewdoc/download?doi=10.1.1.630.2361&rep=rep1&type=pdf