Le comportement du sanglier

Parente du cochon, cette espèce se caractérise par son caractère docile et pacifique.
Le comportement du sanglier

Dernière mise à jour : 18 février, 2022

Les sangliers sont par nature des animaux très sociables, habitués à vivre en troupeau. Le comportement du sanglier se caractérise par l’unité matriarcale. Le troupeau effectue généralement ses déplacements menés par une ou plusieurs femelles adultes accompagnées de leurs petits.

Le sanglier n’a pas une bonne vision, mais a un sens très sensible de l’ouïe et de l’odorat. Il a la capacité de reconnaître une odeur à plus de 100 mètres de distance. De plus, c’est un animal très intelligent, il représente donc un grand défi pour les chasseurs.

La mémoire est aussi une de leurs vertus : ils sont capables de se souvenir de menaces ou de situations dangereuses. Toutes leurs vertus augmentent leur capacité d’adaptation et de changement face à l’environnement.

Les caractéristiques physiques du sanglier

Le sanglier est un parent du porc domestique, d’où leur physionomie similaire. Comme le cochon, le sanglier a des pattes courtes et un corps trapu. Son poids varie selon l’espèce et le sexe ; un sanglier pèse généralement entre 60 et 120 kilogrammes.

Les crocs qui sortent du museau sont la principale caractéristique de cet animal. Ces canines croissent continuellement. De plus, elles restent acérées, grâce au mouvement d’ouverture et de fermeture de la bouche.

Comportement du sanglier.

Le sanglier a une fourrure épaisse et foncée. En été, elle peut être plus rougeâtre ; elle a tendance à s’assombrir en hiver. Une fois par an, il perd ses poils, à l’exception des femelles avec une progéniture.

Le comportement du sanglier

Les sangliers se déplacent et vivent ensemble en troupeaux composés de femelles et de jeunes mâles. Les mâles de moins de deux ans restent généralement à la périphérie du troupeau, tandis que les mâles plus âgés sont plus solitaires.

Le sanglier est un animal nocturne qui reste dans son abri pendant la journée. Il en sort au coucher du soleil. Il est capable de parcourir de 2 à 14 kilomètres par promenade, qui est presque toujours la même.

Le toilettage représente une activité importante dans sa routine, car il n’a pas de glandes sudoripares. Il régule sa température corporelle par des bains de boue. Cette habitude lui permet également de se débarrasser des parasites qui se trouvent sur sa peau.

Comportement alimentaire

Le sanglier est principalement omnivore. Son régime alimentaire comprend des céréales, des graines et des racines, mais aussi divers types de protéines provenant de la charogne, des œufs et des vers, entre autres.

Des sangliers dans la nature.

En général, la nourriture est déterminante dans la constitution d’un troupeau. Ils construisent généralement leurs abris au niveau du sol ou un peu plus bas, en creusant des trous avec leurs pattes et leurs crocs.

Comportement reproducteur

Pendant la saison des amours, les mâles se consacrent exclusivement à trouver une femelle en chaleur. Ils abandonnent leur vie solitaire pour rejoindre un troupeau jusqu’à ce qu’il trouve une femelle. Parfois, cela implique de combattre d’autres sangliers.

Les femelles sont sexuellement actives dès leur première année de vie. La période de gestation dure environ trois mois. Une portée comprend entre 3 et 6 spécimens, en fonction de l’âge de la mère. Au moment de mettre bas, les femelles s’éloignent du troupeau et se réfugient au pied des arbres.

Autres particularités du sanglier

  • La crinière. Il a une crinière qui descend du front jusqu’au dos. Un moyen simple de savoir si l’animal est en colère est lorsque la crinière se dresse.
  • Les sons. Il est capable de reproduire divers sons pour communiquer. En cas de danger, il émet généralement un long reniflement pour alerter ses compagnons, tandis que le grognement annonce la fuite.
  • Les sons peuvent aussi différencier un troupeau d’un autre. Les sons constituent un signe identitaire du troupeau.
  • La ruse. Grâce à leur grande mémoire, le sanglier est capable de se souvenir des pièges tendus. Pour chasser, il utilise des odeurs fortes, telles que l’huile et l’urine.
  • Le caractère. Les sangliers ont un caractère docile, et à moins qu’ils ne se sentent menacés, ils n’essaieront pas d’attaquer quiconque interfère sur leur chemin. Les femelles peuvent avoir un comportement plus problématique, en raison de la présence de leurs petits.
Cela pourrait vous intéresser ...
Les cochons transpirent-ils ?
My Animals
Lisez-le dans My Animals
Les cochons transpirent-ils ?

Les cochons transpirent-ils ? Eh bien non, car ils n'ont pas assez de glandes sudoripares pour cela. Découvrez comment ils se thermorégulent.



  • Martínez, J., Sanuy, D & Cervantes, J. (1976). Notas sobre comportamiento de jabalíes. Miscelánea Zoológica, vol. III, 243-250.