Le rôle de l'écureuil gris dans les forêts

03 décembre, 2020
Ces petits mammifères sont essentiels à la régénération des forêts des Etats-Unis. Conserver ces populations d'écureuils est donc crucial pour le futur des écosystèmes.

Pendant longtemps, on a considéré l’écureuil gris comme l’un des animaux les plus importants pour la régénération des forêts. Le monde scientifique a d’ailleurs démontré que ces animaux sont les leaders en matière de dispersion de graines.

Les écureuils gris peuplent les forêts des Etats-Unis. Il y a trois espèces : l’écureuil gris de l’Est (Sciurus carolinensis), l’écureuil gris d’Arizona (Sciurus arizonensis) et l’écureuil gris de Californie (Sciurus griseus).

Même si ce sont des espèces différentes, leur comportement de récolte est pratiquement le même. Elles régénèrent toutes les forêts, mais comment procèdent-elles ? Découvrez-le ici.

Les facteurs qui font de l’écureuil gris le meilleur régénérateur de forêts

Les facteurs qui permettent à l’écureuil gris d’avoir la médaille d’or des régénérateurs de forêts sont variés. Ils sont tous liés à sa capacité à collecter les graines et à ce qu’il en fait par la suite.

Il enterre les graines

Le principal facteur de réussite de l’écureuil gris est l’énorme quantité de graines des arbres qu’il est capable de récolter. Les études réalisées avec ces animaux montrent que les écureuils enterrent environ 96,9 % des graines qu’ils récoltent et qu’ils mangent les 3,1 % restants.

Parmi cette grande quantité de graines que les écureuils gris enterrent, 30 % environ ne seront jamais récupérées. Ces petits mammifères enterrent les graines dans l’idée de les récupérer quand il y aura moins d’aliments en hiver.

Ces graines enterrées et non récupérées constituent, majoritairement, le début de la régénération des forêts. En effet, les graines perdues germeront et feront naître un nouvel arbre.

Il s'agit d'un écureuil gris.

La sélection des graines les plus saines

Le second facteur le plus important démontrant la grande efficacité de l’écureuil gris pour régénérer les forêts est le type de graine qu’il collecte. Les recherches montrent que les écureuils préfèrent manger directement les graines qui sont abîmées ou ont un quelconque parasite. Les plus saines sont enterrées. 

Le résultat de cette action est le maintien de la diversité génétique des arbres, grâce à la prévalence des graines les plus fortes. Elles ont ainsi de plus grandes chances de germer – si elles sont oubliées par les écureuils – et de pousser rapidement.

L’écureuil gris est un contrôleur biologique des invasions d’insectes

Si, grâce aux informations apportées jusqu’à présent, nous pouvons déjà apprécier le grand travail de l’écureuil gris, ce qui va suivre va vous surprendre encore plus. L’écureuil gris permet d’éviter les invasions d’insectes dans les forêts !

Les écureuils gris, en plus de se nourrir de graines, sont de bons prédateurs d’insectes et de larves. Ces arthropodes sont cruciaux dans l’alimentation de ces mammifères, car ils apportent une bonne quantité de protéines et d’acides gras essentiels.

En général, les écureuils attaquent les insectes et les larves qui sont nocifs pour les graines et les arbres. Ils permettent ainsi à la forêt de rester intacte en contrôlant ces insectes.

La régénération des forêts et le rôle de l’écureuil gris

Il est évident que le rôle de l’écureuil gris pour la régénération des forêts est très important, grâce à sa gestion des graines. Néanmoins, toutes les espèces d’écureuils ne procèdent pas de la même façon.

L’écureuil roux (Tamiasciurus hudsonicus), par exemple, récolte aussi une grande quantité de graines. La différence est qu’il les stocke dans le creux des arbres et n’en enterre que 11 %. Les graines stockées dans les arbres ne serviront pas à régénérer la forêt, car elles ne germeront pas.

Par ailleurs, les scientifiques indiquent que ces écureuils ne sélectionnent pas les graines saines. Ainsi, l’écureuil roux est un prédateur de graines et non un régénérateur forestier comme l’écureuil gris.

Un écureuil gris sur un arbre.

L’état de conservation

Par chance, l’écureuil gris n’est pas une espèce menacée. Les dernières données indiquées par l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (IUCN) montrent au contraire que la population d’écureuils gris est en hausse.

Par ailleurs, leurs populations ne sont pas fragmentées et beaucoup vivent dans des zones protégées. Les environnementalistes et scientifiques conservateurs montrent que, là où il y a des écureuils, la forêt se régénère mieux et plus rapidement.

  • Cassola, F. 2016. Sciurus carolinensis. The IUCN Red List of Threatened Species 2016: e.T42462A22245728
  • Goheen, J. R., & Swihart, R. K. (2003). Food-hoarding behavior of gray squirrels and North American red squirrels in the central hardwoods region: implications for forest regeneration. Canadian Journal of Zoology, 81(9), 1636-1639.
  • Rosenblatt, D. L., Heske, E. J., Nelson, S. L., Barber, D. M., Miller, M. A., & MacALLISTER, B. R. U. C. E. (1999). Forest fragments in east-central Illinois: islands or habitat patches for mammals?. The American midland naturalist, 141(1), 115-123.
  • Steele, M. A., Wauters, L. A., & Larsen, K. W. (2005). Selection, predation and dispersal of seeds by tree squirrels in temperate and boreal forests: are tree squirrels keystone granivores. Seed fate: predation, dispersal and seedling establishment, 205-221.
  • Zollner, P. A. (2000). Comparing the landscape level perceptual abilities of forest sciurids in fragmented agricultural landscapes. Landscape ecology, 15(6), 523-533.