Que mangent les hérissons ?

Il est essentiel de savoir ce que mangent les hérissons, car certaines espèces font leur chemin dans le monde des animaux domestiques.
Que mangent les hérissons ?

Dernière mise à jour : 03 octobre, 2021

Les hérissons sont de beaux mammifères sympathiques très réservés. Leurs pics et leur personnalité grincheuse ont conquis le cœur de nombreuses personnes, c’est pourquoi de nombreux spécimens sont gardés en captivité, en particulier le hérisson à ventre blanc (Atelerix albiventris). Il convient donc de savoir ce qu’ils mangent !

Bien que ces animaux soient mignons et petits, il convient de noter que toutes les espèces de hérissons ne peuvent pas être gardées en captivité. Certaines sont considérées comme potentiellement invasives et d’autres sont protégées par la loi.

Si vous souhaitez tout savoir sur l’alimentation et les soins de ces petits mammifères, poursuivez donc votre lecture. Nous vous disons tout ici sur le sujet.

Les hérissons

Avant d’explorer les choix alimentaires des hérissons, il nous paraît intéressant de les décrire d’un point de vue taxonomique. Le terme « hérisson » est utilisé pour décrire tous les mammifères membres de la sous-famille des Erinaceinae. Il n’existe que 17 espèces réparties en 5 genres différents.

Les hérissons se distinguent très facilement des autres mammifères, en raison de leurs épines dorsales faites de kératine. Contrairement à celles des porcs-épics, ces épines ne se décrochent pas facilement du corps. Chez les spécimens adultes, elles ne tombent que lorsqu’ils sont malades ou soumis à un stress sévère.

En général, les hérissons ont un pelage brun ou couleur cannelle, qui est plus clair au niveau du ventre. Leur museau est assez développé et pointu, ce qui montre que ce sont des experts lorsqu’il s’agit de suivre des traces et d’explorer l’environnement.

Leurs oreilles sont de taille variable. Le hérisson à grandes oreilles (Hemiechinus auritus ) se caractérise, comme son nom l’indique, par le fait d’avoir les plus grandes oreilles du groupe.

Il n’existe qu’une seule espèce de hérisson relativement stable en captivité : Atelerix albiventris. Sa possession est légale dans certains endroits, mais dans d’autres, ce mammifère est interdit en raison de son potentiel invasif.

Très peu d’espèces de hérissons sont légales comme animaux de compagnie. Dans certaines régions, la liste est réduite à 0.

Savez-vous comment se comportent les hérissons ?

Que mangent les hérissons ?

La grande majorité des hérissons vivent à l’état sauvage, mais certains spécimens sont gardés en captivité. Pour cette raison, nous nous intéressons ci-après à l’alimentation des hérissons dans ces deux cas de figure.

Que mangent les hérissons sauvages ?

Les hérissons sont omnivores. Toutefois, ils préfèrent les insectes et autres invertébrés, tels que les escargots, les grillons, les limaces, les araignées, les coléoptères, les abeilles, les fourmis, les cafards et les mites.

Au-delà des invertébrés, les hérissons se nourrissent aussi occasionnellement de grenouilles, de petits serpents, de crapauds, d’œufs d’oiseaux, de viande en décomposition, de champignons, de racines de plantes, de fruits et de graines. Ce sont donc des animaux opportunistes.

De plus, certaines espèces, comme A. albiventris, affichent une résistance admirable aux toxines. En effet, ils peuvent manger des scorpions et des serpents venimeux sans en subir les effets néfastes.

Ces mammifères sont éminemment nocturnes et peuvent courir à une vitesse impressionnante de 220 mètres par heure. Ils peuvent également nager et escalader des surfaces. Ils passent leurs nuits à chercher de la nourriture dans les coins et recoins, et sont donc généralement très actifs lorsque la température ambiante le permet.

Que mangent les hérissons en captivité ?

Nourrir un hérisson captif peut être un problème pour le maître à long terme. De nombreuses régions ne disposent pas d’aliments spécifiques pour ces animaux, c’est pourquoi la nourriture pour chats juniors est souvent utilisée.

Le problème est que cette nourriture contient trop de graisse pour un mammifère de sa taille. Il est donc tout à fait possible que le hérisson finisse par souffrir d’obésité.

A cela, il faut ajouter que, idéalement, un hérisson devrait sortir de sa cage (d’au moins 1 mètre de long) environ 2-3 heures par jour, et de préférence tard le soir ou tôt le matin. Comme cet horaire est très ennuyeux pour de nombreux maîtres, les hérissons domestiques ne font pas autant d’exercice qu’ils le devraient.

Pour qu’un hérisson domestique soit en bonne santé, il est nécessaire de lui fournir une nourriture spécifique et de le laisser se promener le plus longtemps possible dans la maison. Voici les bases du régime alimentaire de ces mammifères :

  1. Il convient d’opter pour des aliments faits pour les hérissons. Si vous n’en trouvez pas, vous pouvez utiliser des aliments diététiques secs pour chats, mais ce n’est pas l’idéal. Les aliments contenant plus de 5 % de matières grasses doivent être évités.
  2. Des insectes vivants doivent être régulièrement offerts aux hérissons. Idéalement, l’animal devrait manger environ 5 invertébrés vivants par semaine (grillons, ténébrions meuniers et cafards). Les insectes doivent être bien nourris et il faut toujours les acheter dans les magasins spécialisés.
  3. Les fruits et légumes frais peuvent être offerts à volonté. De nombreux hérissons rejettent ces alimentss, mais ceux qui les acceptent seront en bien meilleure santé.

Enfin, un hérisson domestique devrait manger de la nourriture vivante de temps à autre. Cela complique grandement l’entretien de l’animal, car de nombreux maîtres ne sont pas disposés à garder des grillons ou des cafards dans leur maison. Or, ce point ne peut pas être négligé.

Un hérisson.

La vie domestique

En somme, s’occuper d’un hérisson est une tâche très complexe. Il doit être nourri de proies vivantes de temps à autre, il doit faire beaucoup d’exercice tard le soir ou tôt le matin, et c’est un mammifère très sujet à l’obésité, quelle que soit l’espèce.

De plus, le hérisson à ventre est régulièrement touché par une maladie mortelle. En effet, du fait de la consanguinité, parfois illégale, de nombreux hérissons à ventre blanc retournent dans leur habitat d’origine avec une pathologie neurodégénérative qui se termine en catastrophe dans tous les cas : le syndrome du hérisson bancal.

En raison de leur santé fragile, de leurs exigences spécifiques et de leur situation législative, ce mammifère n’est pas recommandé comme animal de compagnie.

Cela pourrait vous intéresser ...
10 maladies courantes chez les hérissons domestiques
My Animals
Lisez-le dans My Animals
10 maladies courantes chez les hérissons domestiques

De nombreuses maladies courantes chez les hérissons domestiques peuvent mettre leur vie en danger. Apprenez à les détecter avec nous.