Que mangent les singes ?

Dans les dessins animés, les singes ne mangent que des bananes. Or, ce sont des animaux omnivores dont l'alimentation est très variée. Apprenez-en plus ici.
Que mangent les singes ?

Dernière mise à jour : 13 novembre, 2021

Les primates, connus dans le langage populaire sous le nom de singes, sont les animaux les plus proches des humains, génétiquement et évolutivement parlant. Par conséquent, il faut s’attendre à ce que leur alimentation soit similaire à la nôtre.

Cependant, il existe de nombreuses espèces de primates dans le règne animal, et chacune d’entre elles se nourrit en fonction de son habitat et de ses besoins spécifiques. Vous trouverez ci-après des informations détaillées sur le régime alimentaire de chaque famille taxonomique. Poursuivez donc votre lecture !

Les principales caractéristiques des singes

Tous les mammifères vertébrés placentaires de l’ordre des primates sont communément appelés singes. Au sein de ce taxon, il existe 2 familles principales :

  • Strepsirrhiniens. Ce groupe rassemble les prosimiens, comme les lémuriens et les loris, et les primates du Nouveau Monde. Ces derniers sont de petite taille, et ont une queue et un squelette plus primitif que celui des autres singes. Ces animaux doivent leur nom à leurs narines séparées par un large septum membraneux.
  • Haplorhines. Plus proches de l’humain, ces singes ont un nez sec et simple. Dans ce sous-ordre, se trouvent les tarsiers, les grands singes et les humains, entre autres.

Il existe environ 260 espèces de singes sur la planète. La grande majorité sont arboricoles. Par rapport aux autres mammifères, les primates ont un gros cerveau par rapport à leur taille corporelle et une plus grande acuité visuelle. Cependant, leur sens de l’odorat s’est atrophié avec le développement évolutif.

Le comportement des primates est très complexe.

Le comportement des singes

Les singes sont des animaux grégaires, qui sont organisés hiérarchiquement au sein de groupes. Ils sont généralement patriarcaux – à quelques exceptions près, comme les bonobos -, mais dans la pratique, les relations sont flexibles et les règles sont souvent enfreintes.

Étant des animaux cognitivement semblables aux humains, il a été facile de démontrer la conscience de soi, l’empathie, le sens de l’humour et d’autres processus supérieurs chez ces primates. Cela va même plus loin, puisque l’existence de la culture et des guerres au sein des sociétés de grands singes en liberté a également été documentée.

La plupart des groupes de primates suivent une dynamique de fission-fusion, dans laquelle ils échangent des membres entre groupes de la même espèce. La variabilité génétique est ainsi préservée et permet aux spécimens une certaine flexibilité lors de leur ascension dans la hiérarchie.

Longévité 

L’espérance de vie d’un singe est déterminée par son espèce. Leur espérance de vie oscille entre 10 et 50 ans, selon la taille et les conditions de vie. Le plus vieux primate non humain au monde était le célèbre Chita, un chimpanzé qui a joué dans le film Tarzan. Il est décédé à l’âge de 80 ans en 2011.

Comportement reproducteur 

La dynamique de l’espèce détermine également ce facteur, il n’est donc pas possible de donner des chiffres communs à tous les primates en ce qui concerne la reproduction. Quoi qu’il en soit, voici un aperçu général :

  • Maturité sexuelle : de 18 mois à 8 ans.
  • Gestation : 4-8 mois.
  • Nombre de descendants : En général, les primates femelles ne donnent naissance qu’à un seul descendant, bien qu’il existe des cas de jumeaux.

Selon leur taxon, les primates peuvent être polygames (à la fois polygynes et polyandres) ou monogames.

Que mangent les singes ?

Les primates sont des animaux omnivores. Cependant, pour répondre précisément à la question de savoir ce que mangent les singes, il faut s’intéresser à  l’écosystème dans lequel ils vivent et aux habitudes de chaque espèce. Par conséquent, dans les sections suivantes, nous passons en revue le régime alimentaire de chaque famille de l’ordre des primates.

L’alimentation de la famille des Cebidae

Ce groupe correspond aux Platyrhiniens, mieux connus sous le nom de singes du Nouveau Monde. Caractérisé par des narines séparées par un large septum membraneux, ce taxon comprend le capucin brun (Cebus apella), le singe-écureil commun (Saimiri sciureus) et les ouistitis (sous-famille Callitrichidae).

Leurs habitudes alimentaires sont principalement frugivores, mais ces primates se nourrissent également de noix, de fleurs et de nectar, d’œufs, d’insectes et de petits vertébrés. Ils ne chassent que si cela est strictement nécessaire. Si c’est le cas, ils font preuve de rapidité et d’agilité.

Singes capucins.

L’alimentation de la famille des Cercopithecidés 

Cette famille regroupe les Catarhiniens, les singes de l’ancien monde. On y trouve les babouins (genre Papio), les macaques (genre Macaca) et les colobes (genre Colobus). Les deux sous-familles qui composent le groupe, les Cercopithecinae et les Colobinae, ont des habitudes alimentaires très différentes :

  • Cercopithecinae. Ces singes consomment beaucoup plus de protéines animales que les autres singes de leur famille. Ils consomment principalement des insectes, des œufs et des petits vertébrés. À cela, ils ajoutent des racines, des feuilles, des champignons et des tubercules.
  • Colobinae. Cette sous-famille se nourrit principalement de feuilles et de graines. Elle mange également des fruits, des fleurs et des lichens.
Un macaque regardant une plante.

L’alimentation de la famille des Hylobatidae 

Ces petits hominidés aux bras longs et aux habitudes arboricoles sont connus sous le nom de gibbons ou singes-hurleurs en raison de leurs appels puissants. Leur régime alimentaire se compose de fruits, de feuilles, de pousses et de fleurs, auxquels ils ajoutent une faible proportion de protéines animales sous forme d’invertébrés.

Que mangent les singes ?

L’alimentation de la famille des Pongidae 

Au sein de cette famille, on trouve les grands singes : orangs-outans, gorilles, bonobos et chimpanzés. Le régime alimentaire de chacun de ces primates diffère considérablement :

  • Orangs-outans (genre Pongo).Ils consomment des fruits, des feuilles et des tiges, mais aussi des insectes, des œufs et des poissons. Ils sont réputés pour connaître les plantes médicinales de leur environnement et les consommer pour soulager différents états d’inconfort.
  • Gorilles (genre Gorilla). Ils consomment moins de protéines animales que le reste des espèces. Bien qu’ils consomment occasionnellement des insectes, leur régime alimentaire est basé sur les fruits, les feuilles et les pousses.
  • Chimpanzés (Pan troglodytes). Leur alimentation est la plus variée parmi les grands singes, car elle contient une quantité équilibrée de matières végétales (fruits, feuilles, branches, noix) et de protéines animales (œufs, invertébrés, petits animaux et même charognes). Les bonobos ont un régime alimentaire très similaire à celui des chimpanzés.
Que mangent les gorilles ?

Bien que le singe soit communément représenté avec une banane à la main, la vérité est que cette idée préconçue est très éloignée de la réalité. L’alimentation de cet ordre de mammifères n’est rien de plus que le reflet de leur incroyable diversité et de la complexité de leurs habitudes.

Cela pourrait vous intéresser ...
Les singes qui chassent avec une lance de Fongoli
My Animals
Lisez-le dans My Animals
Les singes qui chassent avec une lance de Fongoli

Les singes qui chassent avec une lance de Fongoli constituent un cas particulier. Cette espèce chimpanzés est très différente des autres.



  • Hemingway, C. A., & Bynum, N. (2005). The influence of seasonality on primate diet and ranging. Cambridge studies in biological and evolutionary anthropology44, 57.
  • Brugiere, D., Gautier, J. P., Moungazi, A., & Gautier-Hion, A. (2002). Primate diet and biomass in relation to vegetation composition and fruiting phenology in a rain forest in Gabon. International Journal of Primatology23(5), 999-1024.
  • Morrogh-Bernard, H. C., Husson, S. J., Knott, C. D., Wich, S. A., van Schaik, C. P., van Noordwijk, M. A., … & bin Sakong, R. (2009). Orangutan activity budgets and diet. Orangutans: Geographic variation in behavioral ecology and conservation, 119-133.