L'Étourneau de Bali, en danger critique d'extinction

L'Étourneau de Bali fait partie des victimes du commerce illégal. Sachez-en plus ici sur la situation de ce bel oiseau en voie d'extinction.
L'Étourneau de Bali, en danger critique d'extinction

Dernière mise à jour : 22 février, 2021

L’étourneau de Bali (Leucopsar rothschildi) est un oiseau fascinant et délicat qui se trouve malheureusement en danger critique d’extinction. Les populations sauvages de cette espèce connaissent un déclin continu depuis 1995. On estime aujourd’hui qu’il existe moins de 100 spécimens à l’état sauvage.

Le commerce illégal de cette espèce l’ont presque fait disparaître dans les années 80. Plusieurs organisations ont néanmoins établi des programmes d’élevage en captivité afin de ne pas perdre à jamais cet oiseau fascinant. Poursuivez donc votre lecture si vous voulez en savoir davantage sur ce bel oiseau en voie de disparition.

Les caractéristiques physiques de l’étourneau de Bali

L’étourneau de Bali est un oiseau de l’ordre des Passeriformes. Il s’agit du groupe d’oiseaux chanteurs qui abrite plus de la moitié des espèces d’oiseaux du monde.

Cet animal est originaire de l’île de Bali (Indonésie), où il constitue la seule espèce de vertébrés endémiques de toute la région. Les caractéristiques les plus frappantes de cet animal sont les suivantes :

  • Il s’agit d’un oiseau de taille moyenne ou grande. Il peut mesure jusqu’à 25 centimètres.
  • Il est de couleur blanche comme neige, avec une peau bleue découverte qui ressort autour des yeux et sur les pattes.
  • Cette espèce possède une huppe qu’il soulève comme signal de communication.
  • Ces animaux sont omnivores. Ils se nourrissent donc de fruits, de graines, d’insectes et de vers.
Un Étourneau de Bali sur une branche.

Une situation critique

Malheureusement, l’état de conservation précaire de cet oiseau est précaire. Selon l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), cette espèce est en « danger critique (CR). Elle compte moins de 100 représentants vivants à l’état sauvage. Cet oiseau est au bord de la disparition pour quatre raisons principales :

  1. La taille de sa population est alarmante.
  2. Sa population se trouve limitée à une aire de répartition très réduite.
  3. Son commerce sur le marché noir a provoqué la quasi-disparition de l’espèce dans les années 80. En 1990, on estimait qu’il n’y avait qu’entre 12 et 18 spécimens à à l’état sauvage.
  4. Son habitat potentiel diminue en raison du changement climatique et des activités anthropiques.

De toutes ces raisons, celle qui présente une solution la plus immédiate est son commerce illégal. L’Étourneau de Bali est en effet inscrit à l’Annexe I de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES).

Cela signifie que le commerce des spécimens sauvages de cette espèce est totalement interdit. Posséder un étourneau de Bali élevé en captivité est également interdit, à moins de présenter un permis du zoo et une intention de les élever légalement certifiée.

L’espoir de l’Étourneau de Bali

Nous n’avons pas seulement de mauvaises nouvelles. En effet, nous estimons aujourd’hui qu’il existe entre 700 et 1000 spécimens d’étourneaux de Bali élevés en captivité. Malgré cela, le vrai défi est de réussir leur introduction dans leur habitat naturel.

Diverses fondations ont organisé des programmes de soins pour cette espèce. De nombreux ornithologues et biologistes ont par ailleurs pris conscience de la situation de cet animal et se sont impliquées activement dans le mouvement.

Sans aller plus loin, la Fondation Begawan a introduit en 2014 quelques spécimens dans leur milieu naturel. Cet événement a eu une certaine couverture médiatique, car la célèbre primatologue Jane Goodall a libéré l’un de ces oiseaux de ses propres mains.

Ces actes symboliques donnent de l’espoir pour l’avenir de l’étourneau de Bali, mais il reste encore beaucoup de travail à faire. Par exemple, nous estimons que deux fois plus de spécimens élevés en captivité sont vendus sur le marché noir que ceux trouvés dans les réserves naturelles. L’espèce reste donc en danger.

Un Étourneau de Bali sur une branche.

Un avenir incertain

Nous venons de le voir dans ces lignes, la situation de l’étourneau de Bali est assez délicate. Bien que nous estimons qu’il existe près de 1000 spécimens élevés en captivité, la population naturelle de l’espèce ne fait que diminuer et son commerce illégal se poursuit encore aujourd’hui.

Il s’agit malheureusement d’un exemple clair d’une espèce décimée par le commerce illégal. La préservation des espèces n’est pas seulement la mission du gouvernement et des entités concernées. Chacun de nous doit également veiller à ce que nos animaux de compagnie proviennent d’élevage en captivité, sans exception.

Cela pourrait vous intéresser ...
Oiseaux de paradis : espèces et caractéristiques
My AnimalsLisez-le dans My Animals
Oiseaux de paradis : espèces et caractéristiques

Nous allons vous faire découvrir de magnifiques oiseaux tropicaux au plumage chatoyant : les Oiseaux de paradis. Suivez-nous !



  • Leucopsar rothschildi, IUCN. Recogido a 9 de diciembre en https://www.iucnredlist.org/species/22710912/129874226
  • Van Balen, S. B., Dirgayusa, I. W. A., Adi Putra, I. M. W., & Prins, H. H. (2000). Status and distribution of the endemic Bali starling Leucopsar rothschildi. Oryx34(3), 188-197.
  • Jepson, P. R. (2016). Saving a species threatened by trade: a network study of Bali starling Leucopsar rothschildi conservation. Oryx50(3), 480-488.