Le picage chez les oiseaux : causes et traitement

Savez-vous ce qu'est le picage chez les oiseaux ? Nous vous l'expliquons ici !
Le picage chez les oiseaux : causes et traitement

Dernière mise à jour : 18 avril, 2021

Le picage chez les oiseaux est une condition clinique très courante des oiseaux domestiques. C’est une pathologie difficile à éradiquer définitivement et qui pose de nombreux problèmes, tant pour l’animal que pour son tuteur.

Nous vous présentons ci-après les causes, les symptômes et le traitement de ce problème. Si vous partagez votre vie avec un oiseau, il est d’une importance vitale de prévenir ou de savoir comment traiter le picage. C’est en effet une condition qui peut s’aggraver avec le temps.

Qu’est-ce que le picage ?

Le picage chez les oiseaux est un trouble du comportement. Un oiseau atteint de ce trouble souffre d’une stéréotypie – comportement répétitif sans fonction évidente – qui se caractérise par l’arrachage de ses plumes. Il diffère de la mue, car seules les plumes des zones que l’oiseau peut atteindre avec son bec disparaissent.

Si ce comportement devient chronique, il constitue alors un trouble obsessionnel-compulsifL’oiseau peut se le faire à lui-même ou aux autres. Il est donc important de bien observer son comportement à tout moment et, si nécessaire, de séparer temporairement les partenaires de la cage.

Il y a une astuce pour savoir qui le fait à qui : s’il manque des plumes sur la tête, le picage résulte du compagnon. La tête est le seul endroit où les oiseaux ne peuvent pas s’arracher leurs propres plumes.

Un oiseau perché.

Les causes du picage chez les oiseaux

Le picage trouve son origine dans le comportement de toilettage des oiseaux. Il s’agit d’une manière innée d’agir en réponse à des récepteurs cutanés – qui signalent que certaines plumes sont mal placées – ou par un mécanisme de contrôle du stress. Il existe 4 principales causes à l’origine du picage chez les oiseaux :

  1. Causes génétiques. Certaines espèces ont davantage de prédispositions à ce trouble, comme certains perroquets. Cela reste cependant à démontrer.
  2. Maladies. Les parasites internes ou externes, la malnutrition, les allergies ou les maladies de la peau et du foie sont quelques-unes des causes qui peuvent donner envie aux oiseaux de s’arracher les plumes.
  3. Causes environnementales. Un mauvais placement de la cage, un manque ou un excès de soins ou des altérations de la photopériode sont des exemples de la façon dont l’environnement peut provoquer le picage chez les oiseaux.
  4. Comportements compulsifs. Ce sont les plus connus. L’oiseau s’arrache les plumes car il souffre d’anxiété et/ou de dépression. Cela est généralement dû à l’ennui, à la mort ou à la séparation du conjoint ou du tuteur ou au stress résultant de l’extraction de l’animal de son environnement naturel, entre autres.

Mais comment détecter un picage chez les oiseaux ? Cela vous intéressera sûrement de savoir comment détecter que votre oiseau souffre de ce trouble. Nous détaillons cela ci-après.

Les symptômes du picage

Le manque de plumes n’est pas le seul symptôme de ce trouble. Il est important de le distinguer de la mue normale et de réaliser un diagnostic adéquat. Pour faciliter cette tâche à votre vétérinaire de confiance, vous devez faire attention aux points suivants :

  • Zones sans plumes à portée de son bec. S’il manque des plumes dans des endroits inaccessibles, comme la tête, il peut s’agir d’un autre problème.
  • Plumes cassées ou mal entretenues. Les oiseaux ne s’arrachent parfois pas toute la plume, mais seulement l’extrémité.
  • Frotter les pattes contre le perchoir ou d’autres surfaces. Ce comportement est un peu moins fréquent, mais les oiseaux s’arrachent parfois les plumes des pattes de cette façon.
  • Les oiseaux se mordent parfois également les ongles et les pieds, provoquant des blessures.

Le traitement

Que faire une fois que nous identifions le problème et ses causes ? Si la cause est organique, la solution est d’administrer le traitement nécessaire. Le comportement devrait en principe disparaître.

Lorsque la cause est environnementale, le plus important est de reconnaître les facteurs qui stressent l’oiseau. Voici quelques conseils à prendre en considération :

  • Le bruit ambiant doit être minime.
  • Les cycles de lumière doivent favoriser le repos de l’oiseau.
  • Utilisez une cage adaptée. Placez-la en hauteur pour éviter la sensation de vulnérabilité. Elle doit avoir une taille adéquate et doit offrir à l’oiseau de quoi s’enrichir pour éviter l’ennui quand il se trouve à l’intérieur de  sa cage.
  • La nourriture doit être correctement désinfectée afin d’éviter les maladies opportunistes.
  • Éliminez également la présence de prédateurs ou d’autres animaux. Cette pie qui se perche sur la terrasse pour observer votre canari veut le manger, et il le sait. Il peut aussi arriver que votre oiseau ait peur du chien, aussi gentil soit-il.

La cause peut aussi être purement comportementale. Dans ce cas, les mesures les plus immédiates à prendre devraient être la création d’une routine quotidienne, l’amélioration du régime alimentaire et un environnement riche changeant afin que l’oiseau ne s’ennuie pas.

Vous pouvez également utiliser le collier élisabéthain dans des cas très extrêmes. En raison des limitations physiologiques qu’il impose, l’oiseau ne pourra pas s’arracher les plumes. Ce collier provoque malheureusement un grand mal-être chez les oiseaux et beaucoup d’inconfort lorsqu’il s’agit de manger et de bouger.

Les remèdes homéopathiques et l’acupuncture sont les traitements sur lesquels portent les dernières recherches. L’acupuncture semble être efficace chez certaines espèces, comme les cacatoès.

L’importance de demander de l’aide

Les oiseaux sont des animaux à la personnalité complexe. Le traitement de ce types de problèmes doit donc s’adapter à chaque spécimen. Consulter un professionnel devrait toujours être la première option, car il est difficile de diagnostiquer le picage et de l’éliminer complètement. Les rechutes sont malheureusement fréquentes.

Il convient par ailleurs de conclure par une réflexion : un oiseau en cage est-il heureux ? Accueillir un oiseau à la maison est parfois l’option la plus avantageuse pour lui, mais il faut tenir compte du fait que nous ne parlons pas d’espèces domestiquées, comme un chat et un chien.

Un oiseau dans une cage.

Avant de partager la vie et l’espace avec un oiseau, assurez-vous que vous disposez des éléments pour le rendre complètement heureux et le maintenir en bonne santé à vos côtés. Gardez cela à l’esprit.

Cela pourrait vous intéresser ...
Comment savoir si un oiseau est malade ?
My AnimalsLisez-le dans My Animals
Comment savoir si un oiseau est malade ?

Découvrez dans cet article comment il est possible de savoir qu'un oiseau est malade, et quels sont les signes qui peuvent vous mettre sur la voie.