Le poisson tigre : le titan africain des eaux douces

Le poisson tigre est une espèce emblématique d'Afrique du Sud et vit dans les eaux douces. Cet animal a une grande valeur écologique, économique et sociale pour les Sud-Africains.
Le poisson tigre : le titan africain des eaux douces

Dernière mise à jour : 03 septembre, 2020

Poisson tigre est le nom que l’on utilise pour faire référence, en général, à une variété d’espèces de poissons d’eau douce du genre Hydrocynus. En raison de sa férocité, le poisson tigre est considéré comme l’équivalent africain du piranha sud-américain.

Les espèces du genre Hydrocynus se caractérisent par leurs longues dents affilées, leur corps musclé et leurs rayures distinctives de “tigre” qui leur ont donné leur nom. Ces prédateurs chassent souvent en bancs de plusieurs individus.

Les espèces de poisson tigre africain

Le genre de poissons Hydrocynus appartient à l’ordre des characiformes et est endémique d’Afrique. Jusqu’à aujourd’hui, on a pu reconnaître six espèces différentes : H. brevis, H. forskahlii, H. somonorum, H. tanzaniae, H. goliath et H. vittatus.

Chaque espèce se différencie par la taille du poisson adulte. L’espèce la plus petite, H. tanzaniae, a une taille maximum d’environ 25 centimètres, tandis que chez la plus grande, H. goliathdes sujets de 133 centimètres ont été recensés.

Par ailleurs, l’espèce la plus répandue est H. vittatus, qui vit dans toute l’Afrique et dans tous les principaux systèmes fluviaux. Il existe trois autres espèces du poisson tigre qui se développent sur le continent africain : Hydrocynus brevis (Soudan), Hydrocynus forskahlii (Afrique du Nord) et Hydrocynus tanzaniae (Tanzanie).

Les habitants vivant près de l’embouchure du fleuve Congo, seul endroit où vit la plus grande espèce de poisson tigre, H. goliath, appellent ce géant M’Benga, qui signifie « poisson dangereux » en dialecte swahili.

Un homme tenant un poisson tigre dans ses mains.

Comment reconnaître un poisson tigre ?

Le poisson tigre africain est sans aucun doute le groupe d’espèces les plus charismatiques vivant dans les écosystèmes d’eau douce. Ce sont des poissons aux grandes écailles et aux nageoires allant du jaune au rouge sang avec des bords noirs. Ils ont aussi de profondes et remarquables protubérances caudales.

Parmi leurs traits les plus emblématiques, nous retrouvons leurs grandes dents, protubérantes et aiguisées. Toutes les espèces possèdent aussi des dents de remplacement incrustées dans des cavités à l’intérieur des os maxillaires.

Par ailleurs, le poisson tigre possède des rayures latérales foncées qui parcourent son corps de la tête à la queue. Chaque espèce a néanmoins des traits particuliers. Nous allons vous présenter les caractéristiques des deux plus remarquables.

1. L’espèce la plus répandue et abondante est H. vittatus

Il s’agit de l’espèce la plus connue du genre, et la seconde en ce qui concerne la taille. Son corps est long, mince et avec une nageoire caudale profondément fourchue.

Ses écailles sont grandes, iridescentes, argentées et semblent aussi avoir une touche de doré. Chez cette espèce, les lignes foncées latérales sont très bien définies. Elle a, en général, huit dents.

Quant à sa distribution, on la retrouve abondamment sur tout le continent africain dans les fleuves Congo, Zambèze et Okavango, dans des systèmes fluviaux côtiers au sud du Bas-Zambèze et dans le lac Tanganika.

2. Hydrocynus goliath ou poisson tigre goliath : la plus grande espèce du genre

Selon des rapports, on a pu détecter des spécimens de plus d’1,50 mètres (4,9 pieds) avec un poids allant de 50 à 70 kg. Leurs dents sont espacées tout au long de leurs mandibules. En moyenne, chacune d’elles peut grandir d’environ deux pouces.

En ce qui concerne leur coloration, les individus jeunes ont souvent des couleurs pâles. Même chez les adultes, les rayures du corps sont très subtiles ou inexistantes, avec des tonalités argentées. Par ailleurs, leurs nageoires sont de couleur bronze ou marron. Chez les grands sujets, quand la nageoire caudale inférieure fait plus de six pouces, elle est généralement de couleur rouge.

En plus de leur magnifique taille, ces poissons se distinguent parce que le profil dorsal de leur tête est droit. Selon leur taille, leur dentition possède 12 – 20 dents sur la mandibule supérieure et 8 – 14 dents sur la mandibule inférieure. Cette espèce très féroce fait partie des poissons de chasse les plus recherchés d’Afrique car elle est endémique de l’embouchure du fleuve Congo.

Les poissons tigres se démarquent par leurs grandes dents affilées. Ils possèdent, dans leur mandibule, une série de dents de remplacement, destinées à substituer celles qui se casseraient ou tomberaient.

Alimentation

Le poisson tigre est un prédateur féroce qui n’est pas exigeant quand il s’agit de manger : il attaquera n’importe quel objet plus petit que lui en mouvement. En fait, certains estiment que son activité peut être responsable du retard au niveau de la spéciation des poissons d’eau douce africains.

Il est habituel de voir les poissons tigres de taille similaire chasser en bancs, alors que les plus grands chassent en solitaire. On peut aussi souvent les voir entrer dans une sorte de frénésie et s’acharner sur les plus petites espèces de poissons. Il a aussi été démontré qu’ils sont cannibales.

Selon les analyses du contenu de leur estomac, on sait que les poissons tigres préfèrent des proies plus petites ou faisant 40 % de leur propre taille corporelle, même s’il leur arrive, de façon occasionnelle, d’attraper de plus grandes proies.

Le corps entier d'un poisson tigre.

État de conservation du poisson tigre

Le poisson tigre est d’une importance écologique et économique extrême pour la région. La conservation du poisson tigre dans ses habitats fluviaux africains a été une priorité pour de nombreuses autorités maritimes.

Actuellement, les autorités promeuvent la pratique de la pêche de capture et de libération pour garantir la future survie des populations de poissons tigres.

Selon les experts, les principaux facteurs qui menacent le poisson tigre sont : la dégradation de l’habitat, la surexploitation due aux activités de pêche et la pollution environnementale.

Le contrôle adéquat de ce poisson dépend des connaissances que nous réussirons à avoir sur ces espèces. Pour cela, il est nécessaire de vaincre les difficultés inhérentes au rassemblement de données dans des endroits très éloignés.

 

Cela pourrait vous intéresser ...
Poissons mystérieux : la chimère
My Animals
Lisez-le dans My Animals
Poissons mystérieux : la chimère

La chimère est très différente des autres poissons. Cet étrange animal est dispersé dans le monde entier, entre 100 et 1700 mètres de profondeur.