Comment la température détermine-t-elle le sexe de certaines tortues ?

La première fois que des chercheurs ont constaté que la température déterminait le sexe chez certaines espèces, ce fut en 1966 lors d'une étude menée sur un reptile africain appelé agame commun. Apprenez-en plus ici sur ce processus.
Comment la température détermine-t-elle le sexe de certaines tortues ?

Dernière mise à jour : 29 novembre, 2021

Les tortues sont des animaux ovipares qui se rendent sur les plages ou dans les zones proches pour frayer. Au cours de ce processus, les œufs sont conservés dans de petites grottes dans le sable. Une sorte d’incubateur naturel se forme ainsi, lequel permet le développement des bébés.

Cependant, la température ne provoque pas seulement l’éclosion des œufs, elle détermine également le sexe de certaines tortues. Ce phénomène n’est pas nouveau au sein du groupe des reptiles, puisque les crocodiles présentent également ce trait particulier.

Ce phénomène est devenu très important en raison de la situation climatique mondiale. En effet, le changement de température de la planète pourrait finir par affecter les espèces concernées. Apprenez-en plus dans les lignes suivantes…

Comment le sexe est-il déterminé chez les mammifères ?

Chez les mammifères, les caractéristiques féminines ou masculines sont déterminées par un grand nombre de gènes. Ces derniers sont regroupés dans des structures appelées chromosomes.

Chez les humains, les chromosomes sexuels sont appelés X et Y. Le chromosome Y est responsable des caractéristiques masculines, et le X, des caractéristiques féminines.

En termes simples, ce sont ces chromosomes qui déterminent le sexe chez les mammifères. Cependant, certains reptiles enfreignent cette règle, car c’est la température qui détermine leur sexe.

Comment naissent les tortues ?

La température peut-elle déterminer le sexe ?

Les reptiles sont étroitement liés à leur environnement. En effet, ce sont des animaux ectothermes, ce qui signifie qu’ils ont besoin de la chaleur de l’extérieur pour réguler leur température corporelle.

Pour cette raison, il n’est pas rare que ce trait affecte d’autres caractéristiques, telles que la détermination du sexe. En résumé, les œufs des reptiles deviendront des mâles ou des femelles en fonction de la quantité de chaleur qu’ils reçoivent.

Au cours de ce processus, les gènes sont également impliqués, mais d’une manière différente. Le rôle de la température est d’« activer » et de « désactiver » ces gènes, qui sont responsables de l’octroi des caractéristiques féminines et masculines.

L’environnement détermine le sexe de la progéniture.

Comment le sexe est-il déterminé chez les tortues ?

Le sexe des nouveaux-nés tortues, comme Chelydra serpentina, est déterminé par la température. Le sable dans lequel les tortues enterrent leurs œufs est capable de maintenir la chaleur. Par conséquent, la détermination du sexe est complètement dépendante des conditions environnementales.

Si les œufs sont incubés à une température inférieure à 26 ºC, ce seront des mâles. Si la température est supérieure à 31 ºC, ce seront des femelles. Le sexe des tortues est donc déterminé par la chaleur dans le sable.

Les petits d’une même portée sont-ils du même sexe ?

Bien que la température soit le facteur le plus important dans la détermination du sexe, ce n’est pas le seul aspect qui influe sur cette caractéristique. Pour commencer, les trous que creusent les tortues sont assez larges, de sorte que chaque œuf est dispersé dans différentes parties du nid.

Cela signifie que la température varie d’un œuf à un autre en fonction de son emplacement. Par conséquent, il est tout à fait possible qu’une même portée comprenne des mâles et des femelles. Toutefois, la température de l’environnement permet de savoir s’il y aura plus de femelles ou plus de mâles.

Le changement climatique, une menace d’extinction pour les tortues

La planète a une façon incroyable de distribuer la chaleur dans toutes les régions du monde. Cependant, la température a commencé à augmenter ces dernières années, ce qui s’est traduit par des changements subtils et progressifs du climat, un processus aujourd’hui connu sous le nom de changement climatique.

Pour certaines espèces, une augmentation de la quantité de chaleur n’est généralement pas un problème. Cependant, pour les tortues, il s’agit d’une menace sérieuse, car la détermination de leur sexe dépend de la température. Ainsi, à mesure que le réchauffement augmente, plus grande est la probabilité que les tortues naissent femelles.

Le changement climatique pourrait entraîner la disparition des mâles chez certaines espèces.

Une tortue sortant d'un œuf.

Un problème à ne pas ignorer

Il est normal de penser que la surpopulation de femelles ne se produira pas avant de nombreuses années. Cependant, des premiers cas ont déjà été enregistrés dans des rapports scientifiques.

En effet, des recherches indiquent que certaines populations de tortues vertes produisent 99,1 % de femelles. Les tortues ne sont pas seulement menacées par des facteurs externes, les changements environnementaux sont également un risque pour elles.

Il est à noter que le changement climatique est probablement une conséquence de plus du consumérisme humain. L’homme peut ainsi être rendu responsable de l’extinction de plusieurs espèces, mais dans ce cas, de manière indirecte.

This might interest you...
L’alimentation des tortues aquatiques
My Animals
Lisez-le dans My Animals
L’alimentation des tortues aquatiques

Si vous souhaitez avoir des tortues aquatiques comme animaux de compagnie, il est nécessaire de tout savoir sur leur alimentation.



  • Jensen, M. P., Allen, C. D., Eguchi, T., Bell, I. P., LaCasella, E. L., Hilton, W. A., Hof, C. A. M. & Dutton, P. H. (2018). Environmental warming and feminization of one of the largest sea turtle populations in the world. Current Biology, 28(1), 154-159.
  • Herrera, C., Guerra, E., Penalver, V., Rosas, A., Wei, Y., Pringle, J., … & Song, B. (2020). The Impact of Temperature-Dependent Sex Determination on the Population Dynamics of Green Sea Turtles (Chelonia mydas). Revista Bionatura, 5(1), 1029-1038.
  • Ewert, M. A., & Nelson, C. E. (1991). Sex determination in turtles: diverse patterns and some possible adaptive values. Copeia, 50-69.
  • Escobedo-Galván, A. H. (2013). Temperature-dependent sex determination in an uncertain world: advances and perspectives. Revista mexicana de biodiversidad, 84(2), 727-730.
  • Maldonado, L. C. T., & Larios, H. M. (2006). Aspectos moleculares de la determinación del sexo en tortugas. CIENCIA ergo-sum, Revista Científica Multidisciplinaria de Prospectiva, 13(2), 176-182.
  • Díaz Cordero, G. (2012). El cambio climático. Ciencia y sociedad.