Différences entre limace et escargot

Bien qu'il soit bien connu que les escargots ont une coquille et que les limaces n'en ont pas, ce n'est pas la seule différence entre eux. Voulez-vous en savoir plus?
Différences entre limace et escargot
Georgelin Espinoza Medina

Rédigé et vérifié par Biologiste Georgelin Espinoza Medina.

Dernière mise à jour : 02 octobre, 2022

Les mollusques sont un groupe d’invertébrés très hétérogène, comprenant environ 114 150 espèces. Certains sont marins, d’autres habitent les eaux douces et une partie importante réussit à coloniser les espaces terrestres. Ces animaux sont très variés. Cependant, il n’est parfois pas si facile de les distinguer les uns des autres. Ainsi, par exemple, les différences entre la limace et l’escargot peuvent ne pas être aussi claires.

Les limaces et les escargots font partie des gastéropodes. Un aspect évident est la coquille des escargots par rapport à une absence ou une réduction de ladite structure chez les limaces. Caractéristique que l’on pense être la seule qui les distingue. Toutefois, il y en a d’autres. Découvrez tous les détails à ce sujet ainsi que les 7 différences entre ces deux organismes.

Comment sont les escargots et les limaces ?

Un escargot sur une branche.

Les escargots et les limaces ont un corps mou, non segmenté, sans squelette interne. Bien que certains aient une coquille, généralement externe. Ils sont asymétriques, ont une certaine torsion du corps et sont équipés d’un pied musclé très proéminent qui leur sert à se déplacer.

En plus du pied et de la carapace (chez certaines espèces), le corps se compose d’une tête bien définie, d’une masse viscérale et d’un manteau. Entre ces deux dernières parties, il y a un trou ou une cavité, avec un intérieur très vascularisé.

Un fait curieux est que les termes «escargots» et «limaces» ne représentent pas un groupe taxonomique en tant que tel. Mais ils correspondent plutôt à des noms communs attribués à des espèces de taxons différents.

Quelles sont les différences entre la limace et l’escargot ?

Maintenant que nous savons à quoi ressemblent les corps des limaces et des escargots, examinons 7 différences entre eux :

1. La coquille, principale différence entre limace et escargot

Comme nous l’avons déjà mentionné, la présence, l’absence ou la réduction de la coquille est l’aspect qui distingue le plus ces deux organismes. Les escargots ont une coque externe protectrice, avec une seule valve. Certains possèdent également un opercule ou une feuille de protéines qui est chargée de couvrir l’entrée lorsque l’escargot est à l’intérieur de sa maison, comme une porte.

De leur côté, les limaces manquent de cette carapace. Bien qu’elles puissent la présenter très réduite et interne. C’est-à-dire sous le manteau du corps, remplissant alors la fonction d’un gisement minéral.

Une limace dans la nature.

2. Taille et forme du corps

La taille et la forme du corps sont d’autres aspects à observer entre ces deux organismes. Ainsi, nous avons les corps plus stylisés et allongés des limaces, avec des dimensions qui ne dépassent pas 15 centimètres.

Les escargots sont moins élancés. De plus, ils peuvent atteindre des proportions plus importantes. Par exemple, le géant africain (Achatina fulica) qui peut mesurer jusqu’à 30 centimètres. Cependant, il en existe de minuscules, comme Angustopila domonikae qui mesure environ 0,9 millimètres.

3. Disposition de la masse viscérale

En raison de la présence ou de l’absence de coquille, le plan corporel présente également quelques différences entre la limace et l’escargot. Chez ces derniers, la masse viscérale se situe en haut, ou dans la partie supérieure du corps, sous le manteau et protégée par la protection apportée par la coque.

En revanche, la limace présente sa masse avec un emplacement plus basal, le long du pied. À leur tour, le manteau et sa cavité sont plus petits, de sorte que les organes sont comprimés et peuvent adopter d’autres morphologies.

4. Mouvement

Tout comme le plan corporel est modifié, l’agilité et le mouvement sont également affectés par la présence d’une coque de protection sur le corps. Cela se traduit par plus de différences entre les deux. Par conséquent, l’escargot a des mouvements plus limités et plus lents. Il est donc naturel qu’il lui soit difficile de se déplacer avec la maison sur le dos.

Le corps élancé et léger de la limace permet des vitesses plus élevées. De plus, elle a une meilleure dextérité et capacité à pénétrer les petites fissures et galeries. Un avantage pour exploiter de nouvelles niches où ses proches ne peuvent pas atteindre.

5. La sécrétion de mucus, une autre des différences entre la limace et l’escargot

Les escargots et les limaces sécrètent du mucus qui les aide à se déplacer. Cependant, les limaces méritent une meilleure protection contre la dessiccation, car elles n’ont pas d’abri sur leur corps. Par conséquent, elles doivent produire plus de mucus protecteur et trouver des abris plus humides.

Cette relation est variable selon les espèces. Cependant, de manière générale, on peut affirmer que les limaces produisent jusqu’à 10 fois plus de mucus que les escargots.

6. Résistance au dessèchement

La coquille des escargots agit comme une protection contre la chaleur. Ils résistent donc plus longtemps à l’exposition au soleil. En revanche, les limaces sont très sensibles à la dessiccation. En effet, c’est la raison pour laquelle certains escargots sont capables de se déplacer pendant la journée, alors que toutes les limaces sont plus nocturnes.

7. L’habitat

Même si cela n’en a pas l’air, la physiologie des escargots leur a permis de coloniser plus facilement différents écosystèmes. Cela comprend tout, des habitats terrestres variés aux lacs, étangs, rivières et mers. En revanche, les limaces ne peuvent vivre que dans des habitats terrestres très humides, sinon leur corps serait incapable de résister à la dessiccation.

Enfin, la présence ou l’absence d’une coquille n’est pas la seule des différences entre une limace et un escargot. Cette simple caractéristique entraîne une restructuration de la disposition des autres organes et parties du corps. De plus, elle est liée à l’agilité et à la rapidité que présentent ces individus. Ce sont des aspects évolutifs fascinants qui ne cessent de nous étonner dans le règne animal.

Cela pourrait vous intéresser ...
Que mangent les escargots ?
My Animals
Lisez-le dans My Animals
Que mangent les escargots ?

Si vous voulez savoir ce que mangent les escargots, sachez que leur alimentation dépend beaucoup de l'environnement qu'ils ont colonisé.



  • Baba, K. (2000). Data on mucus production in some species of snails and slugs. I Nachrichtenblatt der Ersten Vorarlberger Malakologischen Gesellschaft, 8, 44-46.
  • Castillejo, J. (1998). Guía de las babosas ibéricas. Real Academia gallega de Ciencias.
  • Naranjo-García, E. (2014). Biodiversidad de moluscos terrestres en México. Revista Mexicana de Biodiversidad, 85, S431-S440.