7 animaux qui vivent dans des terriers

Les terriers remplissent de nombreuses fonctions importantes, non seulement pour les animaux, mais aussi pour le sol et l'environnement. Découvrez avec nous 7 animaux qui vivent dans des terriers.
7 animaux qui vivent dans des terriers

Dernière mise à jour : 03 juillet, 2021

Les terriers sont des lieux de refuge permanents ou transitoires qui servent de refuge à certaines espèces. Il existe des constructions simples et complexes, d’autres qui ressemblent à des tunnels, et certaines à plusieurs niveaux. Tout cela dépend des conditions environnementales, du type de sol et de la capacité de creuser des animaux qui vivent dans des terriers.

Les terriers correspondent à des tunnels ou des trous que certains animaux creusent pour y vivre ou pour s’y réfugier un temps. Ils peuvent commencer à un endroit et se terminer à un autre, et certains servent de garde-manger pour stocker la nourriture. Quoi qu’il en soit, ils sont tous étonnants et élaborés, faits pour remplir une fonction.

L’importance des terriers

Les terriers sont essentiels pour de nombreux animaux, car ils offrent une protection contre les prédateurs et les températures extrêmes. Des animaux qui creusent des terriers existent depuis de très nombreuses années.

Récemment – selon National Geographic – un terrier de dinosaure vieux de 110 millions d’années a été découvert en Australie. Pour cette raison, on pense que pendant de nombreuses années, les ancêtres de l’espèce actuelle ont creusé des terriers aux extrémités opposées du monde.

Ces constructions sont très importantes, car elles modifient le relief de la terre, l’aèrent, incorporent de la matière organique au sous-sol et permettent la filtration de l’eau. De plus, les animaux fouisseurs fournissent également un abri à d’autres espèces qui ne creusent pas pour elles-mêmes.

Tous ces éléments environnementaux sont précieux pour la conservation des sols et des écosystèmes. Toutefois, les terriers peuvent aussi constituer une menace pour l’environnement et le développement agricole, selon Inecol. Si une espèce fouisseuse devient incontrôlable, un trop grand nombre de cachettes peut devenir un problème.

Une communauté d’écureuils terrestres, par exemple, peut avoir une grande population et occuper de vastes étendues de terres. Si cela se produit, la vie végétale se retrouve indirectement menacée et de vastes étendues de terre se retrouvent vulnérables à l’érosion et aux inondations.

Les types d’animaux qui vivent dans des terriers

Creuser est une compétence présente chez de nombreux animaux. Certains invertébrés, comme les palourdes, les crustacés, les oursins, les araignées et les vers, peuvent creuser des terriers. Plusieurs amphibiens, y compris des espèces de grenouilles, sont également des fouisseurs.

C’est aussi le cas de certains reptiles : plusieurs serpents appartenant au groupe d’animaux vivent dans des terriers. Il existe également des oiseaux fouisseurs, tels que les martins-pêcheurs, les manchots de Magellan et les macareux qui construisent des terriers au lieu de nids.

Les mammifères sont probablement les fouisseurs les plus connus. Nous avons la taupe, le spermophile et le lapin, par exemple. Les ours sont les plus gros fouisseurs : ils s’abritent à la fois dans des grottes et dans des terriers creusés dans le sol ou dans la neige.

7 animaux qui vivent dans des terriers

Les différents types de terriers qui existent sont inimaginables. Il y a des espèces qui creusent dans la peau des animaux et des humains, d’autres dans le bois, dans le sable et même dans les rochers.

Toute cette diversité est due à l’existence de multiples surfaces et aux nombreux animaux avec la capacité de creuser. Au sein de ce grand répertoire, vous pourrez rencontrer ici 7 animaux qui vivent dans des terriers.

1. La marmotte des Alpes (Marmota marmota)

Les marmottes sont des animaux fouisseurs exceptionnels et leurs terriers sont assez grands. On estime qu’une marmotte moyenne déplace 1 mètre cube de sol lorsqu’elle creuse un terrier, qui à son tour peut avoir jusqu’à 14 mètres de tunnels souterrains.

De plus, ces spécimens se lient facilement à d’autres marmottes – apparentées ou non – et forment ainsi des colonies qui ont des terriers dans la même zone. Ces constructions leur permettent de s’isoler du froid de l’hiver.

Une marmotte sort de la neige.

2. Les termites et leurs colonies

Les termites ont été les premiers animaux sur terre à former des colonies organisées en castes : reine, roi, soldats et ouvriers. De plus, leurs terriers souterrains peuvent avoir un diamètre de plus de 100 mètres.

Les termites sont des invertébrés xylophages, ce qui signifie qu’ils se nourrissent principalement de bois, y compris des arbres tombés ou même des spécimens vivants. Les termites peuvent être une nuisance dans les maisons s’ils s’installent dans les meubles, mais ils aident à recycler les nutriments en décomposant la matière organique dans les sols.

Les termites sont des animaux qui construisent leurs propres maisons.

3. Les castors du Canada et leurs terriers élaborés (Castor canadensis)

Ces animaux créent des terriers inhabituels : ils construisent des huttes avec des branches d’arbres et de la boue sur les rives des ruisseaux ou des étangs. Après avoir fabriqué la partie superficielle, ils commencent à construire des terriers souterrains sous celle-ci.

Toutes les constructions ont des entrées sous-marines, et quand l’hiver arrive, la boue qui se trouve dans la partie supérieure gèle, devenant presque assez dure pour empêcher les prédateurs d’entrer. La plupart des huttes de castors ont deux pièces. La première leur sert d’endroit pour se sécher, et la deuxième – chaude et sèche – est le lieu de vie de toute la famille.

Un castor, faisant partie de la faune des prairies nord-américaines.

4. Le martin-pêcheur d’Europe (Alcedo atthis)

Cet oiseau fait partie de ceux qui, au lieu d’occuper des nids, vivent dans des terriers. Étant bleu et orange, c’est un oiseau qui attire l’œil. On trouve cet animal ailé en Europe, en Afrique du Nord et dans de nombreux endroits en Asie.

Le martin-pêcheur vit au bord des rivières, dans un terrier horizontal pouvant atteindre 1 mètre de long. Ce terrier comprend également une large pièce supplémentaire où la femelle pond ses œufs.

Le terrier est construit près de l’endroit où l’oiseau se nourrit, à savoir dans les rivières. Comme son nom l’indique, cet oiseau chasse les poissons sous l’eau. Bien que peu équipé pour l’eau, il se lance depuis une branche pour pêcher avec son bec avec une grande précision.

Le martin-pêcheur fait partie des animaux qui se nourrissent de poissons.

5. Les suricates et leur coexistence (Suricata suricatta)

Comme déjà dit en début d’article, certains animaux utilisent les terriers creusés par d’autres animaux. Les suricates sont un exemple clair de cette méthode d’économie comportementale.

Une colonie de ces mammifères compte en moyenne 20 à 30 membres. Ils utilisent souvent des terriers creusés par des écureuils terrestres ou des mangoustes. Les suricates ne rivalisent pas avec ces espèces pour les ressources et partagent parfois même l’espace avec elles.

Un terrier de suricate peut avoir jusqu’à 90 entrées et avoir une profondeur de 2 mètres. Pendant la journée, ces animaux quittent leur abri pour trouver de la nourriture ou jouer. Pendant ce temps, un ou plusieurs membres adultes du gang surveillent les prédateurs.

Lorsque les sentinelles identifient une menace, elles émettent un aboiement d’avertissement et tous les autres suricates courent se cacher dans le terrier, à travers l’un des nombreux trous qu’il possède.

Les suricates sont des animaux qui vivent dans des terriers.

6. Les fourmis travailleuses

Qui n’a pas vu de fourmis dans sa vie ? Les fourmis sont partout et il en existe de nombreuses espèces. Presque toutes créent des colonies et des abris généralement souterrains, composés de plusieurs pièces reliées par des tunnels.

Les fourmis sont réputées pour leur travail acharné et la preuve en est que leurs terriers sont construits par elles. Chaque pièce a une fonction : il y en a qui servent de nurseries, d’autres servent à stocker de la nourriture et il y a même des pièces réservées à l’accouplement.

Les fourmis sont des animaux qui vivent dans des terriers.

7. Les chiens de prairie à queue noire (Cynomys ludovicianus)

Les chiens de prairie sont originaires des grandes plaines d’Amérique du Nord, où ils créent d’énormes réseaux de terriers, dont certains s’étendent sur plus de 64 000 kilomètres carrés. Chacune de ces constructions peut contenir environ 400 000 chiens de prairie.

Ces mammifères préfèrent creuser leurs terriers dans des endroits où l’herbe est courte, là où vit le bétail par exemple. Malheureusement, cela met le bétail en danger et attire les prédateurs qui viennent exclusivement pour les chiots, mais qui ne rejettent pas quelques bovins.

Cependant, le régime alimentaire du chien de prairie – principalement à base d’herbes – encourage la croissance d’herbes telles que le tournesol et le trèfle. L’abondance de l’herbe attire des animaux tels que le bison, qui fournit un fourrage plus dense en nutriments pour le bétail.

Au cours du 20e siècle, les éleveurs ont eu recours à des poisons et à des techniques de chasse pour éradiquer les chiens de prairie. C’est pourquoi les quelques communautés qui existent aujourd’hui se trouvent principalement dans des zones de conservation et des parcs nationaux.

Les chiens de prairie sont des animaux qui vivent dans des terriers.

Nous venons de vous présenter 7 animaux qui vivent dans des terriers, mais il y en a bien d’autres. Tous sont des représentants d’espèces très diverses, qui utilisent des terriers pour différentes fonctions, pas seulement pour vivre.

It might interest you...
Pourquoi vous ne devriez pas garder des animaux sauvages comme animaux de compagnie
My AnimalsLisez-le dans My Animals
Pourquoi vous ne devriez pas garder des animaux sauvages comme animaux de compagnie

Les animaux sauvages sont ainsi désignés pour une raison. Il est impossible de respecter leurs exigences dans un environnement domestique.