Grand éclectus : habitat et caractéristiques

Le plumage du grand éclectus le classe parmi les plus beaux oiseaux du monde. La source de la teinte éblouissante de son plumage est son alimentation étrange.
Grand éclectus : habitat et caractéristiques

Dernière mise à jour : 12 août, 2021

Le grand éclectus (Eclectus roratus) est un petit oiseau qui attire l’attention grâce à son plumage coloré et sa vocalisation aiguë. Ses plumes délicates ressemblent plus à des poils qu’à des structures aviaires, l’une des raisons pour lesquelles cet oiseau est considéré comme un animal de compagnie exotique.

Les 10 sous-espèces au sein de cette espèce son similaires, car ce dimorphisme sexuel est présent chez toutes et c’est leur caractéristique la plus frappante. Il est à noter que leur plumage si spécial entretient un lien direct avec les nutriments que ces oiseaux absorbent par leur alimentation. Apprenez-en plus sur ce fascinant petit oiseau.

L’habitat du grand éclectus

Le grand éclectus couvre une répartition assez large en matière d’habitats. Les écosystèmes les plus susceptibles d’abriter cet oiseau sont les mangroves, les savanes et les forêts situées en Nouvelle-Guinée, aux îles Salomon, au nord-est de l’Australie et aux Moluques.

Cette espèce se promène généralement entre les plantations de cocotiers et les forêts d’eucalyptus, à une hauteur inférieure à 1900 mètres. On peut ainsi affirmer que cet oiseau est commun dans les zones côtières, les forêts de basse altitude et certaines zones dédiées aux cultures.

Un grand éclectus.

Caractéristiques physiques

Le grand éclectus mesure entre 35 et 42 centimètres, et pèse entre 355 et 615 grammes. C’est un oiseau facile à repérer, grâce au fort dimorphisme sexuel que présentent mâles et femelles. Le plumage des mâles arbore du corail, du vert, du rouge et du bleu, et sont bec est orange.

De leur côté, les femelles ont un bec noir et un plumage rouge, généralement plus foncé sur le dos. Le bleu ou le violet prédomine également chez les femelles, en particulier sur la poitrine et la gorge. Leur queue est jaune orangé sur le dessus, et rouge foncé sur le dessous, un rouge qui s’éclaircit à l’extrémité.

Par ailleurs, cet oiseau a une longue espérance de vie. En effet, il peut vivre jusqu’à 80 ans. Cet oiseau est généralement assez calme et ne dérange personne lorsqu’il est gardé en captivité comme animal de compagnie. Cependant, s’il partage son espace avec un autre spécimen de même espèce, il est possible qu’ils soient tous deux bruyants pour marquer leur territoire et communiquer.

Le comportement du grand éclectus

Il a été observé que ce sont des oiseaux très curieux et intelligents. Ils se distinguent des autres par leur vocalisation aiguë, qui peut parfois agacer leurs maîtres. Cependant, c’est généralement un animal amical en captivité, si les maîtres gagnent sa confiance.

Le caractère du grand éclectus dépend du sexe. Alors que la femelle est plus dominante, le mâle est généralement indépendant et distant.

Dans la nature, ces oiseaux se caractérisent par une certaine solitude, bien qu’ils puissent également être vus en couples ou en petits groupes où les mâles prédominent (surtout lors de la reproduction). En groupe, on trouve ces oiseaux à la cime des arbres. On peut également les voir voler à l’aube ou au crépuscule, moments auxquels ils sont le plus actifs.

Comportement alimentaire

Le régime alimentaire du grand éclectus est principalement à base de fruits, bien que certains préférent les légumes. L’espèce Eclectus roratus aime les fruits mûrs. Fait intéressant, le système digestif de cet animal est plus long que celui des autres perroquets, il a donc besoin d’une alimentation riche en protéines végétales et en bêta-carotènes.

Si vous avez un grand éclectus comme animal de compagnie, il est important de garantir l’apport en vitamines optimales pour son développement, en particulier les vitamines A, E et D. L’alimentation de l’oiseau doit être aussi saine que possible, car l’augmentation de graisse dans son corps provoquerait l’apparition de plumes noires à cause du stress.

Les aliments granulés ne sont pas recommandés. Et ce, car ils contiennent beaucoup de sucre et ont tendance à causer des problèmes rénaux.

Il est important d’éviter les aliments inorganiques, car le grand éclectus est faible face aux toxines que contiennent certains aliments. De manière générale, le meilleur régime pour cet oiseau est constitué de fruits frais et de quelques légumes à son goût.

Comportement reproducteur

La reproduction de cet oiseau dépend de sa situation géographique. S’il se trouve en Australie, sa copulation se fera entre juillet et février. Aux Iles Salomon, il copule entre juin et septembre. Et en Papouasie-Nouvelle-Guinée, il peut se reproduire à tout moment.

Habituellement, ces oiseaux font leur nid dans un trou d’un tronc d’un grand arbre. À certaines occasions, le même arbre peut avoir plus d’un nid, et plusieurs oiseaux s’occupent de la même couvée. L’incubation dure entre 25 et 30 jours, période au cours de laquelle la femelle dépose 2 œufs, généralement ovales et brillants. L’éducation des petits dure généralement 3 mois.

Les femelles sont responsables de l’incubation et laissent les jeunes seuls lorsqu’ils se nourrissent. Les petits sont nourris par le mâle dès l’éclosion des premiers œufs, mais petit à petit la femelle effectue cette tâche dans son intégralité.

Statut de conservation

Selon l’Union internationale pour la conservation de la nature ( UICN ), le grand éclectus n’est pas en grand danger d’extinction : son statut de conservation est « Préoccupation mineure ». Cependant, l’espèce est parfois confrontée à un trafic illégal en raison de sa beauté et de son plumage, sa population a donc un peu diminué ces dernières années.

Le grand éclectus comme animal de compagnie

Compte tenu des caractéristiques, du comportement et des besoins nutritionnels de l’oiseau, il est important de garantir un espace suffisant et une alimentation équilibrée. Le grand éclectus a besoin d’une grande cage ou volière d’au moins 4 mètres de haut sur 2 mètres de large, où il peut bien déployer ses ailes. Prévoyez des perches au sein de l’installation.

Le grand éclectus doit également quitter la cage lors de courtes promenades, à condition que le maître ait établi une confiance suffisante avec l’oiseau. L’oiseau sera ainsi plus calme et à l’aise avec son environnement.

Concernant les conditions climatiques, cet oiseau s’adapte aux changements de température. Toutefois, il supporte mal le froid, c’est pourquoi il faut lui offrir un bon abri.

Côté nourriture, vous pouvez lui donner des légumes comme des carottes, du maïs, de la laitue ou de la tomate. Les fruits comme les pommes et les poires sont idéaux pour leur alimentation : les fruits riches en vitamine A apporteront brillance à son plumage.

Un grand éclectus.

En somme, le grand éclectus est un oiseau qui ne pose pas de problèmes majeurs comme animal de compagnie, bien que dans son habitat naturel, il soit généralement plus territorial et bruyant. Son alimentation est la source de sa beauté, il est donc essentiel de lui fournir une bonne alimentation.

Cela pourrait vous intéresser ...
10 oiseaux menacés
My AnimalsLisez-le dans My Animals
10 oiseaux menacés

Comme beaucoup d'autres animaux, de nombreuses espèces d'oiseaux sont menacées. Nous vous présentons ici dix oiseaux menacés.



  • Heinsohn, R. (2008). Ecology and evolution of the enigmatic eclectus parrot (Eclectus roratus). Journal of Avian Medicine and Surgery22(2), 146-150.
  • Heinsohn, R., & Legge, S. (2003). Breeding biology of the reverse-dichromatic, co-operative parrot Eclectus roratus. Journal of Zoology, 259(2), 197-208.
  • Vapniarsky, N., Barr, B. C., & Murphy, B. (2012). Systemic Coxiella-like infection with myocarditis and hepatitis in an eclectus parrot (Eclectus roratus). Veterinary pathology, 49(4), 717-722.
  • Johnston, M. S., Son, T. T., & Rosenthal, K. L. (2007). Immune-mediated hemolytic anemia in an eclectus parrot. Journal of the American Veterinary Medical Association, 230(7), 1028-1031.
  • Cowan, M. L., Yang, P. J., Monks, D. J., & Raidal, S. R. (2011). Suspected osteoma in an eclectus parrot (Eclectus roratus roratus). Journal of avian medicine and surgery, 25(4), 281-285.