Comment aider un chien qui a peur des vélos ?

Lorsqu'un chien a peur des vélos, il n'y a pas d'autre choix que de l'y exposer petit à petit. Découvrez ici les différentes étapes.
Comment aider un chien qui a peur des vélos ?

Dernière mise à jour : 01 août, 2022

Si vous aimez faire de longues promenades et que vous vivez avec un chien, il est fort probable que vous l’emmeniez toujours avec vous lors de vos promenades. Cependant, si votre chien a peur des vélos, les sorties dans les parcs et la nature peuvent devenir une source de stress pour vous deux.

Si le chien aboie et court derrière les vélos et autres moyens de transport, le risque d’accident augmente tant pour l’animal que pour le cycliste. Découvrez ci-après les raisons pour lesquelles un chien peut avoir peur des vélos, ainsi que quelques conseils pour corriger ce comportement.

Pourquoi un chien a-t-il peur des vélos ?

Tout d’abord, faites l’effort de vous mettre à la place de votre chien. Les vélos sont des objets beaucoup plus gros que lui, qui bougent vite et qui passent sans faire beaucoup de bruit : il est logique d’en avoir peur. Il n’est donc pas si étonnant qu’un chien aboie quand il voit un vélo : il s’agit d’une forme de défense contre le danger qu’il perçoit.

Cependant, ce n’est pas la seule raison pour expliquer cette peur. Voici d’autres raisons courantes :

  • Le chien n’est pas habitué à la ville. Un chien qui vient d’atterrir en ville n’est pas habitué aux bruits et aux déplacements rapides des moyens de transport, y compris les vélos. L’environnement peut être très pénible pour lui, d’où le développement d’une peur.
  • Réaction instinctive. Certains chiens, notamment ceux sélectionnés génétiquement pour la chasse, poursuivent les vélos comme s’il s’agissait de proies. Ce n’est pas de la peur en tant que telle, mais ce comportement provoque les mêmes problèmes et doit également être corrigé pour éviter les accidents.
  • Territorialité. Si le chien aboie sur les vélos qui passent près de votre maison ou de votre jardin, il s’agit d’une réaction de peur face à la possibilité que des éléments inconnus envahissent son espace.
  • Stress ou anxiété. Si votre chien souffre d’une de ces deux pathologies, la peur du vélo peut en être le reflet.

Une fois la source de la peur identifiée, il sera beaucoup plus facile d’aider votre chien à la surmonter. Dans la section suivante, vous trouverez des conseils pour y parvenir grâce à des méthodes d’entraînement positives. Ne les manquez pas !

Comment détecter si votre chien a peur de sortir ?

Que faire pour l’aider ?

Le seul traitement efficace est l’exposition. Ce sera un processus lent, mais qui finira par fonctionner. Les étapes à suivre sont les suivantes :

  • Éloignez votre chien des vélos pendant un certain temps. Son niveau de réactivité étant élevé, avant d’affronter les vélos, il faut atténuer son stress. Modifiez votre itinéraire ou votre heure de départ pendant cette période.
  • Ne lâchez pas votre chien. Vous ne devez pas lâcher votre chien tant que vous n’êtes pas certain qu’il ne court plus derrière aucun moyen de transport. Et ce, afin d’éviter les accidents. S’il n’est pas habitué à être attaché pendant tout le trajet, il faudra un certain temps avant qu’il ne soit à l’aise avec cette idée.
  • Quand un cycliste vous dépasse, distrayez le chien. Si vous voyez qu’il n’y a pas d’autre choix que d’affronter les vélos, essayez de faire en sorte que votre chien se concentre sur autre chose. Évitez les exercices statiques, car ceux-ci lui permettront de concentrer son attention sur le vélo. Essayez des jeux ou montrez-lui une friandise.
  • Commencez l’exposition. Une fois le stress attenué, vous pouvez commencer à exposer votre chien aux vélos petit à petit. Commencez par les montrer de loin et, lorsque votre chien cesse de réagir, réduisez la distance et augmentez le temps d’exposition. Tant que le chien ne panique pas, récompensez-le. Ne le grondez jamais parce qu’il a peur.
  • Demandez de l’aide à quelqu’un qui a un vélo. C’est l’étape finale du traitement. Courir à côté d’un cycliste sans crainte fera que le chien associera le vélo à un stimulus agréable et non dangereux.

Compte tenu du risque de ce type de phobie, vous aurez peut-être besoin de l’aide d’un dresseur canin. Ce professionnel vous offrira une solution personnalisée et des ressources utiles tout au long du processus, alors n’hésitez pas à demander de l’aide.

Un chien à vélo.

Il est important de ne pas laisser ce comportement s’installer, surtout s’il s’agit d’un chiot. S’il n’est pas corrigé, la peur est susceptible de se propager à d’autres moyens de transport, tels que les skateboards et les motos.

C’est un processus lent, mais qui fonctionne. Si vous ne jetez pas l’éponge, votre chien finira sûrement par se sentir à l’aise autour de ces objets, surtout si vous êtes avec lui.

Cela pourrait vous intéresser ...
Pourquoi mon chien ne mange-t-il pas quand je ne suis pas avec lui ?
My Animals
Lisez-le dans My Animals
Pourquoi mon chien ne mange-t-il pas quand je ne suis pas avec lui ?

Si vous vous demandez pourquoi votre chien ne mange pas quand vous n'êtes pas avec lui, vous trouverez des réponses ici !



  • Reactive Dog: Coping With Reactivity in Dogs. (s. f.). Best Friends Animal Society. Recuperado 11 de noviembre de 2021, de https://resources.bestfriends.org/article/reactive-dog-coping-reactivity-dogs
  • Martínez, Á. G., Pernas, G. S., Casalta, F. J. D., Rey, M. L. S., & De la Cruz Palomino, L. F. (2011). Risk factors associated with behavioral problems in dogs. Journal of Veterinary Behavior6(4), 225-231.