Le dogue de Majorque ou Ca de Bou

29 mars, 2018
 

Le Dogue de Majorque ou Ca de Bou est un molosse d’origine espagnole, et plus particulièrement des Baléares. Il se caractérise par son âme de gardien, mais également par son calme, son courage et sa loyauté.

Les origines du Ca de Bou ou Dogue de Majorque

Le Dogue de Majorque était utilisé pour la surveillance du bétail. Cette race est apparentée aux Alanos espagnols que le monarque Aragonais Jaume Ier le “Conquistador” emporta avec lui lors de la prise de Majorque entre 1229 et 1231.

Depuis lors, les Alanos et autres races espagnols ont été croisés avec d’autres races indigènes des îles. Mais aussi d’autres chiens de protection apportés par les Anglais après la signature du Traité d’Utrecht. C’est donc à partir du croisement de ces puissantes races que la race de Ca de Bou est née.

Caractéristiques physiques du Dogue de Majorque

Le Dogue de Majorque est un chien d’apparence robuste, fort et bien proportionné. Selon la norme officielle publiée en 1996, leur hauteur est de 55 à 58 centimètres chez les mâles et de 52 à 55 centimètres chez les femelles. Son poids est habituellement d’environ 35-38 kilogrammes chez les mâles et d’environ 30-34 kilogrammes chez les femelles.

Sa tête est imposante et massive, avec des mâchoires puissantes, et généralement sans rides apparentes.

Son museau, qui mesure généralement 1/3 de long par rapport au reste du crâne, commence au coin interne de l’œil. Celui-ci est large et conique avec une truffe noire.

 

Concernant son pelage, il est souvent tigré, fauve ou noir. Dans les concours on pénalise la présence de taches blanches recouvrant plus de 30% du pelage. Seuls les pattes avant, la poitrine et le museau puvent être blancs.

Caractère et comportement

Comme dans toute race, mais plus particulièrement chez les grands molosses, une socialisation adéquate et saine est essentielle. C’est un chien calme, amical et joueur, courageux et protecteur envers les siens. Il est particulièrement attaché aux plus jeunes avec qui il fait preuve d’une grande patience et tolérance.

Soins et autres aspects à prendre en compte

Bien qu’il n’ y ait pas de critères unanimes dans les différentes législations autonomes, dans certains territoires il est considéré comme un chien potentiellement dangereux. Toutefois, le propriétaire doit avoir une assurance et suivre une série de recommandations. Celles-ci se limitent souvent au port d’une muselière ou harnais dans les lieux publics.

Aucun problème médical ne semble particulier à cette race. Mais il s’agit d’un grand molosse et des examens vétérinaires réguliers sont recommandés pour éviter les maladies cardiovasculaires, la torsion gastrique ou les problèmes articulaires.

Enfin, si vous possèdez un Dogue de Majorque ou décidez d’en adopter un, préparez-vous alors à cohabiter avec un compagnon aimable, calme, courageux et extraordinairement loyal à l’égard des siens, un nouveau membre de la famille.

Phot courtoisie de modernmolosse.com