Le berger blanc suisse : beau et intelligent

Cette race, non reconnue comme telle jusqu'en 2011, est originaire d'Allemagne, malgré ce que laisse croire son nom. C'est un chien de taille moyenne, musclé et corpulent, en plus d'être vivace, travailleur et facile à dresser.
Le berger blanc suisse : beau et intelligent

Dernière mise à jour : 11 juillet, 2018

On dirait un berger allemand albinos, mais le berger blanc suisse ne doit pas la couleur de son pelage à une anomalie génétique. En effet, cette couleur si surprenante est propre à cette race. C’est une race qui a participé à la création du berger allemand. Ce qui en fit un animal intelligent en plus d’être superbe.

Histoire du berger blanc suisse

Pendant un temps on a défendu l’idée que le berger blanc suisse était une variante blanche du berger allemand. Néanmoins, on a pu dëmontrer que cette race est plus ancienne.

Il existe des preuves que les premiers spécimens sont apparus au début du XIXe siècle, mais dans le nord de l’Allemagne, pas en Suisse. Néanmoins, le pays helvète a pris en charge la lutte pour sa reconnaissance comme race propre et originale, tout comme son enregistrement officiel.

La forte expansion de cette race a eu lieu en Amérique du Nord. Les premiers spécimens apparurent au Canada dans les années 1970. Ils y furent très populaires et devinrent enfin une race à part entière. Après avoir conquis presque toute l’Amérique du Nord, ils retournèrent en Europe.

Pendant longtemps on a essayé de dévaluer la valeur de cette race, en la traitant comme un berger allemand de catégorie inférieure. Mais rien n’est plus faux. En effet, le berger suisse est l’un des chiens dont les gènes sont à l’origine du berger allemand tel que nous le connaissons aujourd’hui.

Un berger blanc suisse et un chiot

Finalement, la FCI a reconnu le berger blanc suisse comme race en 2011. Ses défenseurs ont dû passer des décennies à la promouvoir. Ils l’ont même enregistrée officieusement jusqu’à obtenir cette reconnaissance officielle.

Caractéristiques du berger blanc suisse

On classe le berger blanc suisse dans la catégorie des races de taille moyenne. Les mâles mesurent entre 60 et 66 centimètres au garrot contre 55 à 60 centimètres pour les femelles. De plus, ils sont aussi légèrement plus corpulents qu’elles.

En ce qui concerne le poids, cette différence se fait aussi sentir. En effet, le poids idéal pour les mâles se situe entre 30 et 40 kilogrammes contre 25-30 pour les femelles. Par conséquent, on peut dire que ce sont des chiens musclés et corpulents, de taille moyenne. Et ils sont aussi beaux et racés.

Leur corps conserve une proportion rectangulaire. Ainsi, son dos est légèrement plus large que la longueur jusqu’au garrot. C’est la même chose avec sa tête : le mors, en proportion, est un peu plus large que le crâne.

Ses oreilles sont triangulaires, allongées et à la pointe légèrement arrondie. Elles sont bien droites et orientées vers l’avant, comme en position d’alerte. Ses yeux sont sombres, tout comme sa truffe, et s’il était albinos elle aurait une couleur rosée.

berger blanc suisse

Son pelage est complètement blanc. On distingue deux catégories : moyennement long et très long. Mais dans les deux cas, l’animal présente deux couches de poils. D’une part, la sous-couche de poils, dense et dure, et d’autre part, la couche supérieure, lisse et soyeuse. La face, les oreilles et l’avant des pattes ont le poil plus court.

Sa queue est en forme de sabre et se rétrécit vers le bout. Au repos, elle pointe vers le bas, presque droite ou légèrement courbée. Mais s’il est en alerte, il peut la lever, mais jamais plus haut que son échine.

Comportement du berger blanc suisse

En ce qui concerne son comportement, on peut dire qu’il s’apparente au berger allemand. C’est un chien vif et éveillé qui s’épanouit comme animal de compagnie. Cependant, il est aussi très doué lorsqu’il s’agit de travailler.

Cette volonté, ajoutée à son agilité et son intelligence, en ont fait un grand compétiteur. Cela se manifeste notamment dans des sports canins comme l’agility. C’est aussi un chien attentif et alerte, toujours prêt à apprendre et, par conséquent, facile à dresser.

berger blanc suisse dans un pré

Avec un chien aussi intelligent, il est important de s’intéresser à son éducation d’un point de vue positif. En effet, l’éducation positive accélère et facilite ses apprentissages. Une éducation traditionnelle basée sur la force ne fera qu’entraîner des problèmes de comportement.

Soins et santé

Le berger blanc suisse est prédisposé aux maladies héréditaires communes aux autres chiens de sa taille et de la race des bergers. Il peut ainsi souffrir de torsion gastrique, dysplasie du coude ou de la hanche et maladies cardiaques. Qui plus est, il est plus vulnérable aux allergies alimentaires et aux dermatites.

Quant à son pelage, en raison de sa longueur on recommande un bon brossage au moins deux fois par semaine pour retirer les poils morts et prévenir tout problème cutané.

Puisqu’il a une double couche de poils, il est déconseillé de les couper en été. En effet, même s’il semble souffrir de la chaleur, son propre pelage crée une couche d’air qui le rafraîchit.

Le berger blanc suisse a lutté durant des décennies pour cesser d’être le petit frère du berger allemand. Malgré ces préjugés, il est devenu célèbre par son extraordinaire beauté et son merveilleux caractère.

Cela pourrait vous intéresser ...
Quelle est l’alimentation recommandée pour un Berger Allemand ?
My AnimalsLisez-le dans My Animals
Quelle est l’alimentation recommandée pour un Berger Allemand ?

Vous possédez un Berger Allemand ? Connaissez-vous ses besoins nutritifs particuliers ? Voici tout ce qu'il faut savoir sur l'alimentation du Berge...