Les 6 bases de la psychologie canine: comprenez votre chien et contrôlez ses mauvaises habitudes

21 mars, 2018
 

Nombreux sont les maîtres qui se plaignent que leur chien ne leur prête pas attention, qu’il n’accourt pas quand on l’appelle ou qu’il se conduit mal comme, par exemple, par des actes destructeurs. Cependant, il est fréquent que les maîtres ignorent les bases de la psychologie canine. C’est pourquoi pour vous aider à corriger quelques unes des attitudes que peut avoir développé votre compagnon et éviter que vous n’ayez des problèmes avec lui, nous allons vous enseigner les six bases de la psychologie canine.

Affection

Les êtres sociaux que nous sommes, avons besoin de partager et d’établir des relations avec les autres. Mais bien au-delà, cette nécessité transcende les espèces, dans la mesure où elle ne se limite pas exclusivement aux êtres humains.

Elle constitue la base fondamentale du processus de domestication des animaux de compagnie. Pourtant, cette relation est par moments si étroite que l’homme substitue la place de ses congénères par celle des animaux. De sorte que les chiens deviennent parfois nos principaux liens sociaux. C’est particulièrement visible avec les chiens, avec qui la relation peut devenir aussi étroite que celle existant entre des parents et leurs enfants.

Ainsi, le chien domestique fonde ses relations sociales d’après sa relation avec son maître. Celle-ci sera d’autant plus importante qu’elle conditionnera le reste des relations qu’aura le chien avec d’autres personnes ou animaux. D’où l’importance de consacrer du temps de qualité à son compagnon par des jeux, des caresses, une bonne éducation et de la socialisation.

 

Les liens avec son maître feront que le chien développera une certaine forme de conduite. Celle-ce peut être positive ou négative. L’excès d’affection, de nervosité, d’agressivité ou le développement de conduites destructrices sont directement liés aux liens qu’entretient le chien avec son maître.

Socialisation

Une femme et un enfant jouent avec un Shetland

Dans le but d’avoir un chien sain d’esprit, il est nécessaire de l’exposer à d’autres personnes et animaux. Les chiens sont des êtres sociaux qui ont besoin d’être en compagnie d’autres congénères une fois leur carnet de vaccination complet.

Ils ont besoin de se socialiser non seulement avec d’autres, mais aussi avec des environnements différents. De cette façon ils sauront comment se comporter, par exemple, quand vous sortez le promener, face au bruit ou quand vous l’emmenez en voiture. Beaucoup de problèmes de comportement des chiens sont liés au manque de socialisation. C’est pourquoi il faut y travailler dès leur plus jeune âge et toujours sous la surveillance de leur maître.

La hiérarchie

Comme les chiens descendent des loups, ils ont besoin de créer une hiérarchie de pouvoir au sein de leur cercle social immédiat. C’est pour cela qu’à travers la domestication, ils ont adopté un rôle de soumission à l’intérieur de la hiérarchie du foyer. Il est important de maintenir la position de subordination de votre chien. Ainsi vous éviterez que l’animal ne commence à grogner sur vous dans une lutte pour le pouvoir.

 

Son passé

Un labrador assis dans un pré

Un autre des aspects qui touchent la psychologie canine est son passé. Le passé de votre compagnon est important. En effet, vous connaîtrez mieux l’origine de ses attitudes et pourrez corriger celles qui se révèlent problématiques. Par exemple, un chien qui a vécu dans la rue, qui a souffert de mauvais traitements ou ayant eu certaines carences, présentera des attitudes qui se refléteront probablement à travers du stress, la dépression, un excès d’attachement à son maître, de l’agressivité, ou la possessivité envers des objets, des gens et la nourriture.

De plus, de nombreux problèmes de comportement proviennent de problèmes de santé. C’est pourquoi si vous remarquez des changements soudains dans l’attitude de votre chien et que vous observez des signes de l’inconfort ou des douleurs, mieux vaut l’emmener chez le vétérinaire afin de savoir ce qui lui arrive.

L’alimentation

Une partie des problèmes de possessivité est dû à ce qu’à un moment de sa vie le chien a souffert de faim. Voire même qu’il ne s’est pas bien socialisé alors qu’il mangeait. Nourrir votre chien plusieurs fois par jour avec une alimentation riche et variée vous évitera beaucoup d’inconvénients. Notamment qu’il se lasse de manger toujours la même chose.

 

La race

Lorsqu’il s’agit de comprendre la psychologie canine,  vous devez comprendre c’est que l’on entraîne le chien et non la race. Les sujets liés à l’éducation et à la santé mentale des animaux de compagnie s’appliquent pareillement à toutes les races. Exercice, tendresse, alimentation et socialisation sont les bases fondamentales pour avoir un chien équilibré et heureux.