Les chiens d'intervention spécialisés dans le sauvetage ! Que savez-vous d'eux ?

07 juin, 2018
Pendant les séances d'entraînement, les chiens d'intervention associent l'action de trouver quelqu'un ou quelque chose de dissimulé à une récompense. C'est donc ce que l'on appelle le renforcement positif.

Ce sont les Suisses qui mirent en place le camp d’entraînement pour les chiens d’intervention spécialisés dans le sauvetage et la traque. D’ailleurs, c’est tout à fait naturel étant donné que les disparitions de personnes dans les Alpes sont plutôt fréquentes. Voici quelques informations sur ces animaux.

L’histoire des chiens d’intervention spécialisés dans le sauvetage et la traque

La recherche et la traque ont toujours été associées aux chiens. En particulier tout ce qui est lié à la cynégétique. Cependant, c’est lors de la Seconde Guerre mondiale que leur plein potentiel a été démontré.

L’utilisation du Berger Allemand, tout comme celle des autres chiens spécialisés dans la recherche de survivants parmi les décombres, a créé une opportunité pour l’utilisation des chiens pendant les catastrophes et les disparitions.

statue d'un chien policier

À partir de 1950, après la période la plus difficile d’après-guerre en Europe, plusieurs écoles spécialisées dans la formation de chiens de sauvetage et de traque virent le jour. Cela fut tout particulièrement le cas en Suisse et en Allemagne.

En Espagne, les premières unités furent mises en place dans les années 80 selon le protocole de la Croix-Rouge d’Hambourg. Cette méthode comportait quatre phases d’entraînement :

  • une prison avec des figurants,
  • des caisses ou des conteneurs,
  • des figurants dans des cachettes,
  • la recherche avec des entraves.

Comment le chien procède-t-il pour la recherche et la traque ?

On a tendance à penser que le chien cherche des traces. Ainsi, si on lui montre un vêtement de la personne disparue, alors le chien sera capable de suivre son odeur jusqu’à la retrouver. Toutefois, cela n’est pas possible lorsque l’identité de la personne est inconnue. Ou alors, tout simplement lorsqu’il n’y a aucun objet appartenant à l’individu à disposition.

Dans les écoles d’intervention, on enseigne aux chiens à différencier les odeurs des personnes qui sont présentes et visibles. On leur enseigne également à détecter celles qui ne sont pas visibles, mais qu’ils peuvent sentir.  En définitive, cela simule la situation des personnes enterrées sous des décombres ou dans des cachettes.

Un Colley à poils longs lors d'un exercice d'intervention

Lorsque le chien détecte la personne ou  l’objet recherché, comme c’est le cas lors de l’entraînement des chiens renifleurs de drogue ou détecteurs d’explosifs, il se met à aboyer. Pendant les séances d’entraînement, le chien associe l’action de trouver quelqu’un ou quelque chose de dissimulé à une récompense. C’est donc ce que l’on appelle le renforcement positif.

Quel chien est le plus adapté pour la recherche ?

La réponse à cette question est simple : c’est le chien ayant été le mieux dressé. On a tendance à penser que les chiens d’intervention spécialisés dans le sauvetage et la traque doivent être des Bergers Allemands ou des chiens courants. Toutefois, il existe des centaines d’exemples d’autres races de chiens capables d’accomplir les mêmes tâches. Par exemple, il y a Albatros, le chien de la brigade antipoison.

Ainsi, même si la race n’est pas déterminante pour le sauvetage et la traque, voici quelques précisions sur les qualités nécessaires à ce genre de chiens spécialisés :

  • Le chien doit être de nature attentive. Il doit être réactif et motivé.
  • L’animal doit avoir une forte résolution et être prêt à prendre des initiatives pour résoudre des problèmes. Toutes ces qualités s’acquièrent avec du temps et de la patience.
  • Le chien doit éprouver le désir de plaire à son maître ou au dresseur. Cela veut donc dire qu’en plus de rechercher le renforcement positif et par exemple d’apprécier les friandises, le chien doit vouloir satisfaire son maître.
  • L’animal doit être constant. Parfois, localiser une personne ou un objet peut s’avérer compliqué, voire même frustrant. Le chien doit être persistant sans jamais perdre sa motivation lors des recherches.
  • Le chien doit être résistant et robuste. Un chien spécialisé dans la recherche et la traque, en particulier lorsqu’il s’agit de sauvetage, doit être infatigable. En effet, l’animal doit avoir des capacités physiques exceptionnelles et une grande force.