Pourquoi mon chien grogne-t-il lorsqu'il joue ?

Lorsqu'un chien grogne pendant le jeu, il n'y a en principe aucune raison de s'inquiéter. Cependant, il faut savoir distinguer ce grognement de celui qui indique qu'une agression est sur le point de se produire.
Pourquoi mon chien grogne-t-il lorsqu'il joue ?

Dernière mise à jour : 14 octobre, 2021

Les chiens ne communiquent pas comme nous, mais presque. Leur langage non verbal est presque aussi efficace pour transmettre des informations que notre communication. Mais comme dans tout échange, il peut y avoir des malentendus. Que faites-vous lorsque votre chien grogne pendant le jeu ? Arrêtez-vous de jouer ? Vous mettez-vous en colère ?

Il peut sembler contradictoire qu’un chien émette des vocalises menaçantes lors d’une activité ludique. C’est pourquoi nous vous expliquons ici à quoi ce comportement est dû. Le grognement du chien peut être nuancé !

La communication canine

Les chiens communiquent entre eux avec une grande variété de postures, de mouvements et de vocalisations. Parmi ces dernières, figurent les grognements, dont la fonction principale est celle d’avertir. Lorsqu’un chien grogne, il indique à un autre qu’il risque de l’attaquer si ce dernier ne cesse pas de faire ce qu’il est en train de faire.

Par ailleurs, le jeu constitue une partie importante de l’apprentissage du chien et de sa vie ludique. Il nous arrive de jouer en adoptant des rôles et en imitant un comportement ; les chiens le font aussi d’une certaine manière. En effet, lorsqu’ils jouent entre eux, il est courant de les voir grogner, se mordre et aboyer les uns contre les autres, alors qu’ils ne se battent pas.

Les chiots apprennent à communiquer à travers le jeu.

Un chien agressif après l'accouchement.

Pourquoi un chien grogne-t-il ?

La signification la plus fondamentale du grognement du chien est l’avertissement. Comme nous le disions plus haut, avec un grognement, le chien indique qu’il est contrarié ou qu’il se sent menacé et que si l’autre ne se retire pas, il pourrait l’attaquer.

C’est-à-dire que le grognement est également une manifestation d’agacement et de réticence face à une situation. Cet agacement peut être dû à la compétition pour les ressources ou pour une toute autre raison.

Cependant, les chiens peuvent grogner pour d’autres raisons. Les maîtres doivent donc être en mesure de différencier les nuances pour communiquer plus efficacement avec leur animal. Voyons cela plus en détail.

L’interprétation du grognement du chien

Alors comment faire la différence entre un grognement d’avertissement et un grognement ludique ? La clé est dans la situation et le reste du langage corporel du chien. Voici la meilleure façon de les différencier :

  • Grognement ludique : le grognement ludique n’est pas accompagné d’autres signes avant-coureurs d’avertissement. Par exemple : ses poils ne seront pas hérissés et il ne vous montrera pas ses dents. Le chien ne vous fera aucun mal.
  • Grognement d’avertissement : lorsque le chien avertit quelqu’un que ce qu’il fait le dérange, le reste de son langage corporel sera cohérent avec cette sensation. Par conséquent, vous constaterez qu’il refuse de jouer, qu’il montre ses dents, que son corps est en tension et que ses oreilles sont tournées en arrière, entre autres signes.
  • Grognement de douleur : Par ailleurs, un chien peut aussi grogner lorsqu’une partie de son corps lui fait mal. Ce grognement est facile à identifier, car il s’agit d’un comportement qui apparaît soudainement et qui ne semble pas répondre à quoi que ce soit de visible au premier abord. Un contact physique en vue de localiser la douleur permettra de confirmer cela.

Que faire si mon chien grogne quand il joue ?

Vous n’avez rien à craindre face à un grognement ludique : c’est un comportement naturel. Mais comment distinguer quand un grognement ludique est en train de devenir un avertissement ? Et si deux chiens se battent et que vous ne vous en rendez pas compte ?

Tout d’abord, n’ayez crainte. Lorsque deux chiens se battent, la situation est facile à identifier, puisque les vocalises sont beaucoup plus intenses et les agressions physiques ne tardent pas à se manifester. Maintenant, séparer les chiens au milieu d’un combat est difficile et dangereux, il faut donc éviter à tout prix d’en arriver là.

Voici quelques conseils pour faire la distinction entre un comportement problématique et un comportement normal. Si vous les suivez, vous pourrez identifier à temps quand le jeu devient dangereux :

  • Si le grognement est ludique, n’intervenez pas : votre chien interagit normalement et vous n’avez rien à faire.
  • Si vous remarquez un grognement d’avertissement, il sera temps d’agir : retirez votre chien de la situation ou mettez fin au jeu si c’est avec vous qu’il joue.
  • Il se peut qu’un autre chien grogne contre votre chien : dans ce cas, vous devez également intervenir, car si votre chien ne s’est pas arrêté tout seul de faire ce qui dérange son camarade de jeu, c’est qu’il interprète mal ses signaux et pourrait être victime d’une agression.
  • Si le chien commence à devenir agressif, interrompez le jeu : identifiez ce qui peut le déranger. Interrompre le jeu est un bon moyen de contrôler son comportement, car il comprendra que vous ne voulez pas interagir avec lui s’il mord ou grogne.
  • Enseignez-lui à venir près de vous quand vous voulez qu’il s’éloigne d’une situation tendue : pour permettre à votre chien de sortir plus facilement d’une situation tendue sans avoir à intervenir physiquement, apprenez-lui un ordre qui lui permettra de focaliser son attention sur vous et sur votre renforcement positif.
  • Consultez un éducateur canin : Si le comportement de grognement devient chronique ou que votre chien ne communique pas correctement, il est essentiel de consulter un expert pour vous aider à résoudre le problème.
Le langage corporel chez le chien est très clair.

Peu importe à quel point votre chien est bon, le jeu et la socialisation doivent toujours être supervisés. Comme chez les humains, un chien peut plus ou moins bien s’entendre mieux avec un de ses congénères. Par conséquent, pour éviter les accidents, gardez un œil sur les relations de votre compagnon canin.



  • Tami, G., & Gallagher, A. (2009). Description of the behaviour of domestic dog (Canis familiaris) by experienced and inexperienced people. Applied Animal Behaviour Science120(3-4), 159-169.
  • Faragó, T., Takács, N., Miklósi, Á., & Pongrácz, P. (2017). Dog growls express various contextual and affective content for human listeners. Royal Society open science4(5), 170134.
  • Faragó, T., Pongrácz, P., Range, F., Virányi, Z., & Miklósi, Á. (2010). ‘The bone is mine’: affective and referential aspects of dog growls. Animal Behaviour79(4), 917-925.