Psychologie appliquée dans le dressage des chiens

10 décembre, 2018
Cette technique pédagogique prend en compte la personnalité des chiens, augmentant par la même l'efficacité de leur éducation. L'utilisation du renforcement positif est la clé de cette méthode.

Éduquer un animal de compagnie n’est pas une chose à prendre à la légère. Cet enseignement déterminera en effet le comportement futur de l’animal. La psychologie appliquée dans le dressage des chiens est très importante. Identifier leurs pensées et leurs émotions peut en effet nous aider à mieux les éduquer.

Qu’est-ce que la psychologie appliquée dans le dressage des chiens ?

Il ne s’agit pas d’une nouvelle mode parmi les célébrités ou quelque chose du genre. Certaines études démontrèrent en effet la relation existante entre l’éducation des chiens et la psychologie canine. Il existe même des livres dans lesquels nous pouvons en apprendre davantage sans pour autant être des professionnels.

Il s’agit fondamentalement d’enseigner certains exercices d’obéissance basiques en tenant compte de la personnalité de l’animal. Cela peut s’avérer compliqué pour certains, notamment s’il s’agit d’un chiot arrive à la maison. Mais pour d’autres, qui possèdent leur animal de compagnie depuis des années, cela correspondra peut être à ce qu’ils recherchaient pour apprendre des choses nouvelles ou modifier certains comportements.

Nous devons brièvement parler de “l’éducation positive” pour parler de la psychologie appliquée dans le dressage des chiens. L’éducation positive consiste à éliminer les punitions et à opter pour des récompenses lorsque l’animal fait les choses correctement.

Ce type d’éducation canine changea le paradigme de l’enseignement. Les dresseurs se rendirent compte en effet qu’un animal comprend mieux s’il est récompensé que s‘il est puni. Pourquoi ? Parce qu’il est négatif de relier l’enseignement à un traumatisme ou à quelque chose de “douloureux”.

Le respect des animaux est par ailleurs fondamental. Cela constitue le reflet de qui nous sommes en tant que personnes. Nous ne sommes néanmoins pas mauvais parce que nous crions sur un chien qui commet une bêtise. Nous devons seulement éviter ce type de réaction.

psychologie appliquée dans le dressage des chiens

Le dressage des chiens ne reposait autrefois pas sur la notion de respecterLes méthodes positives se répandirent donc très rapidement à travers le monde et sont aujourd’hui les seules à prospérer.

Beaucoup de “nouveaux” dresseurs utilisent les croquettes et les friandises pour récompenser les bons comportements. Certains “anciens” durent se moderniser pour ne pas être délaissés. Les extrêmes ne sont évidemment jamais bons. L’équilibre est fondamental.

C’est à ce moment-là que nous parlons de psychologie appliquée dans le dressage des chiens. Chaque animal a un profil différent. N’utilise qu’une méthode – positive ou négative – ne fonctionne dès lors pas toujours. Nous tendons à éviter les punitions. Il est cependant parfois nécessaire d’utiliser un ton un peu plus impératif pour que l’animal apprenne.

Comment utiliser la psychologie dans le dressage des chiens ?

Sans devenir des dresseurs professionnels, nous pouvons enseigner à notre chien ce que nous voulons qu’il apprenne en se basant sur la psychologie canine. Une des erreurs qui peut être commise en recourant à la récompense est de profiter de cette dernière. Le chien n’apprendra en effet pas. Il agira simplement pour obtenir la récompense.

psychologie appliquée dans le dressage des chiens

Il serait par ailleurs en droit de ne pas respecter nos ordres si nous ne disposons pas de récompenseUn autre point est très important ici. L’animal ne saura que faire si nous lui donnons une friandise car il ne réfléchira pas à la façon de se comporter mais à ce qu’il recevra en retour.

Il est donc nécessaire de combiner des techniques positives avec certaines techniques un peu plus “neutres”. Autrement dit, sans recourir à la violence, user d’une voix ferme et d’un langage corporel qui indiquent à l’animal qu’il doit écouter.

Il existe plusieurs techniques pour que le chien réponde à nos appels, reste tranquille ou marche à nos côtés. Cela dépend de la personnalité de l’animal et de la sensibilité du maître. Ce dernier devra savoir quand utiliser chaque type d’enseignement. Il suffit de connaître un peu votre animal et de faire ce qui est le mieux pour lui !

 

Barrera, G., Elgier, Á., Jakovcevic, A., Mustaca, A., & Bentosela, M. (2009). Problemas de comportamiento en los perros domésticos: aportes de la psicologia del aprendizaje. Revista de Psicología.