Quelles activités faire avec un chiot trop jeune pour sortir de la maison ?

11 mai, 2018
La phase d'apprentissage d'un chiot commence dès qu'il arrive dans la famille.

Bien que le chiot ne puisse pas encore se promener dans la rue à cause du calendrier de vaccination à respecter, il est primordial et obligatoire que le maître se charge de son éducation dans le domicile familial. De plus, les chiots ont tendance à être avides d’expériences et à vouloir apprendre de nouvelles choses.

Une des préoccupations les plus communes lors de l’adoption d’un chiot, est que pour des raisons de santé, au début, il n’est pas autorisé à sortir dans la rue. De nombreuses personnes ne savent pas quoi faire avec un chiot qui n’est pas encore autorisé à aller se promener dans la rue. A cause de cela, certaines personnes vont même jusqu’à retarder son dressage. Ainsi, il n’apprend pas tout de suite à faire ses besoins dans un endroit concret. Ou alors, il n’est habitué que plus tard à la laisse. Cependant, tout cela n’est pas nécessaire.

Le calendrier de vaccination et la période de socialisation

Normalement, les chiots sont adoptés entre leur huitième et neuvième semaine de vie. C’est parce qu’à cet âge ils commencent à ne plus trop dépendre de leur mère. De plus, bien qu’ils tètent encore, ils commencent à manger d’autres aliments. Cependant, ils ne sont pas encore prêts à sortir dans la rue car ils n’ont pas leur calendrier de vaccination à jour.

Ce dernier dépend de chaque vétérinaire et de la législation en vigueur dans le pays de résidence. Cependant, en règle générale, le dernier vaccin empêchant le chiot de sortir dans la rue a lieu dans le courant de la douzième semaine de vie. Ainsi, vous vous retrouvez avec un mois entier durant lequel votre chiot n’est pas autorisé à sortir dans la rue.

D’un autre côté, c’est aussi la meilleure période d’apprentissage dans la vie de votre chien. En effet, il est en période critique de socialisation. En d’autres mots, c’est l’époque durant laquelle il apprend comment se comporter avec son entourage et les autres chiens. Cette étape commence à la troisième semaine et se termine plus ou moins à la quatorzième.

Un chiot basset court

Ainsi, vous pouvez et devez apprendre à votre chiot comment se comporter en dehors de la maison. Tout cela, bien qu’il n’ait pas encre le droit de sortir. Vous trouverez ci-dessous quelques idées.

Commencez à le préparer aux promenades

Bien que le chiot ne puisse pas encore sortir dans la rue, ce n’est pas un obstacle pour son apprentissage concernant le port du harnais ou la marche en laisse. Si la première fois qu’il porte un harnais correspond à la première fois où il sort dans la rue, votre chien sera confronté à plus de stimulations qu’il ne peut gérer.

Bien qu’il ne puisse pas sortir dans la rue, apprenez-lui à porter le harnais. Commencez par lui faire porter quelques minutes par jour. Surtout, faites-lui faire des activités pendant ce laps de temps. Par exemple, faites-le jouer ou manger de façon à ce qu’il comprenne que le port du harnais est quelque chose de normal. De cette façon, il ne l’assimilera pas à quelques choses d’excitant qui se met juste avant de partir en promenade ou comme un châtiment.

Un bouledogue français brun assis avec un harnais et une laisse regarde sa maîtresse

Ça y est, votre chiot considère le port du harnais comme quelque chose de normal. Maintenant, il est temps de lui enseigner à marcher en laisse. Les premières fois qu’il se retrouvera attaché, il sera incapable de marcher. Il ne saura pas non plus se déplacer sans effectuer de mouvements brusques. La maison est donc l’endroit parfait pour lui apprendre à se déplacer sans tirer.

Apprenez-lui les ordres basiques

Comme pour les enfants, son cerveau absorbe les informations comme une éponge. C’est le moment idéal pour lui apprendre les ordres basiques. Il lui suffira de quelques répétitions pour retenir. Bien que les ordres les plus communément enseignés soient ceux pour s’asseoir ou se coucher ; les plus utiles, lorsqu’il aura droit de sortir dans la rue, seront le rappel et à lâcher ce qu’il a dans la bouche.

un chiot labrador sur un siège

Gardez à l’esprit que son corps est encore tout jeune. Il ne suffit que de quelques répétitions avant que ses articulations ne commencent à lui faire mal. Rappelez-vous aussi d’utiliser le renforcement positif pour accélérer l’apprentissage et déguiser la discipline en une activité durant laquelle il s’amuse.

Présentez-lui de nouveaux stimuli

Si vous avez un chiot qui ne peut pas encore sortir pour explorer les nouveautés, faites en sorte que les nouveautés viennent à lui. Présentez-lui de nouvelles personnes d’âges et d’aspects différents.

C’est le moment idéal pour passer quelques appels. Essayez de convaincre les grands-parents ou les petits-enfants de venir vous rendre visite. Lui faire connaître des gens différents de ceux qu’il y a habituellement à la maison est fondamental pour le préparer aux sorties dans la rue.

Vous pouvez également inviter un chien adulte équilibré, sain et ayant ses vaccins à jour à venir à la maison. Il y a des choses que seuls les chiens peuvent s’apprendre entre eux. Par exemple, les présentations ou les sessions de jeux sont propres aux chiens.

une femme joue avec un jeune labrador

Vous pouvez même pousser ces présentations un peu plus loin. En effet, vous pouvez lui présenter des chats, des oiseaux ou d’autres animaux. Laissez-le faire connaissance avec les différents bruits et musiques. Bien qu’il soit encore trop jeune pour pouvoir rester seul à la maison, habituez-le à faire quelque chose seul dans une pièce. Arrangez-vous pour que celle-ci soit différente de celle dans laquelle vous vous trouvez.

Gardez à l’esprit que tous les stimuli et la connaissance de nouvelles personnes doivent se faire en douceur. Commencez avec des choses qui ne sont pas trop intenses. Ou alors, à chaque fois pour une courte durée. Il faudra également que vous le laissiez se reposer entre deux stimuli différents. De plus, si à un moment donné vous vous rendez compte que c’est trop pour lui et qu’il veut s’en aller, il faut que vous le laissiez s’éloigner. Cette période de dressage doit rester quelque chose de positif. En aucun cas elle doit être perçue comme obligatoire ou oppressante.

Les premières promenades

Enfin, le vétérinaire vous apprend que votre chiot est enfin à jour avec ses vaccins. Il peut donc sortir dans la rue. A partir de là, il faudra que vous effectuiez cette tâche par petits bouts. La rue est un endroit très différent de la maison. Dehors, il y a beaucoup de nouveaux stimuli auxquels il prêtera attention.

un jeune chien joue avec un chat

Lors des premières promenades, il ne saura pas encore qu’il peut faire ses besoins dehors. Il se peut même qu’il refuse de marcher au début. Promenez-le plusieurs fois par jour. Cependant, à chaque fois pour une courte durée. Ainsi, la première semaine, des promenades de dix minutes seront amplement suffisantes. Ne le forcez pas à faire quelque chose qu’il ne veut pas faire et laissez-le explorer à sa guise.

Les chiots sont très intelligents. Ils sont avides de connaissances. Il n’y a donc aucune raison de ne pas en profiter. Exploitez le moment où le chiot n’a pas encore le droit de sortir de la maison.  Il y a énormément de choses que votre chiot peut apprendre et expérimenter depuis l’intérieur de votre maison.