5 curiosités sur les mammifères

Peu importe le nombre de recherches sur le sujet, il y aura toujours de nouvelles choses surprenantes à apprendre sur les mammifères qui peuplent la Terre.
5 curiosités sur les mammifères

Dernière mise à jour : 04 avril, 2021

Bien que ce groupe d’animaux auquel appartient l’homme soit très connu, il existe encore des curiosités sur les mammifères qui pourraient vous surprendre. Cette classe d’êtres vivants est apparue sur Terre il y a environ 205 millions d’années. Ainsi, pendant une longue période, nos ancêtres ont même vécu avec des dinosaures.

Un mammifère se caractérise par le fait que son corps est couvert de poils, qu’il a le sang chaud, qu’il a des glandes mammaires qui produisent du lait et qu’il transporte ses petits pendant son développement à l’intérieur du corps. On estime que près de 5 500 espèces de mammifères ont été décrites, la plupart placentaires.

Alors, que peut-on découvrir de plus sur ces animaux ? Nous vous invitons à découvrir ci-après quelques curiosités sur les mammifères peu connues du grand public. Ne le smanquez pas.

1. Le plus gros animal de la planète Terre est un mammifère

Les dinosaures sont connus pour être les plus gros animaux qui aient jamais peuplé la Terre. En effet, ils avaient besoin d’une altitude plus élevée pour survivre dans une atmosphère trop riche en oxygène. Depuis, les êtres vivants ont réduit leur taille, aux dimensions connues aujourd’hui.

Actuellement, le plus gros animal du monde est la baleine bleue (Balaenoptera musculus), un mammifère marin. Il peut mesurer entre 24 et 27 mètres de long et peser entre 100 et 120 tonnes. Rien que la langue d’une baleine bleue pèse comme un éléphant d’Afrique.

La reproduction des baleines.

2. Le long cou de la girafe, l’une des curiosités sur les mammifères

Il ne fait aucun doute que le cou de la girafe est le plus long parmi les mammifères. En plus de l’aspect curieux qu’il donne à cet animal, ce cou inhabituel implique quelques complications à l’heure de boire et d’interagir avec l’environnement. Mais il a un sens évolutif : c’est une grande arme offensive pour décider qui est le plus apte pour copuler.

A part cela, le plus curieux du cou des girafes est qu’il ne possède que 7 vertèbres – les vertèbres cervicales -, le même nombre que chez l’homme et chez les autres mammifères. La différence est que ces vertèbres sont en fait allongées, ce qui fait que ces animaux ont un cou anormalement long.

Girafes et théorie de la recherche de nourriture optimale.

3. Des animaux toujours éveillés

Parmi les mammifères, il y a un groupe d’animaux qui restent toujours éveillés. Cela signifie-t-il qu’ils ne dorment pas ? Non ! Mais ils ont une stratégie particulière pour dormir et être constamment en alerte.

Étonnamment, nous parlons de dauphins. Ces mammifères marins ont la capacité de détendre un hémisphère cérébral tandis que l’autre continue son activité. 

Une question se pose alors : comment les dauphins savent-ils ce qu’est un rêve et ce qu’est la réalité ? Selon les scientifiques, les dauphins ne doivent sans doute pas rêver, car différencier un rêve de la réalité peut être très compliqué.

Curiosités sur les mammifères.

4. La vie sexuelle active, encore une autre curiosité sur les mammifères

De manière générale, les mammifères sont des animaux très sexuellement actifs. Beaucoup d’espèces copulent à des moments spécifiques de l’année, d’autres le font tout au long de l’année.

Les bonobos, par exemple, utilisent la sexualité et l’acte sexuel lui-même comme une forme de communication et pour éviter les conflits. La question de la reproduction reste donc en arrière-plan. Les dauphins, eux, copulent également à la recherche de plaisir sexuel – et pas seulement comme stratégie pour avoir une progéniture.

D’autres mâles de certaines espèces, comme le lion, sont capables de s’accoupler plus de 100 fois par jour avec une seule femelle pour assurer une progéniture. La probabilité que de nombreux œufs soient fécondés dans un court laps de temps est ainsi plus grande.

Curiosités sur les mammifères.

5. Les ours polaires ne sont pas blancs

Il est facile de trouver des informations sur l’ours polaire et ses caractéristiques pour résister au froid. Nombreuses sont les personnes qui savent que ces animaux ont la peau noire, bien que les poils soient blanchâtres. Cependant, vous serez surpris d’apprendre que le pelage de l’ours polaire n’est pas blanc.

Les fibres capillaires du duvet de cette urside sont transparentes, c’est-à-dire qu’elles n’ont aucune couleur. L’apparence blanche est une illusion causée par la lumière. Ce type de fourrure creuse permet à l’air de s’installer et de se réchauffer, créant ainsi une couche d’air chaud qui aide l’ours à maintenir sa température.

L'une des curiosités des mammifères est que les ours polaires ne sont pas blancs.

Vous venez de découvrir quelques curiosités méconnues sur les mammifères. Bien que ce ne soit pas le groupe d’espèces le plus diversifié qui existe, les différents mammifères présentent des adaptations si particulières qu’ils ne cesseront d’étonner ceux qui veulent les connaître un peu plus. 

It might interest you...
Un chien hérite de 5 millions de dollars de son maître
My AnimalsLisez-le dans My Animals
Un chien hérite de 5 millions de dollars de son maître

La nouvelle a été reprise dans les médias américains : un chien border collie devint millionnaire en héritant de 5 millions de dollars de son défun...



  • Undefined. 2018. Balaenoptera musculus (errata version published in 2019). The IUCN Red List of Threatened Species 2018: e.T2477A156923585.
  • Mukhametov, L. M. (1987). Unihemispheric slow-wave sleep in the Amazonian dolphin, Inia geoffrensis. Neuroscience letters, 79(1-2), 128-132.
  • Solounias, N. (1999). The remarkable anatomy of the giraffe’s neck. Journal of Zoology, 247(2), 257-268.