Les différences entre les loups, les renards et les coyotes

Bien que similaires à première vue, ces canidés se distinguent facilement. La taille et la constitution physique sont des aspects clés pour établir les différences essentielles entre les renards, les coyotes et les loups.
Les différences entre les loups, les renards et les coyotes

Dernière mise à jour : 16 juin, 2021

Les canidés constituent une famille très diversifiée de mammifères carnivores, avec environ 34 espèces actuelles. La plupart ont une silhouette similaire, ce qui permet de les identifier très facilement en tant que membres de la même famille. Mais ce trait peut aussi rendre difficile la distinction entre chacun d’eux. Pouvez-vous citer des différences entre les loups, les renards et les coyotes ?

Dans cet article, nous vous présenterons les plus importantes. Il faut toutefois noter que ces noms communs désignes de nombreuses espèces différentes. Pour éviter toute confusion, nous parlerons de 3 espèces en particulier : le loup gris (Canis lupus), le renard roux (Vulpes vulpes) et le coyote (Canis latrans). Continuez à lire et vous pourrez distinguer parfaitement ces espèces.

La distribution géographique de chaque espèce

Savoir où vivent les animaux facilite grandement leur identification. C’est donc la première des différences entre les loups, les renards et les coyotes que nous allons aborder.

Les renards et les loups ont l’une des distributions les plus larges parmi tous les mammifères. Ils couvrent la majeure partie de l’hémisphère nord.

On trouve les loups dans presque toute l’Eurasie, sauf dans les îles britanniques. On les trouve également au Canada et dans les États les plus au nord des États-Unis : Alaska, Minnesota, Wisconsin, Montana, Wyoming, Idaho, Washington et Oregon.

Les renards sont répartis dans toute l’Eurasie, certains pays d’Afrique du Nord (Maroc, Tunisie, Égypte, Soudan et Libye), tout le Canada et les États-Unis, en plus de l’Australie. Dans certaines parties de cette aire de répartition, ils ont été introduits par l’homme.

Les coyotes, eux, se sont répandus dans toute l’Amérique du Nord, à l’exception des régions les plus froides du Canada. On les trouve également dans certaines régions d’Amérique centrale. Ainsi, aucun coyote ne peut être aperçu en Europe, en Asie et en Afrique.

Un exemple de comportement agonistique chez le loup.

Les différences de taille entre les renards, les coyotes et les loups

Sans aucun doute, l’une des différences les plus claires entre les loups, les renards et les coyotes est la taille. Les loups sont de loin les plus gros, pesant de 18 kilos pour les plus petits spécimens à 79 kilos pour les plus gros.

Leur corps mesureentre 90 centimètres et 1,6 mètre de long sans compter la queue, qui peut mesurer environ 40 centimètres. En hauteur, les loups peuvent mesurer environ 80 centimètres. En personne, ces animaux sont beaucoup plus gros que ce qu’on imagine.

À première vue, les coyotes sont semblables aux loups, mais beaucoup plus petits. Ces mammifères pèsent entre 9 et 22 kilogrammes. Ils mesurent entre 81 et 94 centimètres de long sans la queue, qui mesure 40 centimètres, et entre 58 et 66 centimètres de haut.

Les renards sont les plus petits ; ils sont légèrement plus gros que les chats domestiques. Ils ne pèsent qu’entre 3 et 10 kg, et mesurent entre 45 et 86 centimètres de long sans la queue qui mesure entre 30 et 55 centimètres. Quant à leur hauteur, elle tourne autour de 40 centimètres.

L’aspect physique

Non seulement la taille différencie ces animaux, mais les couleurs et les proportions sont également distinctives. Les renards sont plus éloignés des deux autres espèces du point de vue évolutif, ce qui se traduit par une apparence plus facilement discernable.

Ces petits carnivores ont un pelage très voyant, qui en hiver est orange, long, dense et intense sur la majeure partie du corps. Les pattes et les oreilles sont noires, tandis que le bout de la queue, la partie ventrale du corps et le visage sont blanchâtres. En été, le pelage est similaire, mais plus court et moins visible.

En termes de proportions, les renards sont plus allongés et ont des pattes courtes que les deux autres espèces. Sa queue est la plus longue par rapport au corps, et aussi la plus épaisse, en raison de sa fourrure dense.

Les loups, eux, sont les plus robustes, larges et musclés de ces canidés. Leur tête, grosse et lourde, comprend de fortes mâchoires et un museau plus large que celui des deux autres espèces. Leurs oreilles sont plus petites et triangulaires. Leur fourrure est dense, surtout en hiver, mais pas aussi longue que celle des renards.

La coloration des loups varie et dépend de la situation géographique. Elle comporte généralement des nuances de blanc, de gris et de noir, mais peut également comporter des nuances de brun.

Le coyote est considérablement plus gracieux et plus mince que le loup. Il a de grandes oreilles et un museau fin, long et pointu. Sa fourrure, plus courte et moins dense, a généralement des tons bruns qui tirent vers le orange et des tons gris plus ou moins clair.

Un coyote regarde la caméra. Il existe de nombreuses différences entre les loups, les renards et les coyotes.

Comportement et régime alimentaire

Les loups sont des animaux très sociaux. Ils vivent en meutes hiérarchisées. À l’inverse, les renards sont éminemment solitaires. Les coyotes se situent entre les deux : ils peuvent être solitaires, mais ils forment aussi des groupes. Ces stratégies sociales se traduisent par des comportements très différents entre les 3 espèces.

Les loups organisent parfaitement leurs meutes pour attraper des proies qu’ils ne pourraient pas tuer séparément et qui nourriront tout le groupe. Ils se spécialisent principalement dans les ongulés de grande et moyenne taille, comme le cerf, le sanglier ou l’élan.

Malgré cela, ils n’hésitent pas à consommer tout autre petit animal et une quantité importante de fruits, de baies et de légumes. Ils peuvent également manger des charognes.

Les coyotes sont des prédateurs généralistes et très polyvalents. Ce sont principalement des carnivores qui se nourrissent de tout animal de petite ou moyenne taille qu’ils sont capables d’attraper. Il peut s’agir d’oiseaux, de mammifères, de reptiles, d’insectes, etc. Ce sont aussi de gros charognards, bien plus que les loups.

Aux abords des populations humaines, les coyotes profitent des déchets ou des ressources urbaines pour se nourrir. Ils peuvent même s’attaquer aux chats, comme l’expliquent certaines études.

Enfin, les renards sont omnivores. Les animaux qu’ils consomment sont principalement de petites proies, comme des rongeurs, des oiseaux, des reptiles ou encore des invertébrés. Les légumes peuvent constituer une partie importante de leur alimentation, ainsi que les baies, les fruits, les herbes et les tubercules.

Différences entre les renards, les loups et les coyottes.

Avec ces détails à l’esprit – et avec un peu de pratique – il vous sera facile d’identifier correctement l’un de ces canidés. Bien que souvent mal comprises, ces trois espèces sont fascinantes, précieuses et dignes de respect. Il y a beau avoir un conflit entre elles et les hommes, les préserver est essentiel.

Cela pourrait vous intéresser ...
Loups en danger d’extinction : les cas du loup rouge et du loup d’Ethiopie
My Animals
Lisez-le dans My Animals
Loups en danger d’extinction : les cas du loup rouge et du loup d’Ethiopie

Peu d'espèces de loups sont en danger d'extinction. Elles sont au nombre de deux. Cependant, tous sont plus ou moins menacés par les humains.