Bull arab : tout ce que vous devez savoir sur cette race de chiens

Le bull arab est un chien de chasse très connu dans son continent natal, l'Océanie. Au-delà de ces frontières, son profil est quelque peu diffus. C'est pourquoi nous vous invitons à le découvrir ici !
Bull arab : tout ce que vous devez savoir sur cette race de chiens

Dernière mise à jour : 28 août, 2021

Le bull arab n’est pas l’un des chiens les plus connus au monde. En fait, il est assez difficile de tomber sur un de ces chiens, car cette race est originaire d’Australie et il est rare de la trouver ailleurs sur la planète.

Ce chien, qui est le résultat d’un mélange de plusieurs races, est également connu sous d’autres noms. Parmi eux, figurent les suivants : arab, aussie pig dog, BA ou australian pig dog. Poursuivez donc votre lecture pour en savoir plus sur ce chien !

L’origine du bull arab

La naissance du bull arab est relativement récente : il est apparu dans les années 70 du siècle dernier en Australie. C’est Mike Hodgens qui a créé cette race : cet éleveur cherchait à obtenir un chien grand, fort, rapide et doté d’une grande capacité olfactive pour le pistage.

Plus précisément, son objectif était d’obtenir le chien parfait pour la chasse au sanglier. C’est pourquoi, en plus d’un bon odorat, la force était un autre critère essentiel. Après avoir obtenu le spécimen recherché, il a cessé de l’élever dans les années 80. Ce sont d’autres éleveurs qui ont pris le relais.

Bien que cette ne soit pas établie comme un standard, on considère que le bull arab a hérité des caractéristiques de différentes races :

  • 25 % du pointer anglais ou du braque allemand, en raison de son intelligence et de son odorat.
  • 25 % du lévrier, pour sa vitesse et sa vue.
  • 50 % du bull terrier, dont il a hérité la force de la morsure.

Dans les lignées ultérieures, des bull arabs ont également été obtenus à partir de croisements entre des mastiffs et des bloodhounds. Comme vous le verrez ci-dessous, les caractéristiques du bull arab le différencient beaucoup des autres races.

Caractéristiques physiques

Le bull arab est un chien qui fait partie du groupe des grands chiens. Cela se justifie par ses mensurations : les mâles mesurent environ entre 63 et 69 centimètres, et les femelles entre 61 et 66 centimètres, des chiffres non négligeables. Son poids peut varier entre 32 et 42 kilogrammes, selon la taille et le sexe.

Son corps est très fort et proportionné. Son dos est droit. Son cou, qui est de longueur moyenne, est quelque peu cambré. Ses pattes arrière se distinguent par leur force, une caractéristique idéale pour courir pendant la chasse et le pistage.

Sa tête est de taille moyenne. La couleur de ses yeux varie en fonction du pelage. Ses oreilles sont tombantes. Sa queue, dont la longueur est adaptée à la taille de son corps, est effilée. Son museau est foncé. Quant à ses pattes, elles ont une forme ovale et ses doigts sont pliés.

Le pelage du bull arab

Le pelage de ce chien est lisse et court. Les spécimens élevés après plusieurs générations dans des climats froids ont un double pelage. Ce pelage est généralement de couleur crème ou à prédominance blanche, et peut avoir des taches de couleur plus foncée.

Les autres couleurs possibles sont les suivantes : noir, argenté, rouge, beige, tigré ou foie. Cette dernière possibilité est l’une des plus appréciées, le museau étant de couleur rouge.

Caractère et comportement

En général, le bull arab est un chien calme et indépendant. Il est qui plus est loyal et et amical, y compris avec les jeunes enfants et les étrangers.

Bien entendu, pour atteindre cet équilibre mental, deux points sont très importants. L’un d’eux est l’exercice physique, car le bull arab est un animal très actif. Étant habitué à la chasse, il a besoin de libérer beaucoup d’énergie quotidiennement.

L’autre point est la socialisation. Comme tous les chiens, ces gros chiens nécessitent une bonne socialisation. Autrement, ils peuvent devenir quelque peu agressifs dans des situations stressantes pour eux. Rappelons que le bull arab a été créé pour la chasse, il peut donc se montrer dominant et potentiellement agressif.

D’autre part, son museau lui confère également une grande capacité de pistage dans les missions de recherche et de sauvetage. Ce sont des chiens toujours en alerte, ils sont donc également appropriés pour la surveillance.

L’éducation du bull arab

En raison de son intelligence et de son habileté, l’entraînement du bull arab n’est pas compliqué. Bien sûr, il faudra faire preuve de constance et utiliser le renforcement positif comme méthode d’apprentissage.

En plus de lui enseigner les indications comportementales de base, comme répondre à votre appel, ne pas tirer sur la laisse lors des promenades ou respecter un « non », il faut consacrer beaucoup de temps à la socialisation.

A partir de 8 semaines, le chien doit être exposé (petit à petit) à différents environnements, situations, personnes, animaux, etc. pour qu’il se familiarise avec tout cela. Un aspect important à retenir est que ce chien a un fort instinct de chasse, donc lorsqu’il partage une maison avec d’autres animaux de compagnie – des lapins par exemple – il vaut mieux qu’ils ne les considèrent pas comme des proies.

Ces chiens peuvent vivre en harmonie avec d’autres animaux de compagnie, mais idéalement, ils devraient vivre ensemble dès leur enfance. Même ainsi, et malgré une bonne socialisation, il est préférable de surveiller le bull arab lorsqu’il est a proximité d’autres animaux. Il est aussi recommandé d’utiliser une muselière et une laisse pendant les promenades dans les espaces publics.

Gardez à l’esprit que les chiens de cette race ont un fort caractère dominant. Le maître d’un bull arab doit donc exercer son rôle de leader avec fermeté, mais jamais de manière agressive. Il faut toujours avoir recours au renforcement positif.

Les soins à prodiguer au bull arab

L’un des principaux soins qui doivent être prodigués au bull arab est l’activité quotidienne, à la fois physique et mentale. Une personne qui souhaite avoir l’un de ces chiens comme animal de compagnie doit être consciente de cela et s’y engager.

Si le bull arab n’a pas la possibilité de faire de l’exercice et manque de liberté, il accumulera de l’énergie. Cette accumulation peut se traduire par un comportement destructeur, des aboiements incessants et une agression ciblée, une situation à éviter à tout prix.

Parlons maintenant nourriture. Ce chien a besoin d’une alimentation équilibrée et complète qui réponde à tous les besoins nutritionnels qu’un chien de sa taille exige. Il faudra également tenir compte de l’âge du chien. Aussi, de l’eau fraîche doit toujours être à sa disposition.

Enfin, les visites régulières chez le vétérinaire sont importantes. Il faut respecter le calendrier de vaccination et penser à la vermifugation interne et externe.

Bain et brossage

Le pelage de ce chien est court, il est alors inutile de suivre une routine de brossage quotidienne. Brossez-le une à deux fois par semaine pour éliminer les poils morts et la saleté.

Quant aux bains, ils ne sont nécessaires que lorsque le chien est vraiment sale. Il ne faut pas lui donner plus d’un bain par mois. Et bien entendu, vous devez utiliser un shampoing spécifiquement conçu pour les chiens.  Pendant le bain, vérifiez ses oreilles, afin de prévenir les infections.

La coupe des ongles est également une tâche qui doit être effectuée régulièrement chez les chiens, bien que, dans le cas du bull arab, il soit tout à fait normal qu’ils les maintiennent longtemps à une taille appropriée. En effet, il les lime naturellement pendant ses promenades.

Santé et maladie

De manière générale, le bull arab est un chien assez fort et en bonne santé, et peut vivre entre 12 et 15 ans. Cependant, diverses maladies peuvent le toucher. Parmi elles, figurent les suivantes :

  • Luxation de la hanche, très fréquente chez les grands chiens.
  • Dilatation gastrique, une autre maladie commune chez les grands chiens.
  • Cataracte.
  • Épilepsie.
  • Cryptorchidie, l’une des maladies testiculaires les plus courantes.
  • Luxation du cristallin.
  • Attaque parasitaire, qui peut provoquer des allergies cutanées ainsi que des dermatites aiguës.

Quelques curiosités sur le bull arab

En guise de conclusion, voici quelques faits curieux sur ce chien australien :

  • Il n’est pas facile de le voir en dehors de l’Australie.
  • Ce chien a été créé pour capturer les sangliers à une courte distance (moins d’un kilomètre) et a réussi à se positionner comme la race numéro 1 à cet effet en Australie.
  • Les femelles donnent naissance entre 7 et 9 petits par portée.
  • Le bull arab n’est pas officiellement reconnu comme une race, pas même par l’Australian National Kennel Council.
  • En plus de la lignée de reproduction d’origine, il y a deux nouvelles lignées : celle du Queensland, qui a introduit les bloohounds, et celle de la Nouvelle-Galles du Sud, qui a introduit le mastiff.
  • Le term « arab » (arabe) vient de la croyance de certains éleveurs selon laquelle, au début, pour les croisements, on utilisait des chiens de la race saluki, le chien royal de l’Egypte ancienne, à la place des chiens de la race greyhound.

En somme, le bull arab est un chien fort, volontaire et très énergique. Cependant, comme il n’est pas reconnu comme une race, et il est assez difficile de le trouver en vente ou  en adoption en dehors de l’Australie. Si vous voulez un spécimen de cette race, vous devrez sans doute faire preuve de patience.

Cela pourrait vous intéresser ...
L’alimentation des chiens qui souffrent d’arthrite
My AnimalsLisez-le dans My Animals
L’alimentation des chiens qui souffrent d’arthrite

Certains soins peuvent être prodigués aux chiens qui souffrent d'arthrite. Parmi eux, figure une alimentation adéquate. Nous en parlons ici.