Goldendoodle : ce qu'il faut savoir sur cette race de chiens

Le goldendoodle est un chien hybride entre le golden retriever et le caniche. Poursuivez donc votre lecture pour en savoir plus sur ce chien !
Goldendoodle : ce qu'il faut savoir sur cette race de chiens

Dernière mise à jour : 02 décembre, 2021

Bien qu’il ne soit pas considéré comme une race officielle, le goldendoodle fait partie des chiens bâtards qui gagnent en popularité dans les foyers des États-Unis et de l’Australie. Ses principaux attraits sont son intelligence et sa gentillesse, des traits qui lui viennent des races dont il est issu.

Le goldendoodle est un chien hybride issu du croisement entre un caniche et un golden retriever. Dans les lignes suivantes, nous vous disons quel est son tempérament général et les soins dont il a besoin. Poursuivez donc votre lecture !

L’origine du goldendoodle

Les éleveurs ont commencé à commercialiser ces animaux dans les années 1990. Ils recherchaient une race similaire au labradoodle (croisement entre un labrador et un caniche), mais avec une chute de poils moindre. Le caniche est connu pour perdre très peu de poils, une condition favorable pour les personnes allergiques.

Le goldendoodle est un chien qui réunit toutes les capacités intellectuelles du golden retriever, en plus de son caractère affable, avec en plus la faible perte de poils du caniche. De plus, son apparence très curieuse est considérée comme adorable par de nombreuses personnes.

Un goldendoodle sur fond blanc.

Les caractéristiques du goldendoodle

Le poids et la taille du goldendoodle dépendent en grande partie de son ascendance. Et ce, car les mesures du caniche varient, beaucoup plus que celles du golden retriever.

La même chose se produit avec les couleurs du pelage. Le caniche peut être de plusieurs couleurs qui détermineront dans une plus grande mesure le pelage de ses descendants, alors que le pelage du golden retriever est dorée, d’où son nom.

L’espérance de vie du goldendoodle oscille entre 12 et 15 ans.

Fait curieux : au stade de chiot, ce chien a un pelage raide, similaire à celui du golden retriever, mais les poils se recourbent au fur et à mesure de sa croissance, et des ondulations apparaissent. Son pelage comprend 2 couches de poilds, avec une couche interne plus courte qui les protège du froid.

Les femelles sont considérablement plus petites que les mâles, avec une différence moyenne de 5 centimètres de haut. À l’âge adulte, le goldendoodle est mince avec de longs membres, a une queue courte et une tête longue et fine.

Tempérament

Cette race est réputée pour son caractère équilibré, sociable, affectueux et très doux. Le goldendoodle peut parfaitement cohabiter avec d’autres espèces, dont l’homme, et s’entend bien avec les enfants. Ce chien ne rejette presque personne et forme un lien très fort avec ses maîtres. C’est pourquoi il ne doit pas rester seul pendant un long moment.

Le goldendoodle est aussi actif et intelligent. Il aime beaucoup les longues promenades, les sports et les jeux. De plus, il apprend des tours avec une facilité incroyable.

Soins particuliers

Il n’a pas seulement reçu les qualités appréciables de ses parents, le goldendoodle a également hérité de certains besoins particuliers. Les plus importants sont les suivants :

  • Alimentation. Ce chien est glouton et est donc enclin à souffrir d’obésité. Il doit consommer des aliments secs de qualité en quantité adéquate.
  • Exercice. Le goldendoodle a besoin de plusieurs promenades par jour, ainsi que de jeux et d’activités intenses. C’est un chien idéal pour les sportifs et les personnes qui aiment les sorties dans la nature et les longues promenades.
  • Soins capillaires. Ses poils ont également besoin d’une attention particulière, car la double couche et ses boucles sont synonymes d’emmêlements. Son pelage doit être brossé au moins une fois par jour pour éviter la formation de nœuds.
  • Bain. Un bain une fois par mois suffit. Mais cela dépend de son activité. Par exemple, s’il s’exerce en plein champ, il se salira plus rapidement par exemple.
  • Besoins psychologiques. Étant un chien sociable et attaché, le goldendoodle ne peut pas rester seul toute la journée, car vous courez le risque qu’il souffre d’anxiété de séparation. De plus, étant très actif et très intelligent, l’enrichissement de l’environnement est nécessaire pour lui éviter l’ennui.

La santé du goldendoodle

Ces hybrides sont sensibles aux mêmes problèmes de santé que leurs parents. Les maladies les plus courantes sont les suivantes :

  • Dysplasie de la hanche. Elle affecte principalement les gros spécimens. Dans cette pathologie, la tête du fémur sort du cotyle, le trou qui la recueille pour former l’articulation de la hanche. C’est une maladie dont souffrent les golden retrievers.
  • Maladie de Von Willerbrand. Il s’agit d’une maladie dans laquelle le facteur de coagulation VII échoue, affectant ainsi la façon dont les plaquettes se collent pour cicatriser une plaie.
  • Problèmes de vision. Comme la maladie précédente, les problèmes de vision dont peut souffrir le goldendoodle sont hérités des caniches. Parmi les maladies les plus typiques dont il peut souffrir, figurent la cataracte, l’atrophie rétinienne progressive et le glaucome.
  • Dermatite atopique. Si le pelage de l’animal est maintenu en bon état, cette maladie ne devrait pas survenir.
  • Convulsions et épilepsie.
  • Luxation rotulienne.
  • Otite. La grande quantité de poils au niveau des oreilles et son penchant pour la natation sont à l’origine des otites chez le goldendoodle.
Un goldendoodle allongé sur le sol.

Si vous souhaitez adopter l’un de ces chiens dans votre foyer, assurez-vous d’abord que vous réunissez toutes les conditions nécessaires pour lui donner une existence digne. Il va sans dire que le goldendoodle va vous offrir une belle vie : son caractère merveilleux et son énergie sans fin rempliront votre journée de moments mémorables.

Cela pourrait vous intéresser ...
Comment éliminer les puces chez un chien ?
My Animals
Lisez-le dans My Animals
Comment éliminer les puces chez un chien ?

Il existe des remèdes maison et pharmacologiques pour éliminer les puces chez un chien. Nous vous disons tout à ce sujet ici.



  • Shouldice, V. L., Edwards, A. M., Serpell, J. A., Niel, L., & Robinson, J. A. B. (2019). Expression of behavioural traits in Goldendoodles and Labradoodles. Animals9(12), 1162.
  • Sadler, J. E. (1994). A revised classification of von Willebrand disease. Thrombosis and haemostasis71(04), 520-525.