À quelle occasion votre chien a-t-il besoin d'un psychologue ?

12 août, 2018
Ce sont es êtres vivants et ils ont des émotions liées à ce qu'ils ressentent ou vivent. C'est pour cela que des comportements inhabituels surgissent parfois en allant de l'abattement, en passant par la perte d'appétit, jusqu'à la peur et une attitude violente

Différentes études ont démontré que les animaux de compagnie ont des besoins émotionnels. Outre leur alimentation, un refuge et des vaccins, ils ont aussi besoin de maintenir un certain équilibre mental. Il est donc nécessaire d’identifier à quel moment votre compagnon a besoin d’un psychologue.

Nos compagnons sont eux aussi des êtres sociaux. Ils font partie intégrante de la famille, reconnaissent les rôles de chacun de ses membres et déterminent le leur. N’importe quelle modification dans la structure qui les entoure peut les déstabiliser.

Tout comme chez les humains, les animaux sont généralement réticents au changement. Mais on peut y remédier grâce à l’aide d’un psychologue. Par ailleurs, nos compagnons ont de la mémoire. Ainsi, les traumatismes non résolus du passé affectent généralement leurs réactions actuelles.

Symptômes qui requièrent l’aide d’un psychologue

De nombreux experts en la matière s’accordent à dire que certains changements dans son comportement sont autant de signaux d’alerte. Lorsqu’un ou plusieurs de ces facteurs sont notoires, il faut être très attentif. Si nous remarquons que cette attitude persiste quelques jours, c’est le signe que notre compagnon a besoin d’un psychologue.

  • Abattement ou désintérêt. Il reste couché ou éloigné et ne manifeste aucun intérêt pour les jeux ou autres activités qu’il affectionne. De plus, il a l’air triste et fatigué.
  • Perte d’appétit. Sa nourriture reste intacte ou il la goûte à peine. On peut essayer de lui proposer d’autres produits pour nous assurer que ce n’est pas une question de goût.
  • Exaltation excessive. Face à une étreinte affectueuse ou des bruits extérieurs, notre animal sursaute. Il peut même aboyer de façon démesurée, grogner et devenir violent. Il montre des réactions qui indiquent de la peur et une nervosité inexplicables pour son maître.
  • Il détruit des objets quand on ne le voit pas. En rentrant à la maison nous découvrons les coussins éventrés, la maison ou certaines pièces saccagées. Notre compagnon a sûrement eu une crise et dans sa solitude, il s’est évertué à anéantir tout ce que ses maîtres préfèrent.
  • Fugues inhabituelles. L’animal commence à se cacher ou cherche à fuir à plusieurs reprises. On peut supposer que quelque chose ne lui permet pas d’être tranquille et qu’il ne souhaite pas être dans son foyer. Malgré des soins adaptés, quelque chose lui fait du mal.
un chien ronge un tapis

Raisons pour lesquelles votre chien a besoin d’un psychologue

Divers facteurs peuvent être à l’origine d’un déséquilibre émotionnel chez notre compagnon. Et beaucoup d’entre eux peuvent sembler insignifiants pour nous, c’est pourquoi il est si difficile de savoir s’il a besoin d’un psychologue.

  • Les animaux ont généralement un sens marqué de la propriété. Ils sont capables de se considérer comme les maîtres de tout ce qui les entoure, même de leur maître. Si la famille accueille un nouvel animal, un bébé ou un invité, cela peut blesser notre chien dans son orgueil et porter atteinte à son indépendance.
  • Déménagement. Changer de domicile et même de ville est souvent très stressant pour les gens; et pour les chiens aussi. Tout son environnement, les odeurs et les bruits s’en trouvent altérés. Il s’agit d’un processus d’adaptation qu’ils ne parviennent pas toujours à surmonter sans l’aide d’un professionnel.
  • Séparations. Les changements affectant le temps que l’animal passe avec son maître jouent sur son état mental. Plus d’heures de bureau, voyages où ils sont interdits, et même la mort sont des choses qui arrivent. L’animal est incapable de comprendre les raisons de cette absence et son comportement s’en trouve naturellement modifié.
  • Traumatismes passés. Accidents, soumission ou coups traumatisent l’animal. C’est une chose qui reste présente dans son esprit et rejaillit dans les moments les moins prévisibles. Ceci arrive surtout avec les chiens adoptés dont on ignore le passé. Ils ont beau recevoir les meilleures attentions désormais, ils ont tout de même des réactions étranges ou violentes inattendues. Dans ces cas-là, aucun doute, votre compagnon a besoin d’un psychologue.
un bouledogue anglais  l'air triste

Aller consulter un psychologue pour votre chien ?

C’est une question que beaucoup de gens se posent. Bien que dans certaines sociétés ce soit déjà considéré comme une chose naturelle et nécessaire, d’autres personnes continuent d’avoir des préjugés. Ainsi, elles croient qu’un vétérinaire ou elles-mêmes suffisent pour régler le problème.

En réalité, toutes les personnes qui entourent l’animal sont nécessaires pour prendre soin de sa santé mentale. Il s’agit d’un vrai travail d’équipe. D’un côté, il y a le vétérinaire qui possède les connaissances nécessaires. D’autre part, le psychologue qui vient compléter son intervention.

De leur côté, les maîtres sont ceux qui doivent accompagner leur compagnon aux séances. Ensuite, c’est une question de temps, de patience et beaucoup d’amour.