Acépromazine chez le chien : utilisations et effets secondaires

Si vous avez des questions sur les utilisations, le dosage et les contre-indications de l'acépromazine chez le chien, cet article est pour vous. Si vous avez un chien, il est important de tout savoir sur ce médicament.
Acépromazine chez le chien : utilisations et effets secondaires

Dernière mise à jour : 22 août, 2021

L’acépromazine est un médicament généralement formulé pour traiter la phobie du bruit chez les chiens et les chats, bien que ce ne soit pas sa seule utilisation. Pour les tuteurs, il est important d’en savoir un peu plus sur l’action du médicament avant de l’administrer, car il a des effets secondaires qui peuvent être graves.

Bien que le marché propose d’autres types de médicaments, comme les options homéopathiques, pour le traitement de certaines affections normalement traitées avec de l’acépromazine, d’autres nécessitent son utilisation. Ce médicament continue donc d’être formulé régulièrement, d’où l’importance de le connaître en profondeur.

Qu’est-ce que l’acépromazine ?

Comme décrit dans la fiche technique du ministère espagnol de la Santé, l’acépromazine est un dérivé de la phénothiazine qui appartient au groupe des médicaments neuroleptiques. Il agit directement sur le système nerveux central, en bloquant différents récepteurs qui interfèrent avec le fonctionnement de l’hypothalamus.

Chez les chiens, en raison de ses propriétés pharmacocinétiques, l’acépromazine a un effet calmant et sédatif qui apparaît entre 40 et 60 minutes après l’administration de la dose. L’action en tant que telle dure de 4 à 5 heures environ.

Son temps d’action est considéré comme rapide et est dû au fait que le composant actif est absorbé principalement dans le tractus gastro-intestinal et est ensuite distribué dans les tissus de l’animal. Comme il est métabolisé dans le foie, ce médicament est facilement évacué par l’urine.

L’acépromazine ne doit en aucun cas être administrée sans surveillance vétérinaire. L’achat de ce médicament nécessite d’ailleurs une prescription médicale. 

Pourquoi mon chien n'arrête-t-il pas de pleurer ?

Les utilisations de l’acépromazine chez les chiens

L’acépromazine est principalement utilisée pour contrôler la phobie du bruit chez les chiens. Son utilisation augmente lors des périodes festives, en raison du fait qu’il y a généralement des feux d’artifice, un bruit qui fait extrêmement peur à de nombreux chiens. La fonction du médicament est d’exercer un effet “calmant”. Les autres utilisations de l’acépromazine sont les suivantes :

  • Sédatif : L’acépromazine chez le chien peut être utilisée comme sédatif, et dans d’autres contextes comme prémédication anesthésique. Elle est souvent associée à des opiacés. Elle peut également être utilisée en période postopératoire pour “calmer” le chien et l’empêcher de se réveiller perturbé.
  • Antiémétique : ce médicament est généralement recommandé pour les chiens qui souffrent du mal des transports. Cependant, il n’a aucune action efficace lorsque les vertiges et les vomissements ont une autre origine.

Les effets secondaires de l’acépromazine

Il ne faut jamais administrer de l’acépromazine sans l’autorisation et le suivi d’un expert vétérinaire. La raison en est qu’il s’agit d’un médicament qui a des effets secondaires pouvant mettre la santé de l’animal en danger. La plupart de ses effets nocifs sont associés à des doses mal administrées. Voyons quels sont les principaux effets secondaires.

Hypotension

L’hypotension est l’une des complications anesthésiques les plus courantes chez les petits animaux et consiste en une chute de la pression artérielle. Les races brachiocéphales telles que le bouledogue ou le pug sont plus susceptibles de développer une hypotension, tout comme les grands chiens (le lévrier par exemple).

Cette règle générale ne signifie pas que ce médicament ne peut pas provoquer d’hypotension chez les autres races.

Un chien hypotendu peut également développer une tachycardie et un pouls faible, en plus de la fatigue et de la confusion résultant de la maladie. Cette action secondaire ne doit jamais être contrecarrée par l’épinéphrine ou des organophosphorés, car ils renforcent la toxicité de l’acépromazine.

Sédation prolongée

La dose de l’acépromazine est calculée en fonction du poids de l’animal. C’est une tâche qui ne peut être effectuée que par le professionnel. Chez les chiens adultes ou très faibles, il est possible que la sédation se prolonge.

L’âge, l’état de santé général et la race sont des critères qui doivent être pris en compte lors du calcul de la dose à administrer.

Incoordination

L’acépromazine agit directement sur le système nerveux central, en provoquant une diminution de la réponse motrice du chien. Par conséquent, il est normal que le chien se réveille avec des problèmes de coordination. Néanmoins, il faut rester vigilant, car une incoordination prolongée peut être le signe d’un dysfonctionnement.

Diminution du seuil de crise

L’utilisation de l’acépromazine est liée au risque de convulsions, en particulier chez les races ou les espèces qui souffrent d’épilepsie. Cependant, des études suggèrent que ce médicament abaisse le seuil épileptique. Dans tous les cas, il est conseillé de ne pas administrer ce médicament aux animaux ayant des antécédents d’épilepsie.

Diminution de l’hématocrite

Un autre des effets secondaires de l’acépromazine chez le chien est lié à la réduction de la valeur de l’hématocrite, comme l’indiquent des études. Cela se produit à la suite d’une séquestration splénique transitoire des cellules sanguines.

C’est la raison pour laquelle ce médicament ne doit pas être administré aux chiens anémiques ou prédisposés à une perte de sang importante.

Désinhibition des comportements agressifs

Bien que l’utilisation principale de l’acépromazine soit de calmer ou d’endormir le chien, l’effet inverse peut se produire : l’animal subit la “réaction paradoxale” et affiche alors un comportement agressif. C’est un effet secondaire plus fréquent chez les chats que chez les chiens, mais les mêmes précautions doivent être prises.

Hypothermie

L’acépromazine produit une vasodilatation périphérique et, par conséquent, l’un des effets secondaires les plus courants chez le chien est l’hypothermie. Il est donc recommandé de garder l’animal au chaud pendant que l’effet du médicament s’estompe.

Prolapsus de la troisième paupière

Le prolapsus de la troisième paupière ou la membrane nictitante est l’un des effets secondaires les moins graves, et ne se produit que pendant la durée du médicament. Une fois que la sédation commence à passer, la paupière revient à sa position naturelle.

Le dosage

L’acépromazine est administrée par voie orale, intramusculaire, intraveineuse ou sous-cutanée. La dose est établie en fonction de l’intensité de l’effet recherchée. Des aspects tels que le poids, l’âge et la race de l’animal doivent également être pris en compte.

Chez le chien, la dose est généralement comprise entre 0,5 et 3 milligrammes pour chaque kilogramme de poids corporel. Néanmoins, afin de réduire les effets secondaires, les professionnels ont tendance à administrer des concentrations bien inférieures à celles recommandées par les fabricants.

Les contre-indications

L’acépromycine doit être administrée avec la plus grande prudence, même si elle est prescrite par un vétérinaire. Il faut suivre les consignes données à la lettre. Voici quelques-unes de ses contre-indications :

  • Hypersensibilité à l’ingrédient actif ou aux excipients du médicament
  • Dysfonctionnement du foie, du cœur ou des reins
  • Vieillesse, déshydratation, faiblesse ou choc
  • Diagnostic ou antécédents d’ épilepsie
  • Insuffisance cardiaque décompensée
  • Maladie du foie
  • Allergie aux phénothiazines
  • Gestation et allaitement
L'acétromazine pour chiens a de nombreuses utilisations.

L’acépromazine chez le chien, uniquement sous surveillance professionnelle

Nous insistons de nouveau sur le fait que l’acépromazine chez le chien doit être administrée avec une grande prudence. C’est un médicament avec des contre-indications claires et des effets secondaires qui doivent être traités de toute urgence. Par conséquent, son utilisation comme traitement de la phobie du bruit est totalement déconseillée.

Si vous avez encore des doutes sur ce médicament, consultez un vétérinaire. Il vaut toujours mieux prévenir que guérir.

Cela pourrait vous intéresser ...
Les chiens ressentent des émotions comparables à celles d’un enfant
My AnimalsLisez-le dans My Animals
Les chiens ressentent des émotions comparables à celles d’un enfant

Ces dernières années, plusieurs études scientifiques ont montré que les chiens peuvent ressentir les mêmes émotions que les humains.



  • Aceprovet. Ficha técnica o resumen de las características de producto. Ministerio de Sanidad.
  • THIBAUT, J., RIVERA, T., & AHUMADA, F.. (2002). Anestesia endovenosa en perros mediante el uso de propofol en dosis única, premedicado con acepromazina-atropina y xilazina-atropina. Archivos de medicina veterinaria, 34(1), 25-35. https://dx.doi.org/10.4067/S0301-732X2002000100003
  • Nan Schreiner, C. Abordaje de la hipotensión arterial transoperatoria en caninos. Universidad de la República Uruguay. 2019. Disponible en: https://bibliotecadigital.fvet.edu.uy/handle/123456789/2588
  • Tobias KM, Marioni-Henry K, Wagner R. A retrospective study on the use of acepromazine maleate in dogs with seizures. J Am Anim Hosp Assoc. 2006 Jul-Aug;42(4):283-9. doi: 10.5326/0420283. PMID: 16822767.
  • Alvarez, M. Hematología Básica.