Comment traiter et hydrater les callosités chez les chiens ?

Votre chien a des callosités ? Découvrez ici comment les traiter pour que votre animal retrouve son confort.
Comment traiter et hydrater les callosités chez les chiens ?

Dernière mise à jour : 23 février, 2021

Les callosités, ces épaississements qui apparaissent parfois sur les coudes des chiens, ne sont généralement rien de plus que la conséquence naturelle du fait de s’appuyer dessus. Cependant, à l’instar des cors de nos pieds, il convient de les contrôler pour éviter des problèmes futurs.

Nous donnerons tout d’abord une définition des callosités. Nous présenterons ensuite les problèmes courants pouvant survenir à cause de ces callosités. L’information est synonyme de pouvoir, et il vaut toujours mieux prévenir que guérir.

Qu’est-ce qu’une callosité ?

Une callosité correspond à un épaississement dans une zone spécifique de la peau de type kérastose. Elle est normalement bien définie et les poils y cessent de pousser.

Cela se produit lorsque le chien maintien certaines positions fixes pour se reposer, notamment lorsqu’il est couché comme un sphinx appuyé sur ses coudes. Si la surface est dure et la posture très récurrente, la peau finit par s’épaissir pour protéger l’os.

Les races à poil épais – le border collie ou l’épagneul, par exemple – sont relativement moins sujettes aux callosités, car leur pelage les protège contre la pression. En revanche, les grandes races, comme le labrador retriever ou le mastiff, ont tendance à les développer plus facilement en raison de leur poids et de leurs poils courts.

Un chien en pleine nature.

Quand est-il temps de traiter les callosités chez les chiens ?

Nous le disions dans les premières lignes, les callosités sont normales et leur seul impact est d’ordre esthétique. Elles peuvent néanmoins générer parfois des complications :

  • Ulcères et fissures. Le cor s’épaissit et se kératine. Il est alors possible qu’il se fissure, provoquant ainsi douleur, inconfort et saignement chez l’animal.
  • Pyodermites. La peau, dans cet état, est également sensible aux infections, surtout si elle s’est fissurée.
  • Douleur et inconfort. Si le cor est trop épais et très sec, le chien peut ressentir des démangeaisons et de la douleur ou ne pas savoir comment se positionner pour se reposer.

Une courte visite chez le vétérinaire peut rapidement résoudre ce problème. Cependant, il est plus économique et simple de le prévenir. C’est pourquoi nous vous expliquons ci-après comment prévenir les callosités chez les chiens.

Comment prévenir les callosités ?

Comme les cors d’un humain, les callosités ne sont rien de plus que des épaississements inesthétiques. Découvrez ci-après quatre conseils essentiels pour prévenir leur apparition.

1. Mettre à disposition une surface molle pour se reposer

La formation de callosités est directement proportionnelle à la dureté de la surface sur laquelle repose le chien. Autrement dit, le chien est beaucoup plus susceptible de développer des callosités s’il dort ou se repose sur des sols de terre, de pierre ou de matériaux similaires.

Pour éviter cela, il est préférable de fournir un lit ou une surface molle au chien pour qu’il puisse s’y reposer. Non seulement votre animal ne développera pas de callosités, mais son repos sera également de meilleure qualité.

2. Tenir compte de la température

Nous pouvons souvent observer que les chiens n’utilisent pas leur lieu de repos habituel par temps chaud. Un lit particulièrement chaud le ravira en hiver mais, en été, il recherchera probablement des surfaces fraîches sur lesquelles se reposer, comme un sol en marbre ou un terrain ombragé.

Pour s’assurer que les chiens continuent à utiliser leur lit en été, il est important que les matériaux du lit soient neutres en matière de conservation de la chaleur. Le velours et la fourrure sont à éviter par exemple.

Le mieux est qu’il s’agisse d’un matériau respirant et lavable, pouvant être recouvert de couvertures ou de vêtements chauds en hiver et de couvertures rafraîchissantes en été.

3. Éviter le surpoids

Le surpoids implique davantage de pression sur la peau au repos. Un chien sans surpoids évitera non seulement toutes les complications de santé, mais pourra également se reposer en évitant les callosités et les escarres.

4. Maintenir une bonne hygiène là où le chien se repose

Le lieu de repos d’un chien doit être aussi propre que possible. L’animal ne peut pas se reposer là où il mange ou se soulage (lui-même évitera généralement cela).

Ce lieu doit être lavé à une fréquence acceptable. C’est ainsi que vous pourrez éviter les infections opportunistes.Une pyodermite pourrait survenir si le chien a déjà des callosités ou une blessure.

Comment traiter et hydrater les callosités chez les chiens ?

En prévention, vous pouvez acheter de la crème ou de la cire pour l’appliquer sur les cors de votre chien de manière régulière ou lorsqu’ils sont particulièrement secs. Si cette crème contient de l’Aloe vera et de la vitamine E, c’est encore mieux.

L’Aloe vera a un grand pouvoir hydratant. Quant à la vitamine E, il s’agit d’un antioxydant, ce qui aidera la peau à ne pas se fissurer.

Il est important par ailleurs de s’assurer que le chien n’ingère pas ces crèmes. Il sera donc nécessaire de le contrôler jusqu’à ce que la pommade soit bien absorbée. Le meilleur moment pour l’appliquer est après le bain.

La cire pour les coussinets fonctionne bien pour les callosités. N’oubliez pas de consulter un professionnel avant de l’appliquer.

Si les cors ont déjà provoqué un ulcère ou une pyodermite, il est nécessaire de se rendre chez un vétérinaire pour les traiter. Une infection peut être grave. Il convient donc de traiter ces problèmes le plus tôt possible.

Une callosité sur la patte d'un chien.

Encore une fois, la meilleure solution réside dans la prévention. Si les callosités sont déjà là, il est préférable de les traiter et de les hydrater pour que le chien vive le plus confortablement possible.

Cela pourrait vous intéresser ...
Parasites internes canins et leur impact sur la santé
My AnimalsLisez-le dans My Animals
Parasites internes canins et leur impact sur la santé

Plus discrets que les puces ou les tiques, les parasites internes canins peuvent nuire gravement à la santé de votre compagnon.



  • Yotti Álvarez, C. L. (2010). Novedades en el diagnóstico y tratamiento de la Pioderma canina. Revista del COLVEMA. http://www.colvema.org/pdf/1215pioderma.pdf
  • Guerrero Fernández de Córdova, G. F. Evaluación de fracturas diafisiarias, formación del callo ciatrizal hasta la curación clínica, con la utilización de symphytum en pacientes caninos entre 12 a 48 meses de edad.