10 conseils pour partir courir avec votre chien

16 avril, 2018
Si vous avez décidé de partir courir avec votre chien, ces dix conseils vous aideront à débuter ce loisir sain et productif. Courir est une activité très bénéfique pour les humains, et comme vous pouvez l'imaginer, c'est tout autant bénéfique pour le chien, voire même recommandé.
 

Votre compagnon à quatre pattes a besoin de sortir dans la rue et de socialiser avec d’autres chiens. De plus, il a besoin de profiter de l’air frais. Ainsi, faire du running avec votre animal domestique est une très bonne idée qui nécessite seulement un peu de réflexion et de suivre quelques conseils.

Suivez les recommandations du vétérinaire

Idéalement, le vétérinaire certifiera que la santé de votre chien est optimale. Ainsi, il écartera la présence de maladies cardio-vasculaires, de problèmes articulaires ou de toute autre complication.

Un pitbull blanc et marron court à côté d'un joggeur

Vérifiez la réglementation relative à ce sujet

Avant de sortir dans la rue, vérifiez la législation de votre ville afin de vous assurer qu’il n’y ait pas de conditions requises ou d’interdictions à prendre en compte. Par exemple, il faudra que vous notiez les horaires de sortie autorisés pour les chiens ou les zones dans lesquelles les chiens sont interdits. C’est souvent le cas des parcs infantiles dans les communes.

Préparez votre itinéraire avant de partir courir avec votre chien

Il faudra bien planifier le parcours, en particulier les premiers jours où vous sortez courir. Les lieux inconnus éveilleront toujours la curiosité de votre chien, et parfois, cela peut même engendrer de la peur.

 

Ainsi, il faudra que vous preniez en compte le nombre de véhicules susceptibles de circuler dans la zone, la qualité du revêtement au sol afin de ne pas endommager les coussinets de votre boule de poils. Enfin, il faudra vérifier si le parcours dispose d’un éclairage correct.

Assurez-vous qu’il n’y ait pas de dangers potentiels

Bien que ce ne soit pas très commun en ville, au moment où vous quittez l’asphalte, vous entrez sur le territoire d’une multitude de créatures, bien que la majorité soit inoffensive. Un exemple de danger serait la rencontre avec une chenille processionnaire, réputée pour sa dangerosité.

Munissez-vous d’une laisse appropriée

L’idéal serait d’avoir à disposition un lieu dans lequel vous pourriez courir avec votre chien détaché, mais sans que cela mette en danger les autres passants ou votre animal. Cependant, les conditions ne sont pas toujours favorables. Il faudra donc que vous vous assuriez d’avoir une laisse adéquate. Il est facile de trouver des laisses adaptées dans les boutiques pour animaux ou en ligne dans les entreprises de commerce électroniques comme Amazon.

Prenez en compte la température

Les chiens éprouvent plus de difficultés à réguler leur température corporelle que les humains. C’est d’autant plus vrai lorsqu’il s’agit de gérer la chaleur. Vous devrez donc éviter les heures où le soleil tape et les mois où la température est haute. Sinon, vous courez le risque que votre chien souffre d’un coup de chaleur.

 

Contrôlez l’ingestion d’aliments et de boisson

De la même manière que pour les humains, il n’est pas bon que votre chien ne mange ou ne boive trop avant de faire de l’exercice. Vous devez également contrôler que votre animal ne se gave pas de nourriture ou d’eau juste après la promenade.

Une femme court à côté de son labrador beige

Les experts recommandent de ne rien donner à manger à votre chien au moins une heure avant une activité physique.

Planifiez les entraînements

Surtout, lorsque vous débutez cette activité très bénéfique, et que vous venez à peine de commencer à courir, il faudra que vous planifiez vos entraînements et que par-dessus tout, vous soyez constant. Augmentez l’intensité graduellement selon vos objectifs, cependant, sans que cela ne devienne une obsession. Vous pouvez consulter un coach personnel ou consulter des livres traitant du sujet.

Vous ne pouvez pas partir courir deux heures puis ne plus y retourner jusqu’à ce que vous ne sentiez plus les courbatures puis de nouveau partir courir deux heures. C’est en planifiant que vous atteindrez vos objectifs.

Respectez les autres coureurs et les passants

La rue, la forêt et le parc appartiennent à tout le monde. C’est pour cette raison que, si vous voulez que tout se déroule bien, vous devez comprendre que nous devons tous partager les trottoirs avec les passants et que tous n’aiment pas les chiens. De la même manière, vous devez faire attention de ne renverser personne, ni de laisser la laisse distendue ce qui pourrait provoquer des chutes.

 

Profitez de la course

C’est peut-être le conseil le plus important. Il arrivera ce qu’il arrivera avec votre animal. Le principal, c’est que cette activité vous plaise à tous les deux.

Source de l’image principale: Constanza Figueroa