L'agressivité due à la surprotection des chiens

11 juin, 2018
Vous occuper de votre chien et lui montrer tout votre amour est fondamental pour le maintenir heureux et en bonne santé. Cependant, l'humanisation excessive peut provoquer de l'agressivité due à la surprotection. Ce comportement devient alors dangereux aussi bien pour l'animal que pour les personnes qui l'entourent.

Agressivité par surprotection : les dangers de l’humanisation des animaux

Tout d’abord, il faut savoir que lorsque nous humanisons un animal, nous cessons de respecter sa nature. Par conséquent, si vous obligez ou incitez un animal à se comporter comme un être humain, vous pouvez lui provoquer des troubles physiques et comportementaux.

Il n’est pas difficile de trouver des exemples d’humanisation dangereuse dans la vie quotidienne d’un animal domestique. D’ailleurs, l’alimentation est peut-être l’aspect le plus évident.

En effet, si vous partagez votre nourriture avec votre animal, le résultat sera évidemment négatif. Dans le meilleur des cas, vous fournirez à votre animal une éducation inconsciente et négative. De plus, vous provoquerez de lourdes pathologies dans son système digestif.

Vêtements et accessoires

Les chaussons pour animaux constituent aussi un autre exemple clair. Même si ceux-ci peuvent être très esthétiques, ils ne produisent pas toujours un effet positif sur la santé de l’animal. Notamment parce que le tissu empêche les pattes de transpirer et de s’user naturellement au contact du sol.

carlin habillé par son maitre

L’humanisation tend aussi à favoriser les problèmes de caractère et/ou de comportement. Pire encore, les humains eux-mêmes déplorent et rejettent ensuite ces mauvaises conduites.

L’agressivité due à la surprotection et à la possessivité engendre des troubles graves qui sont presque toujours associés à une humanisation excessive.  Souvent, ils proviennent du manque de limites dans l’éducation lorsque le propriétaire ne parvient pas à distinguer son espace de celui de son animal.

Pourquoi surprotégeons-nous nos animaux?

La surprotection commence lorsque nous projetons l’image d’un petit bébé innocent sur notre animal. Nous commençons alors à croire que notre animal a besoin d’être défendu et nous l’éloignons de toute forme de menace extérieure.

Même si cette attitude est une preuve d’affection et de bonne volonté, une protection excessive marque le début de l’humanisation. Surprotéger votre animal n’augmentera pas sa force ni sa résistance, bien au contraire. En effet, en empêchant votre animal de suivre son instinct correctement, vous le rendrez plus vulnérable.

Pourquoi est-il si difficile de traiter les animaux comme des animaux et les humains comme des humains?

La majorité des psychologues affirment qu’il existe un signal clair de la transformation du concept de famille. Au début, ce phénomène visait l’individualisme de notre époque, tandis qu’actuellement, l’animal de compagnie apparait comme l’unique trait d’union pour beaucoup de familles.

Cependant, cette tendance démontre la difficulté de l’homme à communiquer et à exprimer ses sentiments à ses semblables. Il est courant de voir des gens douter de la fiabilité humaine et considérer les animaux comme des êtres plus honnêtes.

De nombreuses études psychanalytiques indiquent que cette dévalorisation excessive finit par nuire à l’estime de soi et à la sociabilité.

Comment éviter l’agressivité due à la surprotection des chiens?

En tant que maitre, c’est à vous de faire le premier pas pour éviter l’agressivité due à la surprotection de votre chien. Autrement dit, vous devez cesser de l’humaniser et commencer à fixer des limites entre vos moments et ses moments.

petit chien habillé avec un pull vert

Ainsi, l’animal doit apprendre à respecter les espaces réservés aux humains et tout commence par de petites démonstrations. Par exemple, ne l’habituez pas à monter sur votre lit ou à réclamer de la nourriture à table.

Quant à vous, vous devez tenir compte du fait que les animaux ont leur propres besoins, leur propre ressenti et leur propre vision du monde. Leur organisme, leur langage et leurs formes d’expression sont différentes des vôtres. Par conséquent, en comprenant ces différences, vous respecterez votre meilleur ami et vous lui fournirez une meilleure éducation.

De même, vous devez faire en sorte que votre chien se sente comme un membre de la famille. Cependant, il ne doit jamais être vu comme le chef. En effet, un chien qui assume le rôle d’alpha développe plus facilement des comportements agressifs dans le but de protéger “sa meute”. Il se montrera alors surprotecteur à l’encontre d’autres personnes ou animaux qu’il ne connait pas.

Dresser son chien

Pour y parvenir, il est fondamental d’apprendre à lui dire “non” dans son éducation quotidienne. Que cela vous plaise ou non, vous devez impérativement cesser de tout accepter et sortir du déni. Vous pourrez ainsi le dresser et de lui apprendre à cohabiter sereinement.

A ce propos, de nombreux spécialistes soulignent l’importance d’apprendre à son chien des ordres basiques et de l’entrainer à obéir. Il est d’ailleurs important de débuter son processus de sociabilisation pendant ses 20 premières semaines de vie.

Afin d’optimiser le processus d’apprentissage, vous devez favoriser le renforcement positif qui récompense les bonnes conduites. De plus, cette méthode supprime toute conduite violente visant à “corriger” l’animal.

Enfin, nous insistons sur le fait que l’agressivité due à la surprotection peut apparaitre chez les chiens de toutes races et de tous âges. Par conséquent, il est fondamentale de veiller au comportement de votre animal et de commencer à l’éduquer dès le plus jeune âge.