Les cimetières pour animaux

04 juillet, 2018
Dire adieu à nos fidèles compagnons peut s'avérer être une étape très dure, qui laisse une marque profonde sur la trajectoire vitale de beaucoup de gens.

Les animaux de compagnie ne sont pas de simples accessoires décoratifs ou de mode. D’ailleurs, pour beaucoup de familles ce sont des membres à part entière. Dans ce sens, ils reçoivent les mêmes considérations et droits que les humains. Cela comprend, entre autres choses, les rituels d’adieu quand un décès survient.

Pour cette raison, il y a de plus en plus de cimetières pour animaux. Il s’agit de lieux exclusivement destinés à accueillir ces compagnons de toujours.

Familles ou meutes

Adopter un animal de compagnie suppose quelques sacrifices et une grande responsabilité. Quiconque adopte un animal doit comprendre que c’est une tâche qui va au-delà du fait d’offrir le gîte et le couvert. Et cela vaut pour un chien, un chat, un perroquet, un lapin ou n’importe quel autre animal.

Canidés et félins domestiques sont les plus populaires ; et c’est parce que chiens et chats ont développé une forte empathie envers les êtres humains. Une relation d’amour réciproque qu’on ne vit pas toujours, trouvant toujours la faille du côté humain la plupart du temps.

La complicité que certains d’entre eux peuvent développer avec les êtres humains de leurs familles-meutes peut être vraiment surprenante.

Pour ces raisons, dire au revoir à nos compagnons peut s’avérer une étape vraiment difficile, qui chez certaines personnes laisse même une trace sur leur trajectoire vitale.

Éventuellement, certaines familles se préparent à la mort des membres les plus âgés du clan. Cependant, personne ne semble conscient que le cycle de vie de la majorité des animaux est beaucoup plus court en comparaison avec la moyenne humaine.

La tombe d'un chien

Si nous nous arrêtons pour analyser chaque espèce, seuls les perroquets et les tortues peuvent survivre à des générations d’hommes et de femmes.

Services offerts par les pompes funèbres et cimetières pour animaux

De nos jours, funérarium, nombre de salles d’incinération et cimetières pour animaux offrent les mêmes services que pour les “clients” humains. De fait, l’objectif est le même : offrir un adieu digne et offrir au corps du défunt un destin qui aille au-delà de l’oubli.

Comme nous l’avons vu, pour beaucoup de familles, la mort de leurs animaux de compagnie peut devenir un évènement vraiment traumatisant. Mais au-delà du choc émotionnel, les difficultés, parfois, passent par que faire avec le corps de cet animal qui est allé vers un monde meilleur.

Il y a même des gens qui ne se sont pas préparés à ce type d’épisode. Ainsi, la plupart a dû improviser, malheureusement, en jetant les cadavres dans la benne à ordures. Et pour beaucoup, cet acte provoque une plus grande souffrance et un sentiment de culpabilité.

Pour éviter ces inconvénients, parmi les services fournis par quelques entreprises on trouve aussi l’enlèvement des corps; tout comme la préparation pour les veillées et les adieux finaux.

Un commerce en croissance

La ‘mode’ des cimetières pour animaux a commencé au milieu des années 90. Ainsi, les premiers cimetières dédiés aux animaux ont été inaugurés aux États-Unis et, en peu de temps, l’expérience s’est étendue au reste du monde.

En Espagne, nombreuses sont les entreprises organisant ces rituels d’adieu pour animaux de compagnie. Et, encore une fois, les options sont semblables à celles disponibles pour les humains. En effet, outre les veillées et les enterrements, il y a aussi un service de crémation.

Pour ceux qui préfèrent laisser les corps dans une fosse parfaitement identifiable, les prix varient selon un large éventail. Tout dépend des options choisies.

Exemples de budgets

Pour des sépultures individuelles, situées dans les meilleures zones de la ville, le coût total peut atteindre jusqu’à quelques 5 000 euros. De plus, elles disposent d’une plaque en marbre ou en granit avec une épitaphe sculptée directement sur la pierre.

Ceux qui ne disposent pas de cette somme, ou ne sont tout simplement pas prêts à réaliser cette dépense, ont aussi des options beaucoup plus modestes.

deux tombes pour animaux

Pour ceux préférant l’incinération, certaines entreprises proposent des journées collectives, dont le coût s’élève à environ 50 euros. Quant aux crémations individuelles, pour lesquelles on allume le four pour un seul animal, le budget peut atteindre 270 euros.

Un monde déséquilibré?

Avec des animaux de compagnie recevant plus d’attentions, de soins et d’affection que beaucoup d’êtres humains, il y en a qui s’interrogent sur la direction qu’a prise l’humanité.

Certains peuvent même s’indigner de la quantité d’argent que des familles consacrent à leurs animaux de compagnie. Dans tous les cas, les problèmes de la planète ne dépendent pas de l’existence ou non de cimetières pour animaux.