Quelques informations sur les droits des animaux

06 juillet, 2018
Dans la vie, de nombreuses choses virent vers les extrêmes. En ce qui concerne les animaux, certaines personnes les maltraitent pendant que d'autres les placent à la même place que les humains. Ces deux postures sont négatives, tant pour l'animal que pour les Hommes.

Comme pour tout, la vertu se trouve dans l’équilibre. La question épineuse que l’on peut se poser est donc de savoir quels sont les droits inviolables des animaux ? Découvrez dans cet article quelques informations sur ces droits.

En revanche, avant de rentrer dans le sujet des droits donnés par les lois, observons tout d’abord les dommages créént par le fait de considérer les animaux comme des personnes.

Un animal ne pourra jamais égaler une personne

Tout d’abord, toutes les personnes adorant les animaux veulent que ceux-ci se sentent bien. Ils souhaitent que les animaux soient heureux et aient une vie épanouie. En revanche, les traiter comme des êtres humains est une grave erreur. Mais pourquoi ?

Un troupeau d'éléphant près d'un étang

De plus, humaniser les animaux est aussi considéré comme une maltraitance animale pour certaines raisons :

  • Ils ont besoin d’un leader : les chiens sont des animaux de portée. Ainsi, si vous les éduquez en les plaçant à votre hauteur, ils manqueront de ce leadership. Ils ne comprendront donc pas quel poste ils occupent dans le foyer. Cela pourrait créer des problèmes de cohabitation et de ressenti propre de l’animal.
  • Ils ne peuvent pas recevoir trop d’affection : il est vrai que l’affection, les caresses et les câlins sont nécessaires au bonheur des animaux. En revanche, une excès de ceux-ci pourrait perdre l’animal et faire disparaître d’autres instincts qui lui sont nécessaires.
  • Le stress : un animal qui n’est pas traité comme tel commencera à ressentir du stress et des carences instinctives et émotionnelles. Celles-ci sont très compliquées à compenser ou à réparer.
  • Éloignés de l’objectif initial de rendre l’animal heureux, l’excès d’affection et d’humanisation générera tout le contraire : un animal stressé, pas heureux et déséquilibré.

Au final, quels sont les droits fondamentaux que vous devez respecter avec vos animaux pour atteindre vos objectifs ?

Les droits des animaux selon la loi

Tout d’abord, les animaux ont différents droits reconnus par la loi et que vous devez respecter. En effet, le non-respect de ces règles se traduit par des peines judiciaires, parfois même de prison.

La maltraitance

On appelle la maltraitance animale les faits suivants :

  • Ne pas suffisamment alimenter ou alimenter sans une qualité suffisante un animal, qu’il soit domestique ou en captivité.
  • Frapper un animal avec un quelconque instrument qui n’ait pas pour objectif de stimuler, mais bien de punir ou de blesser.
  • Obliger un animal à travailler pendant de longues journées sans lui donner de repos et sous des conditions climatiques adverses.
  • Faire travailler un animal alors que sa santé physique ne le lui permet pas.
  • Utiliser des drogues pour stimuler un animal à des fins thérapeutiques.
  • Utiliser un animal pour tirer un véhicule qui excède ses forces.

un chat joue avec une personne

La cruauté

Les faits suivants sont considérés comme de la cruauté :

  • La vivisection : c’est la dissection d’un animal vif, interdite en toute circonstance et quand elle n’a pas de fins scientifiquement démontrables.
  • La mutilation : couper une quelconque partie du corps de l’animal. Que ce soit un pied, une oreille ou quelconque extrémité, cet acte est puni par la loi et considéré comme une violation des droits des animaux.
  • Réaliser un quelconque type d’opération chirurgicale sans raison ou sans les qualifications requises pour cela.
  • L’abandon.
  • Tuer un animal pendant sa gestation.
  • Blesser, frapper ou renverser un animal via la torture et la souffrance non nécessaire.
  • Les combats d’animaux.

Comme vous le voyez, ne pas prendre soin d’un animal est reconnu comme mlatraitance et punissable par la loi. D’un côté, humaniser un animal peut être considéré comme une forme de maltraitance. Cela n’empêche pas de donner de l’amour, de l’affection et le respect mérité à votre animal. D’un autre côté, il faut respecter quelques normes de sens commun qui font partie des droits des animaux. Enfin, en ne respectant par ces normes, vous pourriez être puni par la justice.

Ainsi, donnez à votre animal de compagnie le rôle qui lui correspond et surtout sans l’humaniser. Respectez ses droits et ses instincts. Aimez-le et prenez soin de lui, sans jamais atteindre certains extrêmes.