Voyager dans les transports en commun avec son animal de compagnie

07 juin, 2018
Vous avez un chien et vous devez aller chez le vétérinaire, faire des courses ou rendre visite à un membre de votre famille ? Vous n’avez pas votre propre véhicule ou vous préférez utiliser les transports en commun ?

À moins qu’il ne soit un chien-guide, ce sera difficile pour votre animal. Découvrez la réglementation des transports publics avec son animal domestique en Espagne et en Europe.

Les transports en commun avec son animal de compagnie : le métro

Tant à Madrid qu’à Barcelone, le transport des animaux en métro est généralement très restreint. L’animal ne peut donc voyager en métro que s’il est petit, domestique et dans sa cage ; tant qu’il ne fait pas de bruit, ne dégage pas d’odeurs ou ne dérange pas le reste des passagers.

Le bus

Pour les autobus intra-urbains et inter-urbains, les règlements sont les mêmes dans toute l’Espagne. Les animaux qui pèsent plus de 10 kg ne peuvent pas voyager. Il doivent voyager dans un sac à main ou dans un sac de transport approprié. À Barcelone, la législation est ferme : vous devez recouvrir complètement l’animal.

Si les animaux sont transportés d’une ville à l’autre, ils ne peuvent voyager que dans le compartiment à bagages. Cela peut être dangereux pour l’animal en raison du manque d’air et des accidents pouvant être causés par les chutes de bagages. Et dans les entreprises les plus strictes, comme ALSA, la filière d’autobus Espagnole, le transport d’animaux est tout bonnement interdit.

Le tram

Un Husky avec une muselière

Les villes équipées de tramways, comme Saragosse, permettent le transport de petits animaux dans n’importe quel wagon. De plus, les chiens de moins de 10 kg peuvent se rendre dans le dernier wagon sans cage. Ils devront porter une muselière et être dans les bras de leur propriétaire.

Les chiens de plus de 10 kg ne peuvent se rendre que dans le dernier wagon de chaque tram. Par ailleurs, on autorise seul un animal par tram, voire deux s’ils appartiennent à la même personne.

Le train

Les règles pour voyager en train avec son chien dépendent alors du type de train.

Dans les trains AVE et les trains longue distance, chaque passager peut transporter un chien, et celui-ci doit avoir son billet. Le billet peut être acheté directement sur le site RENFE à 25 % du prix d’un billet normal. Toutefois, si votre billet est préférentiel ou de classe supérieure, le chien pourra voyager gratuitement.

Cependant, ce billet ne lui donne pas droit à un siège et si vous devez l’échanger, vous devrez vous rendre dans une gare. Les chiens qui peuvent voyager sur AVE ne doivent pas dépasser 10 kg. De plus, ils devront rester dans leur cage, qui ne doit pas dépasser 60x35x35 cm. L’animal doit se tenir à vos pieds, ainsi, évitez les carrés de quatre places où il est impossible d’y mettre une cage.

Dans les trains de moyenne distance, les normes sont similaires à celles de l’AVE. Les chiens ne doivent pas dépasser 10 kg et doivent voyager dans une cage ne dépassant pas 60x35x35 cm. Un seul chien par passager et avec un billet,  même s’il n’a pas le droit à sa propre place.

Les trains de banlieue

Le train de banlieue est le seul moyen de transport qui vous permet de voyager avec un chien gratuitement et sans limite de poids. Vous n’avez pas besoin de le porter ni de le mettre dans une cage, mais vous devrez le tenir en laisse avec une muselière.

De plus, les chiens peuvent voyager à certains horaires seulement ; le matin, les animaux qu’à partir du début du service jusqu’à 6 h et de 9 h à 13 h 30. L’après-midi de 16 h 30 à 18 h et de 21 h jusqu’à la fin du service. Sur la ligne C9, il n’est pas possible de voyager avec des animaux domestiques en hiver, bien qu’on en ignore les raisons.

En Europe

un dessin d'un chien sous la pluie avec "I love London"

L’Espagne a des règles très strictes pour le transport des animaux dans les transports publics, comparées à certaines villes du reste de l’Europe. Par exemple, en Grande-Bretagne (qui a une grande culture du chien de compagnie en général), les chiens peuvent monter dans le bus, en laisse mais sans muselière.

Si l’autobus ne transporte pas de valises, le chien peut entrer dans le compartiment à bagages. S’il y a des bagages et que le chien ne peut pas occuper cette place, il doit alors s’asseoir sur son propriétaire.Il pourrait même occuper un siège, à moins que l’animal ne paraisse dangereux ou qu’il dérange les autres voyageurs.

À Stockholm, ils doivent se rendre à l’arrière de l’autobus. S’ils voyagent en liberté, un propriétaire ne peut pas transporter plus de deux chiens. À Berlin il faut payer un tarif réduit s’ils ne voyagent pas dans un sac. En revanche, il n’y a pas de limite de poids pour prendre l’autobus.

Enfin, aucune de ces règles ne s’applique aux chiens guides qui peuvent voyager gratuitement avec n’importe quel type de transport.