Les alternatives au collier élisabéthain pour les chiens

Le collier élisabéthain n'est pas la seule possibilité après une opération chirurgicale. Découvrez 4 alternatives plus confortables pour votre animal !
Les alternatives au collier élisabéthain pour les chiens

Dernière mise à jour : 13 mars, 2021

Aussi connu sous le nom de « cône de la honte », le collier élisabéthain est un cône qui se place au niveau du cou du chien pour l’empêcher de mordre ou lécher ou une certaine zone. Il s’utilise notamment après une opération ou un traitement vétérinaire.

Ce cône est généralement peu confortable pour l’animal. C’est pourquoi nous vous présentons ici des alternatives au collier élisabéthain.

Qu’est-ce que le collier élisabéthain ?

Il s’agit d’un outil placé par des professionnels de santé après une intervention chirurgicale ou un accident ayant nécessité des points de suture. Étant donné que le chien peut atteindre avec son museau presque toutes les zones du corps lorsqu’il a été opéré, il essaiera de retirer les points de suture, voulant ainsi guérir la plaie lui-même.

C’est la raison pour laquelle le collier élisabéthain a été inventé. L’objectif principal est que l’animal ne provoque pas de blessures ou une infection de la plaie.

Un chien qui se lèche la patte.

Le problème avec le “cône de la honte” est qu’il est très inconfortable pour les animaux. Votre animal cherchera certainement à l’enlever.

Lorsqu’un chien a un collier élisabéthain, il peut ne pas vouloir marcher, se cogner exprès contre des meubles, des murs ou des personnes, être déprimé, ne pas vouloir manger ou boire de l’eau, grogner ou montrer ses dents quand quelqu’un s’approche de lui, etc. Avant d’opter pour une alternative au collier élisabéthain, voici quelques conseils à suivre :

  • Encouragez votre animal à marcher. Tenez-vous devant lui pour qu’il puisse vous voir et le guider.
  • Laissez-le se déplacer librement dans tous les coins de la maison et s’habituer au collier.
  • Essayez de déplacer des objets qui pourraient le blesser.
  • N’essayez pas de mettre une main à l’intérieur du collier sans que l’animal ne vous voie en premier.
  • Surélevez les récipients pour la nourriture et l’eau (par exemple, sur un banc) pour permettre un meilleur accès.
  • Vérifiez que le collier élisabéthain n’est pas trop serré. Vérifiez aussi qu’il ne l’empêche pas de manger, de boire ou de respirer normalement.
  • Mettez un petit oreiller sur lui pour qu’il puisse dormir plus confortablement.

Des alternatives au collier élisabéthain intéressantes

Si après tous vous efforts pour améliorer le confort de votre animal, ce dernier continue à essayer de retirer son cône, vous pouvez alors considérer l’une des alternatives suivantes. Ce sont les plus efficaces.

1. Un t-shirt

Un t-shirt peut faire l’affaire en cas de blessures mineures aux membres antérieurs. Inutile d’acheter quoi que ce soit, ayez simplement recours à un  t-shirt que vous n’utilisez plus. Dans le cas où la plaie ou la chirurgie est au niveau de l’abdomen, une chemise nouée dans le dos est préférable.

Pour les blessures au niveau de l’arrière-train, mettez le t-shirt à l’envers : la queue dans le trou du cou et ses pattes dans les manches. Pensez à lui retirer le vêtement lorsque vous le sortez en promenade. Autrement, il ne pourra pas se soulager.

2. Des chaussettes

Il s’agit d’une excellente alternative au collier élisabéthain si l’animal a des blessures à la jambe. De cette façon, votre animal ne pourra pas y accéder facilement.

Assurez-vous que l’élastique de la chaussette est bien ajusté afin qu’elle ne glisse pas. Autrement, vous pouvez utiliser un élastique. Gardez toutefois à l’esprit qu’il ne doit pas couper la circulation.

3. Des colliers “confortables”

L’un des problèmes avec les colliers élisabéthains est qu’ils sont très inconfortables. La bonne nouvelle est que les animaleries vendent une version rembourrée beaucoup plus agréable. Lorsque votre chien ou chat veut s’allonger, il n’aura pas un oreiller en plastique dur, mais un coussin moelleux.

Un chien et son maître à la plage.

4.  Colliers gonflables et colliers cervicaux

Les premiers sont similaires aux coussins utilisés dans les avions pour dormir, mais circulaires. L’animal conserve une vision périphérique, mais ne peut pas accéder aux plaies pour les mordre ou les lécher. Les colliers cervicaux entourent également seulement le cou, mais ils limitent davantage les mouvements.

Source de l’image principale : Victor Pineda.

Cela pourrait vous intéresser ...
Prendre soin d’un animal de compagnie après une opération
My AnimalsLisez-le dans My Animals
Prendre soin d’un animal de compagnie après une opération

Une opération chirurgicale n'est jamais évidente pour les animaux. Apprenez à prendre soin d'eux dans ces circonstances spéciales.