Conseils pour calmer un chien anxieux

28 mars, 2018

Les chiens eux aussi ont des souvenirs ou traumatismes face à des situations vécues. C’est pourquoi il faut d’abord identifier les symptômes pour traiter ces problèmes. Le vétérinaire pourra prescrire un traitement, même si le mieux reste d’anticiper les situations stressantes pour l’animal.

Les chiens peuvent souffrir d’anxiétés de manière similaire à l’Homme. Une mauvaise expérience passée ou une situation inattendue et stressante peuvent entraîner une crise. Savoir comment éviter que notre animal passe un mauvais moment et en identifier les symptômes est crucial pour garantir son bien-être.

Peur, phobies et anxiété chez les chiens

La peur est une réponse du système nerveux autonome. 

Elle fait partie du système nerveux qui contrôle les actions involontaires, à la différence du système nerveux somatique.

La réponse involontaire générée par le système nerveux autonome peut entraîner une réaction de lutte, fuite ou paralysie. Il s’agit d’une réponse physiologique face à une agression ou une menace imminente.

Ce type de comportement se développe pour garantir la survie de l’animalen cas de danger. Face à la peur, le corps réagit et prépare le sujet à lutter ou fuir en un minimum de temps.

Quand la peur se fait persistante ou ne se développe que face à un stimulus concret, nous pouvons parler de phobies. Parfois, une phobie peut en arriver à des extrêmes. Elle pourrait pousser l’animal à une forte réaction avec des lieux ou objets liés qui y sont liés.

Une petite fille qui cajole un Golden retriever allongé sur un canapé

L’anxiété se crée par anticipation des futurs dangers émanant de l’inconnu ou de l’imagination. Elle entraîne des réactions physiques et psychologiques liées à la peur. La plus courante chez les chiens est l’angoisse de la séparation avec son maître. Celle-ci se produit lorsqu’un chien est régulièrement laissé seul durant de longues périodes de temps.

Causes et symptômes liés à l’anxiété

Les peurs et phobies de chaque individu ont un caractère éminemment subjectif qui compliquent leur classification. Certaines des causes les plus communes sont listées ci-dessous :

  • Souffrir d’une maladie ou d’une lésion douloureuse peut accroître le niveau d’anxiété de l’animal. Elle peut aussi contribuer au développement de peurs, phobies ou anxiété.
  • Un changement dans le système nerveux provoqué par l’âge ou des maladies infectieuses du système nerveux central peut conduire à des problèmes de comportement, peurs, phobies et anxiété incluses.
  • Une expérience particulièrement traumatisante peut laisser une trace sur la psyché de l’animal. Cela provoquera des crises d’anxiété dans des situations similaires ou face à des lieux ou des gens qui y sont liés.
  • L’isolement ou les mauvais traitements sur des chiots âgés de moins de 14 semaines peut affecter sa personnalité et le transformer en animal nerveux prédisposé aux crises de panique ou d’anxiété.
  • L’abandon répété d’un animal donne souvent lieu à l’anxiété dite de séparation. Ce problème est très courant chez les animaux qui ont intégré et quitté à plusieurs reprises des associations de protection.
Un chien gros allongé au sol, l'air triste

Si dans dans son passé figurent certaines de ces expériences difficiles, votre chien sera plus enclin à développer une personnalité effrayée et dépendante. Il pourrait subir à tout moment une crise d’anxiété.

Identifier le moment où cette crise se produit peut sauver la vie de votre compagnon.

  • Petites peurs et sursauts peuvent donner lieu à des tremblements, un rétrécissement de la queue, une perte d’énergie et des comportements enclins à la fuite.
  • En cas de panique, le chien courra se mettre à l’abri et pourra développer des comportements autodestructeurs.
  • Dans les cas extrêmes, il se produit même une réaction dans le système nerveux sympathique, qui fait partie du système nerveux autonome mentionné plus haut. Diarrhée et incontinence urinaire sont habituellement les signes extérieurs typiques.

Traitement et prévention de l’anxiété chez les chiens

Peu de gens savent que l’anxiété des chiens peut être diagnostiquée lors d’une consultation chez le vétérinaire. Il existe même un traitement pour soigner ses symptômes. Si ces derniers persistent et mettent en danger la vie de votre chien, c’est la solution la plus efficace pour qu’il se sente rassuré.

Les mesures de prévention les plus simples consistent à ne pas exposer votre compagnon à des situations ou éléments ayant déjà provoqué des crises d’anxiété. Si ce contact est inévitable, tentez de l’apaiser par des caresses et des récompenses. Enfin, éloignez-le de la source de stress le plus vite possible.