Bienfaits du colostrum chez les chiens et les chats

18 juin, 2020
Il est fondamental que les chiens et les chats se nourrissent de colostrum dès la naissance afin qu'il puisse remplir sa mission : les défenses immunitaires du nouveau-né.

La période d’allaitement et le sevrage qui s’en suit sont des étapes très critiques d’un point de vue nutritionnel. Elles marqueront sans aucun doute le développement postérieur de l’animal. Cette première étape commence, toujours, avec le colostrum chez les chiens et les chats.

Cette substance est créée uniquement par la mère et il n’existe aucun substitut synthétique. Cependant, dans certains cas, la période de lactation avec le lait maternel peut être substituée ou limitée. Comme lorsque la mère meurt, que la portée est trop nombreuse ou que la mère ne produit pas assez de lait.

Dans tous les cas, il est essentiel que les chiens et les chats se nourrissent du colostrum. Leur survie et leur état de santé à court et moyen terme en dépendront.

Qu’est-ce que le colostrum ?

Le colostrum est la première sécrétion lactée que produisent les femelles mammifères juste après la naissance. Il se compose principalement de globulines. Ces molécules constituent des protéines de grande taille qui se trouvent en concentration deux fois plus élevée que dans le lait maternel ultérieur. C’est pourquoi le colostrum contient deux fois plus de protéines que le lait.

Ceci dit, l’essentiel dans le colostrum pour les chiens et les chats est sa forte proportion d’immunoglobulines, qui représentent les anticorpsEn effet, le colostrum représentera 90 à 95% de l’immunité passive que les chiots recevront. Le pourcentage restant a été reçu pendant qu’ils étaient dans le placenta.

Tout cela signifie qu’avant de commencer le programme de vaccination, la seule protection dont disposent les chiots et les chatons face aux pathogènes viraux et bactériens est le colostrum qu’ils ont ingéré après la naissance.

Des chiots qui tètent le colostrum de leur mère

Différences du colostrum pour les chiens et les chats

Le colostrum pour les chiens et les chats est différent d’une espèce à l’autre. Tout comme il est différent pour le reste des espèces de mammifères. Toutefois, des similitudes existent entre les colostrums des primates et du groupe des ongulés.

Ensuite, en ce qui concerne le lait mature, il existe également des distinctions. Surtout si l’on compare le lait des chats ou des chiens avec celui des vaches. Ces dernières ont un lait plus faible en protéines et en graisses, et plus riche en sucres. Par conséquent, il n’est pas bon pour les chiots et les chatons.

D’autre part, si nous sommes confrontés à la situation de devoir nourrir un chiot ou un chaton au biberon, nous devons utiliser le lait maternisé. C’est celui qui ressemble le plus au lait de leur mère. Rappelons ici que nous faisons référence au lait mature, et non au colostrum qui ne présente aucun substitut.

Le tableau suivant indique la quantité des nutriments principaux pour 100 grammes de colostrum ou de lait mature chez les chiens et les chats.

Colostrum (100 g) Protéines (g) Graisses (g) Sucres (g)
Chien 13,8 7,8 2,7
Chat 4,0 3,4 3,6
Lait mature (100 g) Protéine (g) Graisses (g) Sucres (g)
Chien 8,0 9,0 3,0
Chat 5,5 4,8 4,0
Un chaton qui boit au biberon

Propriétés

Comme nous l’avons souligné, le colostrum est le premier aliment que les chiots et les chatons doivent consommer. De même que le reste des mammifèresCette substance n’est sécrétée que dans les 12 à 16 heures qui suivent la mise bas. Par conséquent, le temps est très limité.

Le colostrum pour les chiens et les chats est donc plus concentré en protéines et en graisses qu’en sucres. Cela permet à l’animal de s’approvisionner en énergie dès la naissance. La différence de nutriments entre une espèce et une autre dépend de la vitesse de croissance des progénitures.

Par ailleurs, le colostrum est très riche en protéines immunitaires qui protégeront l’animal jusqu’au moment de la vaccination. Le fait qu’un animal boive le colostrum sitôt sa naissance est fondamental car, à long terme, son système digestif sera plus mature et pourra dégrader ces protéines.

Finalement, ces protéines immunitaires ou immunoglobulines demeurent dans la circulation sanguine de l’animal jusqu’à l’âge de 16 semaines. C’est pourquoi, le programme de vaccination des chiens et des chats doit se terminer avant 16 semaines. Sinon l’animal serait exposé.

 

  • Day, M. J. (2007). Immune system development in the dog and cat. Journal of comparative pathology, 137, S10-S15.
  • Langer, P. (2009). Differences in the composition of colostrum and milk in eutherians reflect differences in immunoglobulin transfer. Journal of Mammalogy, 90(2), 332-339.
  • Sánchez, C. G. LECHE MATERNIZADA PARA CACHORROS LACTANTES.