Anxiété chez le chien : 10 médicaments pour la traiter

Les médicaments les plus courants pour traiter l'anxiété chez le chien ont un effet direct sur le système nerveux. Nous vous expliquons ici comment ils fonctionnent.
Anxiété chez le chien : 10 médicaments pour la traiter

Dernière mise à jour : 06 mars, 2022

La santé mentale commence également à prendre de l’importance chez les animaux de compagnie. Par exemple, l’anxiété chez le chien est un problème de santé courant.

Cependant, le choix de médicamenter un chien pour traiter ses troubles mentaux est sujet à la même controverse que chez l’homme : la prise d’une pilule ne peut pas être la seule solution. Nous explorons ci-dessous ce sujet en profondeur.

Qu’est-ce que l’anxiété chez le chien ?

L’anxiété est un état mental que vous connaissez sûrement, puisque tout le monde l’a vécu à un moment donné. C’est ce sentiment d’angoisse qui apparaît lorsqu’un danger est perçu dans le futur. Les chiens le vivent de la même manière.

Cependant, les chiens n’ont pas les outils nécessaires pour exprimer leurs sentiments et émotions comme nous le faisons. Pour cette raison, il est nécessaire d’observer leur comportement pour déterminer si un chien souffre d’anxiété. Parmi les symptômes les plus courants, figurent les suivants :

  • Comportements destructeurs
  • Défécation et miction à l’intérieur de la maison
  • Vocalisations continues, comme des aboiements, des hurlements ou des gémissements
  • Hyperactivité, même s’il a fait de l’exercice pendant la journée
  • Autres comportements anormaux (pica, coprophagie, tremblements et comportements possessifs ou territoriaux)
Pourquoi mon chien détourne-t-il le visage quand je m'approche ?

Que dois-je faire si mon chien présente l’un de ces comportements ?

Si vous soupçonnez que votre chien souffre d’anxiété, la première chose à faire est d’aller chez le vétérinaire. Avant de poser un diagnostic de santé mentale, les causes physiques de l’inconfort de l’animal doivent être exclues. Si le professionnel de santé détermine que le chien souffre d’un trouble anxieux, la première chose qu’il fera est de vous rediriger vers un éducateur pour que le chien suive une thérapie.

Comme chez toute espèce, l’anxiété peut être plus ou moins intense. Dans les cas les plus graves, dans lesquels la thérapie avec l’éthologue ne donne pas de résultats, il est possible de recourir à une base pharmacologique.

Il existe plusieurs types de médicaments contre l’anxiété chez le chien, qui sont utilisés en fonction des caractéristiques du trouble. Dans la section suivante, nous vous listons les ingrédients actifs les plus utilisés.

Les médicaments les plus utilisés pour le traitement de l’anxiété chez le chien

Bien qu’on pense généralement au groupe benzodiazépines – les anxiolytiques les plus utilisés chez l’homme, comme le lorazépam -, il est également possible de trouver des antidépresseurs comme les tricycliques.

  1. Alprazolam : également connue sous son nom commercial, Xanax, cette benzodiazépine agit comme un dépresseur du système nerveux, aidant les chiens souffrant de phobies situationnelles, telles que les orages ou les feux d’artifice.
  2. Amitriptyline : il s’agit d’un antidépresseur tricyclique indiqué dans les cas graves d’anxiété de séparation. Il augmente les niveaux de sérotonine et de noradrénaline dans le cerveau, améliorant ainsi l’humeur. Il ne convient pas aux chiens diabétiques.
  3. Busopirone : cet anxiolytique est utile pour les animaux qui souffrent d’un état d’anxiété généralisée. Par conséquent, il nécessite une utilisation continue pour être efficace, car il n’a pas un effet très fort.
  4. Clomipramine : son nom commercial est Clomicalm. Il traite à la fois l’anxiété situationnelle et l’anxiété de séparation. Plusieurs semaines d’utilisation sont nécessaires pour observer son effet thérapeutique.
  5. Dexmédétomidine : ce médicament est un agoniste sélectif des récepteurs adrénergiques, c’est-à-dire qu’il a un effet sédatif sur l’organisme. Bien qu’il fonctionne comme un médicament préanesthésique, il est également prescrit pour les phobies spécifiques des bruits forts.
  6. Diazépam : son nom commercial, Valium, vous semble sans doute plus familier. Il existe une présentation vétérinaire de ce médicament. Il est utilisé à la fois comme anxiolytique et comme relaxant musculaire.
  7. Flouxetine (Prozac) : Indiqué pour l’anxiété de séparation, ce médicament inhibe la recapture de la sérotonine, permettant ainsi à ce neurotransmetteur de rester plus longtemps dans le cerveau.
  8. Lorazépam : ce sédatif, qui appartient au groupe des benzodiazépines, déprime certaines parties du système nerveux. Il est indiqué pour traiter des situations d’anxiété spécifiques.
  9. Paroxétine : il s’agit d’un autre inhibiteur de la recapture de la sérotonine. Cependant, ce médicament est prescrit lorsqu’il existe des comportements spécifiques et destructeurs liés à l’anxiété, tels que l’agressivité et l’automutilation.
  10. Sertraline : comme le précédent, ce médicament empêche la recapture de la sérotonine. Son utilisation est limitée aux cas d’anxiété généralisée avec des comportements menaçant la santé de l’animal.
Homme qui embrasse son chien.

Les médicaments sont-ils efficaces pour traiter l’anxiété chez les chiens ?

La polémique qui touche ce type de médicaments tient au fait que, souvent, ils ne complètent pas un traitement psychologique d’accompagnement. La plupart des vétérinaires et éthologues recommandent que les anxiolytiques et autres psychotropes ne soient administrés qu’en tant que traitement d’appoint à la psychothérapie.

D’autre part, ce sont des substances qui affectent le comportement normal du chien et qui mettent plusieurs semaines à faire effet. De nombreux tuteurs abandonnent les traitements avant la fin, ce qui peut être dangereux, car certains principes actifs doivent subir un arrêt progressif.

Si vous vous trouvez dans cette situation, n’oubliez pas de toujours vous fier aux professionnels qui assistent votre chien. Chaque animal est différent et il est important de collaborer pour l’aider à vivre une vie sans stress. Ne jetez pas l’éponge, car l’anxiété peut se vaincre.

Cela pourrait vous intéresser ...
5 erreurs récurrentes lors de l’éducation d’un chiot
My Animals
Lisez-le dans My Animals
5 erreurs récurrentes lors de l’éducation d’un chiot

S'occuper d'un chien n'est pas si facile, l'éduquer est encore plus compliqué. Découvrez ici 5 erreurs courantes lors de l'éducation d'un chiot.



  • Mundell, P., Liu, S., Guérin, N. A., & Berger, J. M. (2020). An automated behavior-shaping intervention reduces signs of separation anxiety–related distress in a mixed-breed dog. Journal of Veterinary Behavior37, 71-75.
  • Kurachi, T., & Irimajiri, M. (2019). Preliminary study on the effects of attendance at dog training school on minimizing development of some anxiety disorders. Journal of Veterinary Behavior34, 13-17.